Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

eMmA MessanA

eMmA MessanA

Je pratique l'art du collage et manie les mots aussi. Dernier titre paru : "Transpositions hasardeuses"


Dedans/dehors

Publié par eMmA MessanA sur 26 Avril 2020, 16:32pm

Catégories : #LesCollagesdeMmAMessanA, #Mes gammes

Dedans/dehors

Ne pas sombrer

Garder intacte notre joie de vivre...

Collage du jour, Dimanche de confinement.

A bientôt,

eMmA MessanA

Les Collages d'eMmA MessanA, collage N°454 "Dimanche de confinement", pièce unique © eMmA MessanA

Les Collages d'eMmA MessanA, collage N°454 "Dimanche de confinement", pièce unique © eMmA MessanA

© eMmA MessanA

Saint-Urbain (Vendée), avril 2020 - N°454 Dimanche de confinement

Collage sur  papier dessin 24 X 32 cm

Fragments de papiers provenant de magazines

Ce collage N°454, pièce unique, est disponible non encadré dans le catalogue N°2 ici

Benjamin Biolay, Comment Est Ta Peine ?

Extrait de son prochain album, Grand Prix 

J’ai lâché le téléphone

Comme ça

En ce beau matin d’automne

Pas froid

Ça ressemblait à l’été

Sauf que tu n’y étais pas

 

Puis j’ai regardé le ciel

D'en bas

Indécis, voulais-je y monter

Ou pas

Mais savais que j’étais fait

Que j’étais fait comme un rat

 

Comment est ta peine ?

La mienne est comme ça

Faut pas qu’on s’entraîne

À toucher le bas

Il faudrait qu’on apprenne

À vivre avec ça

Comment est ta peine ?

La mienne s’en vient, s’en va

 

J’ai posé le téléphone

Comme ça

Je peux jurer avoir entendu

Le glas

J’aurais dû te libérer

Avant que tu ne me libères moi

 

J’ai fait le bilan carbone

Trois fois

Puis parlé de ta daronne

Sur un ton que tu n’aimerais pas

Tu ne le sauras jamais

Car tu ne m’écoutes pas

 

Comment est ta peine ?

La mienne est comme ça

Faut pas qu’on s’entraîne

À toucher le bas

Il faudrait qu’on apprenne

À vivre avec ça

Comment est ta peine ?

La mienne s’en vient, s’en va

 

Dis comment sont tes nuits

Et combien as-tu gardé de nos amis ?

Comment est ta peine

Est-ce qu’elle te susurre de voler de nuit ?

Comment va ta vie ?

La mienne comme ça, comme ci

 

Comment est ta peine ?

La mienne est comme ça

Faut pas qu’on s’entraîne

À toucher le bas

Il faudrait qu’on apprenne

À vivre avec ça

Comment est ta peine ?

La mienne s’en vient, s’en va

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Cette chanson est magnifique, je prends, je garde j'aime....
Répondre
E
Oui, c'est tout neuf et c'est du très bon !
V
Ton collage evoque pour moi tout ce que l'on a mis en mode "attente". Heureusement, au bout du tunnel, le ciel rosit et on ouvre grand la porte de cette cage qui nous prive de nous envoler mais pas de nos rêves et notre liberté.
Ton collage me touche beaucoup.
Répondre
E
J'aime que mes petits riens de papier ouvrent des portes dont vous seuls avez la clé...
Coller, c'est ne rien imposer, tout suggérer, et accepter que des micro-fragments de papier dévoilent l'envers d'un certain décor.
Merci pour tes visites et tes commentaires ici.
E
Même si notre âme est triste , derrière la fenêtre sachons regarder et apprécier l'envol des oiseaux, le gazon et les fleurs du jardin , n' oublions pas l'odeur de l'air frais .
" Faut pas qu'on s'entraine à toucher le bas " Beau choix de chanson.
Douce soirée, bises eMmA
Répondre
E
Oui Erato, la nature est une grande alliée pour nous aider à supporter ce passage difficile. Je le sais, c'est une chance inouïe que d'avoir un jardin en ce moment. La nature s'éveille, elle est magnifique dans le jardin.
Je t'embrasse.
A
Jolie chanson avec une fenêtre que nous ouvrirons espérons le sur le meilleur...
Répondre
E
Oui Benjamin Biolay a encore frappé... juste !
Le meilleur, en évitant à tout prix le pire...

Nous sommes sociaux !