Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

eMmA MessanA

eMmA MessanA

Je pratique l'art du collage et manie les mots aussi. Dernier titre paru : "Transpositions hasardeuses"


Comme un boomerang

Publié par eMmA MessanA sur 2 Avril 2018, 08:33am

Catégories : #Mes gammes, #Gainsbourg

Il aurait eu 90 ans aujourd'hui...

Serge Gainsbourg, né et mort à Paris ( - )

***

03 octobre 2012

Trouvé un autre autoportrait de Serge Gainsbourg publié en 1997 dans Libé.

Je l'ajoute au merveilleux de 1957.

eMmA MessanA archi fan de Serge #Gainsbourg

autoportrait-Gainsbourg-Libe-1991.png

Autoportrait Serge Gainsbourg, Libé 1991

Autoportrait Lucien Ginsburgh

  Serge Gainsbourg, Autoportrait, 1957

© Jacqueline Ginsburg

Serge Gainsbourg, Comme Un Boomerang

 Je sens des boums et des bangs

Agiter mon cœur blessé
L'amour comme un boomerang
Me revient des jours passés
A pleurer les larmes dingues
D'un corps que je t'avais donné
J'ai sur le bout de la langue
Ton prénom presque effacé
Tordu comme un boomerang
Mon esprit l'a rejeté
De ma mémoire, car la bringue
Et ton amour m'ont épuisé
Je sens des boums et des bangs
Agiter mon cœur blessé
L'amour comme un boomerang
Me revient des jours passés
A s'aimer comme des dingues
Comme deux fous à lier.
Sache que ce cœur exsangue
Pourrait un jour s'arrêter
Si, comme un boomerang
Tu ne reviens pas me chercher
Peu à peu je me déglingue
Victime de ta cruauté
Je sens des boums et des bangs
Agiter mon cœur blessé
L'amour comme un boomerang
Me revient des jours passés
A t'aimer comme une dingue
Prête pour toi à me damner
Toi qui fais partie du gang
De mes séducteurs passés
Prends garde à ce boomerang
Il pourrait te faire payer
Toutes ces tortures de cinglés
Que tu m'as fait endurer.
Je sens des boums et des bangs
Agiter mon cœur blessé
L'amour comme un boomerang
Me revient des jours passés
C'est une histoire de dingue
Une histoire bête à pleurer
Ma raison vacille et tangue
Elle est prête à chavirer
Sous les coups de boomerangs
De flash-back enchaînés
Et si un jour je me flingue
C'est à toi que je le devrais
Je sens des boums et des bangs
Agiter mon cœur blessé
L'amour comme un boomerang
Me revient des jours passés
A pleurer les larmes dingues
D'un corps que je t'avais donné

Pour retrouver d'autres chansons de Serge Gainsbourg dans la playlist d'eMmA, cliquez sur le titre d'une note :

Sorry So !

Fuir le bonheur

Les dessous de dentelle de la Tour Eiffel

Une histoire de dingue !

Les p'tits papiers sont de retour !

Classieux...

20 ans, Gainsbourg

Gainsbourg for ever.  

Serge Gainsbourg, Autoportrait, 1957  © Jacqueline Ginsburg

Serge Gainsbourg, Autoportrait, 1957 © Jacqueline Ginsburg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Bonjour!
Super cet autoportrait de Gainsbourg, toute une personnalité cet homme là.
Répondre
E
Quand on pense qu'il a brûlé la plupart de ses oeuvres picturales ! Comme c'est dommage, mais sa réaction montre sa grande intransigeance envers lui-même et l'idée qu'il se faisait de la perfection...
V

Quoi quoi quoi, on parle de Gainsbourg par ici et j'ai failli ne pas le voir


Encore, encore et encore, nous ne sommes pas prêts de nous lasser, pas vrai?


Bisous automnaux saveur "bolets et chanterelles des bois" chère Emma.
Répondre
E


 


Jamais lassée, en effet, Valentine !


Bel automne à toi.


 


Bisou,


eMmA



F

de jolis autoportraits
Répondre
E


 


Je les trouve juste sublimes !



G

J'ai pas vraiment de mot pour qualifier cet artiste sur toute la ligne...j'admire  !
Répondre
E


 


Moi itou...



K

ha ha...


on va tout savoir de tes goûts
Répondre
E


 


Tu crois ?


Ca m'étonnerait...


 



L

Pas très fan de Gainsbourg, mais j'apprécie tes articles qui me le font découvrir. Bises
Répondre
E


 


Allez, tiens bon, tu deviendras hyper fan !


 



A

Quelle personnalité!! Dingue!!!
Répondre
E


 


Double, la personnalité...


 


 



G

Un regard, une bouche qui ne trompent pas...moi itou, inconditionnel
Répondre
E


Euh... les oreilles aussi


Tu as bon goût...



H

Un VRAI portrait de l'artiste  avec toute sa sensibilité révélée...Quel musicien , démarqué de tous les autres..Pas de mièvrerie...au contraire.


 


 


Hélène
Répondre
E


Oui, Hélène, un artiste à part, irremplaçable. Il me semble toujours être présent...



K

c'est curieux,mais je ressens comme une sorte de méfiance dan ce portrait,


comme s'il devait sans cesse être ptêt à se défendre
Répondre
E


Cet autoportrait de Gainsbourg est l'une des seules gouaches qui n'ait pas été brûlée par l'artiste, alors qu'il prenait le chemin de cet "art mineur" qui nous l'a révélé.


C'est peut-être pour cette raison que tu l'imagines se défendant.


Moi, je suis une inconditionnelle.


Bisou Kasi.


eMmA


 



M


Répondre
E






M

Oh, subliiiiiiiiiiiiiiiiime, Emma !


Tu as le don pour dénicher ce qui fait tilt.


 
Répondre
E


Génialissime Gainsbourg, for ever and ever !



Nous sommes sociaux !