Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

eMmA MessanA

eMmA MessanA

Collages, écrits pour les petits et les grands, et un tourbillon d'autres choses


Berceau

Publié par eMmA MessanA sur 23 Janvier 2022, 08:06am

Catégories : #CoupellesDAdoration, #MesGammes

Sandrine Piau, Les Berceaux

**

*

*

Si c'était un jardin,
il serait empli d'herbes sauvages,

Si c'était le jardin,
il serait la nacelle du premier cri...

Sous les couches de couleurs de mes coupelles d'adoration se cachent des repentirs de gourmandise...

A bientôt

eMmA MessanA

Les Collages d'eMmA MessanA, Coupelle d'adoration N°5 "Berceau".  Sur terre cuite du Pakistan, acrylique, encres, gomme arabique et petite coccinelle venue de ma malle aux trésors. Pièce unique © eMmA MessanA

Les Collages d'eMmA MessanA, Coupelle d'adoration N°5 "Berceau". Sur terre cuite du Pakistan, acrylique, encres, gomme arabique et petite coccinelle venue de ma malle aux trésors. Pièce unique © eMmA MessanA

Face au jardin devant l'atelier, "Berceau" vient peu à peu au monde...
Un clic sur les photos vous permet de les agrandir :

23 01 22 à l'eMmAtelier, petit à petit, la coupelle d'adoration N°5 "Berceau" s'habille de vert...
23 01 22 à l'eMmAtelier, petit à petit, la coupelle d'adoration N°5 "Berceau" s'habille de vert... 23 01 22 à l'eMmAtelier, petit à petit, la coupelle d'adoration N°5 "Berceau" s'habille de vert...
23 01 22 à l'eMmAtelier, petit à petit, la coupelle d'adoration N°5 "Berceau" s'habille de vert... 23 01 22 à l'eMmAtelier, petit à petit, la coupelle d'adoration N°5 "Berceau" s'habille de vert... 23 01 22 à l'eMmAtelier, petit à petit, la coupelle d'adoration N°5 "Berceau" s'habille de vert...

23 01 22 à l'eMmAtelier, petit à petit, la coupelle d'adoration N°5 "Berceau" s'habille de vert...

Sandrine Piau, Les Berceaux
Poème de Sully, composition de Gabriel Fauré (opus 23, N°1)

Le long du Quai, les grands vaisseaux,
Que la houle incline en silence,
Ne prennent pas garde aux berceaux,
Que la main des femmes balance.

Mais viendra le jour des adieux,
Car il faut que les femmes pleurent,
Et que les hommes curieux
Tentent les horizons qui leurrent !

Et ce jour-là les grands vaisseaux,
Fuyant le port qui diminue,
Sentent leur masse retenue
Par l'âme des lointains berceaux.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Je la trouve un peu seule cette petite coccinelle dans son pré...quelle belle imagination pour transformer ces coupelles. Tu as toujours des idées formidables, je n'y aurais pas pensé. Bisous et merci pour ce partage
Répondre
E
Pfffuit ! La coccinelle s'est déjà envolée...<br /> Passe une bonne semaine, Manou. Je t'embrasse.
E
J'aime beaucoup ce berceau en harmonie avec ce superbe poème . La coccinelle fera le lien entre la terre et la mer!<br /> Bon dimanche , bises eMmA
Répondre
E
Les liens sont aussi ceux que l'on s'invente...<br /> Merci pour les tiens de mots, poésie aussi à mes yeux.<br /> Passe un bon dimanche, Erato.
M
Emma, ta créativité me ravit!
Répondre
E
Merci Mimi, j'ai un peu délaissé mes petits papiers, mais pas pour très longtemps !