Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. J'aime toutes les couleurs, surtout celles qui chantent et sont propices aux rêves les plus fous.... Tous droits réservés © eMmA MessanA

Bien sûr

         Bien sûr,

            il vaut mieux avoir la peau douce

                 pour faire des appels de fards...

eMmA

 

Dans la collection "De l'épure", l'esprit "Bleu" , voir ici : lien

Les Collages d'eMmA MessanA, collage "Confidences sous les étoiles", pièce unique

Les Collages d'eMmA MessanA, collage "Confidences sous les étoiles", pièce unique

© eMmA MessanA

Paris XIème, janvier 2014 - N°225 Confidences sous les étoiles

Collage sur papier dessin 24 X 32cm

  Fragments de papiers provenant de magazines

Ce N°225, pièce unique, est disponible non encadré dans le catalogue N°2 ici

(le copyright en filigrane n'apparaît pas sur le collage d'origine)

les collages d’eMmA MessanA soutiennent APRES SCHOOL

5% du produit de la vente des collages sont versés à APRES en France, envoyés dans une enveloppe "♥ @ ♥"

Yves Duteil en est le Président-Fondateur et Noëlle Duteil  la Trésorière

Etienne Daho, La Peau Dure. Extrait de son treizième album éponyme (Polydor, novembre 2013)

Bien sûr,
je connais tes plaies, tes blessures, cyanure
tes souvenirs ont la peau dure, fêlure
à chacun son chemin, chacun ses déchirures,
mais je les ressens comme toi

Fracture,
poussé seul sur un tas d’ordures, tortures
redouté d’être une imposture, froidure
qui nous gerce le coeur
et rouille les jointures
oui, je les ressens

Quand les larmes de l’enfance
toute la vie sont murmures
où sont l’épaule et les mots qui te rassurent
oui les armes de l’enfance
te font le cuir et l’armure
et assèchent les rivières
que tu pleurais hier

Griffure,
je lèche ta triste figure, morsure
ton sang et ses éclaboussures, roulure
les salauds qui peu à peu, nous ont à l’usure
oui je les ressens

Quand les larmes de l’enfance
toute la vie sont murmures
où sont l'épaule et les mots qui te rassurent
oui les armes de l’enfance
te font le cuir et l’armure
et assèchent les rivières
que tu pleurais hier

Bien sûr,
je connais tes plaies, tes blessures, cyanure
tes souvenirs ont la peau dure, fêlure
à chacun son chemin, chacun ses déchirures,
mais je les ressens comme toi

Oui, je les ressens comme toi...
Oui, je les ressens comme toi
Ouais, je les ressens comme toi.

Pour retrouver d'autres chansons d’Etienne Daho dans la playlist d'eMmA, cliquez sur ces titres :

 A la demande générale... une correspondance entre if

You look puzzled !*

Tous chercheurs ! 3ème PASTEURDON

Le temps des giboulées sur Paris

Trésor à préserver coûte que coûte

Site d’Etienne Daho : link

Page facebook d’Etienne Daho : lien

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

marine D 06/05/2017 13:04

L'enfance nous apprend la vie parfois avec violence et d'autres fois elle est douce-amère, mais l'enfance nous forge à jamais....
J'aime beaucoup Etienne Daho, on l'entend moins à présent....

eMmA MessanA 09/05/2017 16:32

"Nul ne guérit de son enfance"...
Mais oui, on entend encore Etienne Daho, ça dépend des radios...

erato 26/09/2014 16:20

De chaque côté de la route, les parents et les enfants .C'est l'heure de la séparation , c'est la vie , la route va vers la lumière , le ciel est étoilé .Une brisure momentanée qui entend des retrouvailles !
J'aime beaucoup
Belle journée, bises eMmA

eMmA 27/09/2014 15:33

Ah oui, c'est une interprétation qui se tient, pourquoi pas...
Cela peut aussi être le moment de se faire des confidences : t'étais comment quand tu étais petite ? Ah tu aimais te promener à la belle étoile et imaginer ta vie plus tard quand tu serais grande ? Allez, fais un voeu, j'ai vu une étoile filante de l'autre côté de la rue où tu peux tout imaginer.
Merci Erato pour la vision de ton décryptage de ce collage. J'adore.
Encore !
Bon week-end,
eMmA

marine D 26/09/2014 15:37

Les cassures, les brisures, les félures tu les a bien montrées Emma
Gros bisous et excuses ce matin mon texte pas très gai...
gros bisous

eMmA 27/09/2014 15:27

Je n'ai pas à t'excuser, Marine. Je sais qu'hier matin, tu étais sous le coup d'une mauvais nouvelle si j'ai bien compris ce que j'ai lu chez Quichottine.
Mes petits papiers racontent des histoires, et une fois mis en ligne, vous vous les appropriez et vous racontez vos propres histoires. C'est leur rôle et leur fonction que d'aller à votre rencontre et je n'ai rien à excuser, bien au contraire, j'en suis même tout à fait émue quand ils vous font vous exprimer.
Il est d'une grande importance pour moi que vous les fassiez vôtres et qu'ils aient l'heur de vous apporter réconfort, joie, consolation ou tout autre sentiment qu'il vous plaira.
Racontez-vous toutes les histoires que vous souhaitez en regardant mes collages.
Je t'embrasse.
Bon week-end,
eMmA