Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

eMmA MessanA

eMmA MessanA

Je pratique l'art du collage et manie les mots aussi. Dernier titre paru : "Transpositions hasardeuses"


Rupture

Publié par eMmA MessanA sur 13 Janvier 2019, 17:26pm

Catégories : #Epure Amoureux, #Mes anges, #Mes gammes

Rediffusion de cette page pour vous signaler qu'Arte ce soir (dimanche 13 janvier 2019) diffuse ce film Il y a des jours... et des lunes que j'adore, comme pratiquement tous les films de Claude Lelouch. Je vais guetter cette scène.

Bonne soirée à tous !

eMmA MessanA

   Ah que j'aime réécouter la voix d'écorché vif de Philippe Léotard surtout dans ce texte J'Te Play Plus, incroyablement bien écrit !

Une voix vivante derrière le saxo qui grince, la batterie qui cogne, l'accordéon qui pleure.

Je sais, depuis on est passé au MP3, au 4, et il parait que l'on ne fait guère attention aux paroles des chansons...

Mais moi, je reste touchée, que voulez-vous ?

   Voyez aussi l'extrait du film de Claude Lelouch, Il y a des jours... et des lunes (1990) où l'on entend cette bande son qui donne encore plus de sens et d'émotion à cette scène dans laquelle apparaît l'acteur Philippe Léotard.

   Je suis également tellement attendrie par Marie-Sophie L, la justesse de son jeu, son léger bégaiement, ses yeux qui pleurent et surtout, surtout, par la robe de grossesse qu'elle porte, car j'ai porté exactement la même lorsque j'attendais Flo (uniforme Air France, créé par Georges Rech que j'ai porté quelques années et notamment lorsque j'attendais mon fils). 

   Je me rends compte que mon collage Une rencontre peut bien être interprété également comme une rupture (pour répondre à un long mail reçu lorsque je l'avais mis en ligne il y a plus d'un an). Moi, je préfère voir le début et la durée, plutôt que la fin. Question de point de vue...

Et vous qu'en pensez-vous ?

     eMmA MessanA qui replay, replay, replay for ever..

Tous les collages Epure Amoureux sont regroupés ici : #Epure Amoureux

Extrait du film de Claude Lelouch "Il y a des jours... et des lunes"

Phlippe Léotard, J'Te Play Plus

J'ai 45, t'en fais 33,
il est loin le 78. le temps qu'on écoutait des disques
au creux des sillons de cire.
sans écart de ton, devant les pavillons du son.
il y avait des apprentis saphirs.
qui nous f'saient chanter sans dolby
sans hifi, laser, sans mpx plus tard
directement du coeur au coeur

mainten'ant j'te rembobine
j'te reset pas, j'te rewind,
j'te pause, j'te stoppe j't'ejecte
j'te forward, j'te play plus.
t'es plus ma copine,
t'es plus mon amour,
t'es plus présente dans mon avenir,
y a déjà plus d'passé,
alors y aura pas d'toujours

y a plus d'un homme dans ton album,
tu collectionnes les étiquettes
et les fleurs déchirées des pochettes,
tu les roules en cassette
ta tête de lecture magnétique
a déjà tout mis en mémoire.

mais tu sais plus qu'on s'est aimé,
dans la musique avant le son,
maintenant tu vis sous ton casque,
tu gardes tes oreilles dans tes mains,
demain on s'entendra plus,
du coeur au coeur.

tant pis j'te rembobine.
j'te reset pas, j'te rewind,
j'te pause, j'te stoppe j't'ejecte
j'te forward, j'te play plus.

t'es plus ma copine, (ha non)
t'es plus mon amour,
t'es plus présente dans mon avenir,
y a déjà plus d'passé,
alors y aura pas d'toujours (woua)

j'suis dans ma chambre à l'hotel,
643 sophitel.
je joue avec un appareil.
ça serre à conditionner l'air.
à limoges, à buenos aires,
t'as des mots écrits en anglais.
y a écrit warm, y a écrit cold,
y a écrit fan,
j'appuie sur fin

j'suis one, j'suis speed,
t'es down, t'es cool,
on s'ra jamais destroy ensemble,
tes transistors dans ta maison
j'vis à l'hotel, sans ta musique,
je branche l'été automatique,
j'appuye sur fan, j'me fais tourner,
comme pour danser, comme pour frotter
pour te r'séduire.
directement du corps au corps.

sinon j'te rembobine,
j'te reset pas, j'te rewind,
j'te paus, j'te stoppe j't'ejecte
j'te forward, j'te play plus (ha non)

t'es plus ma copine,
t'es plus mon amour,
t'es plus présente dans mon avenir,
y a déjà plus d'passé,
alors y aura pas d'toujours

tant pis j'te rembobine,
j'te reset pas, j'te rewind,
j'te pause, j'te stoppe j't'ejecte
j'te forward, j'te play plus.

t'es plus ma copine,
t'es plus mon amour,
t'es plus présente dans mon avenir,
y a déjà plus d'passé,
alors y aura jamais d'toujours

Pour d'autres chansons interprétées par le regretté Philippe Léotard, cliquez sur ces titres :

Tictac, boum-boum-boum

Et mon ombre se déshabille

 

Collage d'eMmmA MessanA, pièce unique, "Une rencontre" © eMmA MessanA

Collage d'eMmmA MessanA, pièce unique, "Une rencontre" © eMmA MessanA

© eMmA MessanA

Paris XIème, août 2014 - N°262 Une rencontre

Collage sur papier dessin 24 X 32cm

  Fragments de papiers provenant de magazines

Ce N°262, pièce unique, est disponible non encadré dans le catalogue ici

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Superbe collage, merci pour ce moment oublié eMmA, c'est un plaisir...
Répondre
N
Juste quelques mots.......Un collage délicat, raffiné, Paris que j'aime et cette voix forte et éraillée que j'adore......Merci Emma pour toutes ces merveilles.......
Répondre
E
Merci Nicole pour tes mots, attentifs.
Je t'embrasse et te souhaite une bonne journée.
L
très beau collage
et merci de ranimer les souvenirs
Bises
Répondre
E
Merci Le Nez pour tes visites et ta fidélité aux collages d'eMmA !
Je t'embrasse,
eMmA
E
quelle jolie compo, tu sais comment je l'appellerais ? "la Boheme"... autre référence à une belle chanson
Répondre
E
Oui, j'aime beaucoup ta proposition de titre, une chanson sublissime.
M
Il faut toujours laisser quelques silences entre les lignes des chansons, entre les respirations des mots... Et chacun les remplit à sa manière....
Répondre
E
J'aime aussi les soupirs (leur graphisme sur la portée et leur respiration) surtout ceux dessinés à la main....
P
14 ans déjà sa mort
j'avais oublié ce film
mais pas Lelouch

dominique
Répondre
P
je crois
E
J'adore Lelouch. Il n'y en a pas un qui doit bientôt sortir ?
G
Malgré ses dérives j'adorais Philippe Léotard et ses textes du fond de ses tripes.
Répondre
E
Un vrai poète avec tous ses excès et émotions à fleur de peau.
M
Je retrouve sa voix d'écorché vif...
Dans ton collage j'aime cet homme "de musique" eMmA
Bisous du jour
Répondre
E
Cet homme de musique qui s'habille de notes, qui mange des accords et qui crie "forte" dans sa tête pour vivre plus intensément, en laissant quelques silences...
A
Venant de voir la vidéo, j'en pense qu'à sa place je serais partie à Rio, tiens!
Répondre
E
Oui, mais "si tu vas Rio, n'oublie pas...." la la la la la !
A
Léotard , j'aime beaucoup.Un super collage !
Je redeviendrai plus présente sur blog quand le défilé des petits vacanciers sera terminé .Encore un copain de Replète qui arrive aujourd'hui !
Belle journée .Bises
Répondre
E
Ca fait du bien de le réécouter un peu et de ne pas l'oublier. Cette chanson, je l'ai toujours eu en tête (sous mon casque). Je la trouve très réussie.
Je te souhaite un bon défilé, alors ! Fais des bisous à tes petits soldats.
Replète est en pile parmi les collages, les boîtes, les cartes et carnets, les objets en papier mâché, en prévision de la prochaine expo...
Bisous,
eMmA
J
Une voix émouvante qui en dit long…
Un collage tout en finesse
Merci eMmA
Belle journée
Répondre
E
Tant sa voix que ses yeux, son visage, montrent une personnalité à fleur de peau, un artiste qui a mené sa vie au plus loin de sa liberté. La large palette de ses talents en ont fait un artiste hors-norme. Il manque.
Le collage qui illustre cette page n'avait pas été composé en pensant à cette chanson, à l'origine.
Bonne journée Jackie, dans la flamboyance de tes belles toiles.
eMmA

Nous sommes sociaux !