Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

eMmA MessanA

eMmA MessanA

Je pratique l'art du collage et manie les mots aussi. Dernier titre paru : "Transpositions hasardeuses"


La sorcière de la Place des Vosges et la fête des pères

Publié par eMmA sur 17 Juin 2012, 13:47pm

Catégories : #Mon pari : Paris !

 

Il fait beau à Paris aujourd'hui.

Ce matin, mes pas m'ont conduite Place des Vosges.

 

Et comme un avant-goût de la Fête de la musique, je me suis longuement arrêtée sous les arcades pour écouter un excellent groupe de jazz manouche, le Borsalino.


" Borsalino c'est un collectif de jazz, swing, manouche, jazz musette, qui gravite autour de Frédéric Gomes, accordéoniste et instigateur du groupe en 1999" : voici ce que l'on peut lire sur la page d'accueil du site du groupe, dont voici le lien http://www.borsalinojazz.com/

 

Grâce à eux, lorsqu'ils ont interprété l'un des titres de leur dernier album "Métropolitain", La Rabouine (Luis Farrari), j'ai appris un nouveau mot.

"Rabouine" est une sorte de "sorcière" chez les Gitans.

Comme vous le savez, j'aime les sorcières, surtout, bien sûr, ma Replète (lien)  !

 

Ce titre de leur disque est formidable et ils ont été très applaudi par les spectateurs qui s'étaient arrêtés pour les écouter.

La version que vous entendez en ce moment n'est malheureusement pas celle de ce groupe, car celle-ci n'est pas disponible sur Deezer.

 

Paris-2 5498

Frédéric Gomes, accordéoniste du groupe Borsalino.

Il interprète " La Rabouine " de Luis Farrari.

Paris IVème, Place des Vosges, 17 juin 2012.

 

Dès que j'entends le son de l'accordéon, que j'admire le soufflet qui s'ouvre et se referme, invariablement, c'est à mon père que je pense.

 

Quand il était enfant, il y avait un aveugle qui jouait de l'accordéon au coin de sa rue.

Il allait souvent l'écouter et l'observer, admirant sa virtuosité.

Mon père, tout enfant qu'il était, se disait qu'avec sa toute première paie il s'offrirait un accordéon.

 

Et, il devait avoir à peine 13 ou 14 ans quand il s'acheta son premier accordéon.

 

Et en bon (très bon) autodidacte en à peu près tout, dès qu'il eut l'instrument entre les mains, il joua tous les tubes du moment, sans connaître une seule note de musique, sans avoir jamais appris la moindre gamme.

Bon, le doigté n'était pas toujours très orthodoxe, mais je peux vous dire qu'avec ses cousins violonistes ou guitaristes, il a fait danser des salles entières !

Tout cela grâce au talent de l'accordéoniste aveugle du coin de sa rue...

 

Alors, forcément quand j'étais môme et que l'on me demanda quel instrument je voulais apprendre, j'ai voulu me mettre au piano à bretelles.

Mais dans les années 70, ça faisait légèrement rétro et moi, j'ai eu beau apprendre le solfège, les gammes et les arpèges, je n'ai jamais été à la hauteur de "l'héritage" et c'est bien mieux comme ça...

 

Fort heureusement, Flo a repris brillamment le flambeau en apprenant très sérieusement le piano.

 

Allez, vite, j'appelle mon papa pour lui raconter tout ça !

 

Bonne fête à tous les papas.

 

Accord-on.jpgLe Fratelli Crosio de mes douze ans,

qui me suit,

déménagement après déménagement

et que je garderai toujours.


 

Site de Borsalino : link

Site de myspace : link 

Page facebook de Frederic Gomes : link 

 

La Rabouine, Michel Macias

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K

oh mais c'est un gros accordéon


allez, remets toi -z-y !!!!!!!


et tu nous feras danser
Répondre
E


 


Oui, à douze ans, il me fallait un porteur...



L

Oh oui comme tu as bien fait d'appeler ton papa pour lui raconter ça le jour de sa fête ! C'est très émouvant. Bises
Répondre
E


 


Il a apprécié, même si les blogs n'ont qu'une lointaine réalité pour lui, n'aynt jamais pratiqué. Mais il trouve cela fabuleux !


 


A bientôt,


eMmA



G

Cet instrument a un charme unique qui rime avec nostalgique...mon père jouait admirablement du banjo
Répondre
E


 


J'espère que tu as pu le conserver...



E

Un groupe très agréable à entendre.Je ne le connaissais pas , je suis allée sur leur site. Merci pour le lien.


L'accordéon , un instrument qui fait vibrer.


Bonne soirée eMmA
Répondre
E


 


Cet instrument, je crois, fait vraiment partie de notre inconscient collectif français.


On l'aime, ou pas, mais c'est indubitable.


 


Passe une bonne semaine, Andrée.


eMmA


 



R

Sauf erreur de ma part oui, mais peut-être que je confonds avec un autre groupe...?
Répondre
E


 


Je l'ignore, mais c 'est tout à fait possible. Ils sont très forts !



S

Un bel instrument, difficile à maitriser; je comprends que tu veuilles garder près de toi ce magnifique accordéon ! et ce soir, bises en rose eMmA
!
Répondre
E


 


Yessssssssssss !


 


 



T

j'ai l'accordéon de mon père.. il était là très doué ...
Répondre
E


C'est un bien très précieux qui a forcément gardé un peu de l'âme de ton père.


Tu en joues ?



M

Ton accordéoniste me donne une envie folle de danser !


Je suis allée visiter le site.


Merci Emma
Répondre
E


 


Alors, n'hésite pas une seconde !


Danse, Mimi !


 



R

Merci Emma!


J'ai entendu ce groupe il y a quelque temps. Il est super.


Je te souhaite une bonne fin de journée.


Amitiés,


Ramon


 
Répondre
E


 


Tu l'as entendu dans le Sud ?



P

Oh Emma, comme je suis heureuse de revenir chez toi, et de découvrir ce billet plein d'amour pour ton papa, et de reconnaissance pour ce qu'il vous a transmis ... quelle belle aventure pour lui
qui a pu aller au bout de son rêve né de cette fabuleuse rencontre avec cet accordéonniste ! Je comprends que tu sois attachée à ton instrument et que tes souvenirs soient portés par la musique .


Mes parents étaient de bons valseurs, ils m'ont appris à danser, et je pense très fort à eux chaque fois que j'entends un air d'accordéon . Peut-être valsent-ils dans leur paradis ?


Merci pour les liens, je vais aller écouter et peut-être trouver un peu d'apaisement aujourd'hui où le manque est particulièrement douloureux .


Bonne soirée à toi, bise, Plume .
Répondre
E


 


Oui, les dates anniversaires (comme l'a très bien chanté Yves Duteil), ne sont pas des moments anodins. Se réveillent des tas de souvenirs plus ou moins heureux.


Allez, il y a du soleil, ça aide à colorer la vie.


 


Que cette fin de dimanche te soit aussi légère qu'une Plume...


eMmA


 



Nous sommes sociaux !