Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. J'aime toutes les couleurs, surtout celles qui chantent et sont propices aux rêves les plus fous.... Tous droits réservés © eMmA MessanA

Transgénérationnel

                       Il parait que la plupart de nos actes ou comportements ne seraient que le fruit d'une réaction en chaîne psycho généalogique.

Nous serions donc conditionnés par la logique implacable des actions et des vécus de ceux qui constituent notre arbre, depuis sa canopée jusqu'au bout de ses multiples branches.

Pourtant, printemps après printemps, de nouvelles feuilles naissent de nouveaux bourgeons et demain l'été apportera des inspirs inédits, suivis d'expirs uniques.

Mais, le tronc demeure commun...

eMmA MessanA

Ce même sujet m'avait déjà inspirée ici : http://www.emmacollages.com/article-on-serait-bien-surpris-112625546.html

Les Collages d'eMmA MessanA, "Les trois âges", pièce unique

Les Collages d'eMmA MessanA, "Les trois âges", pièce unique

© eMmA MessanA

Paris XIème, mai 2014 - N°244 Les trois âges

Collage sur papier dessin 24 X 32cm

  Fragments de papiers provenant de magazines

(le copyright en filigrane n'apparaît pas sur le collage original)

Ce collage N°244, pèce unique, est vendu

Il vit à Lausanne (Suisse)

Pour voir ce collage encadré, suivre ce lien 

les collages d’eMmA MessanA soutiennent APRES SCHOOL à Pondichery (Inde)

5% du produit de la vente de ce collage ont été versés à APRES en France, envoyés dans une enveloppe "♥ @ ♥"

Yves Duteil en est le Fondateur

Si tu aimes les soirs de pluie, mon enfant, mon enfant

Les ruelles de l'Italie et les pas des passants
L'éternelle litanie des feuilles mortes dans le vent
Qui poussent un dernier cri, crie, mon enfant
Si tu aimes les éclaircies, mon enfant, mon enfant
Prendre un bain de minuit dans le grand océan
Si tu aimes la mauvaise vie, ton reflet dans l'étang
Si tu veux tes amis, près de toi, tout le temps
Si tu pries quand la nuit tombe, mon enfant, mon enfant
Si tu ne fleuris pas les tombes mais chéris les absents
Si tu as peur de la bombe et du ciel trop grand
Si tu parles à ton ombre de temps en temps
Si tu aimes la marée basse, mon enfant, mon enfant
Le soleil sur la terrasse et la lune sous l'auvent
Si l'on perd souvent ta trace dès qu'arrive le printemps
Si la vie te dépasse, passe, mon enfant

Ça n'est pas ta faute, c'est ton héritage
Et ce sera pire encore quand tu auras mon âge
Ça n'est pas ta faute, c'est ta chair, ton sang
Il va falloir faire avec ou plutôt sans

Si tu oublies les prénoms, les adresses et les âges
Mais presque jamais le son d'une voix, un visage
Si tu aimes ce qui est bon, si tu vois des mirages
Si tu préfères Paris quand vient l'orage
Si tu aimes les goûts amers et les hivers tout blancs
Si tu aimes les derniers verres et les mystères troublants
Si tu aimes sentir la terre et jaillir le volcan
Si tu as peur du vide, vide, mon enfant

Ça n'est pas ta faute, c'est ton héritage
Et ce sera pire encore quand tu auras mon âge
Ça n'est pas ta faute, c'est ta chair, ton sang
Il va falloir faire avec ou plutôt sans

Si tu aimes partir avant, mon enfant, mon enfant
Avant que l'autre s'éveille, avant qu'il te laisse en plan
Si tu as peur du sommeil et que passe le temps
Si tu aimes l'automne vermeil, merveille, rouge sang
Si tu as peur de la foule mais supportes les gens
Si tes idéaux s'écroulent le soir de tes vingt ans
Et si tout se déroule jamais comme dans tes plans
Si tu n'es qu'une pierre qui roule, roule, mon enfant

Ça n'est pas ta faute, c'est ton héritage
Et ce sera pire encore quand tu auras mon âge
Ça n'est pas ta faute, c'est ta chair, ton sang
Il va falloir faire avec ou plutôt sans, mon enfant.

Pour retrouver d'autres chansons de Benjamin Biolay dans la playlist d'eMmA, cliquez sur le titre de ces pages :

Site de Benjamin Biolay  : link

Page facebook de Benjamin Biolay link

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gazou 11/05/2014 21:56

Certes, nous sommes déterminés en partie...mais nous avons aussi une part de liberté, il faut la vouloir et y croire pour la vivre le plus largement possible

eMmA 14/05/2014 22:44

Oui, refuser d'avoir peur, autant que possible et... oser la vie !

aln03 10/05/2014 20:49

Un théme intéressant et une belle chanson .Ce collage a de belles couleurs mais il m'effraie un peu !Sorry , mais je ne parle que pour moi .Je préfère tes épures .Mais j'aime bien la plupart de tes collages
Mais là je bloque .
Mais félicitations pour ton boulot et il en faut pour tous les goûts .P'tête bien que le troisième âge me f...la frousse.
bon week-end .bises
Nicole.

eMmA 11/05/2014 19:51

Oui, c'est un must qui m'a fait connaître Benjamin Biolay.

aln03 11/05/2014 19:50

Merci pour lui .Et j'ai oublié de te dire que la chanson était trés belle .

eMmA 11/05/2014 19:43

Oui Nicole, tu as eu raison de le faire, il n'y a aucun problème et c'est bien comme cela que je l'ai compris.
Bon anniversaire à ton papa.
Bises
MA

aln03 11/05/2014 18:51

Bien sûr que je souris .Et plus que moi , j'y voyais mon papa ( 95 ans hier ) et aujourd'hui , il a retrouvé la pêche même s'il ne marche plus .Mais j'ai exprimé ma pensée en toute franchise et amitié .Bises
Nicole

eMmA 11/05/2014 18:05

Ce n'est pas grave Nicole et tu as bien le droit de ne pas adhérer.
Mon idée n'était pas d'évoquer ce "troisième âge", mais plutôt cette chaîne d'influences (pas forcément aliénante) entre nos ancêtres, nos descendants et nos propres comportements d'aujourd'hui...
C'est sûr que de toutes façons, je connais peu de personnes qui voient le temps qui passe autrement que comme une œuvre de destruction massive... Alors, sourions (même jaune) !
Bises d'eMmA

Gérard 10/05/2014 00:38

...et moi Emma je te remercie de ces précisions !!!

eMmA 10/05/2014 06:46

Yes !

Jeanne Fadosi 09/05/2014 18:41

ni déterminisme absolu, ni hasard mais la combinaison de tant de choses et de rencontres inscrites aussi bien dans le passé que dans l'avenir
je prends la liberté de te mettre en lien la ou les réflexions sur ce sujet que j'avais mis en un poème
http://fadosi.over-blog.com/article-defi-n-81-enfance-enfances-105084690.html
bises et belle fin de semaine

eMmA 10/05/2014 06:55

J'ai suivi ton lien et j'ai admiré l'universalité induite par ton magnifique poème.
Merci Jeanne

les cafards 09/05/2014 10:58

et vive les collages ! on a quelques artistes colleurs dans nos liens

Quichottine 09/05/2014 00:32

Quel beau collage !
La chanson est superbe !
Passe une douce fin de semaine eMmA. Bises.

eMmA 09/05/2014 08:02

Oui cette chanson de Biolay est un chef d’œuvre dont je ne me lasse pas.
On n'a pas fait beaucoup mieux sur ce thème.
Belle journée,
eMmA

Gérard 09/05/2014 00:11

ce n'est pas celui que je préfère, un peu chargé à mon gout

eMmA 09/05/2014 08:00

Oui Gérard, je connais ta préférence pour les "Épures" et les abstraits. Je te remercie pour ta franchise.
Pour ce collage, j'ai eu envie de reprendre mon ancienne façon de coller en couvrant l'ensemble du support car, je ne sais pourquoi, le thème me semblait l'imposer.
At home, "on" préfère que je ne laisse pas d'espace libre sur la feuille...
Mais je n'en fait qu'à mon pot de colle et aime varier les approches.

ANNE 08/05/2014 20:54

J'aime beaucoup le choix des couleurs; les 3 aâges de la vie cela m'évoque Camille Claudel, Klimt, ici, c'est plus doux!

eMmA 09/05/2014 08:02

Je ne rivaliserais pas...