Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

eMmA MessanA

eMmA MessanA

Je pratique l'art du collage et manie les mots aussi. Dernier titre paru : "Transpositions hasardeuses"


Marcher

Publié par eMmA MessanA sur 14 Septembre 2020, 10:51am

Catégories : #Nuit, #Poésie, #Etoiles, #Epure l'esprit bleu, #Marcher

Marcher sans compter ses pas

Marcher sans but apparent

Marcher, la nuit vous guidant vers l'étoile protectrice qu'on est seul à nommer

Marcher en suivant l'ombre floue des pas d'un fantôme aux murmures fugaces

Retenir son souffle un moment pour devenir léger

Se confondre avec l'eau noire du fleuve qui semble dormir

Marcher, marcher, marcher pour ne pas devenir fou

Faire cogner ses talons sur le sol pour rythmer cette danse folle qui martèle le cerveau

Vous le mouvement, elle le manteau qui enveloppe vos épaules

Marcher, marcher encore jusqu'à demain.

Et puis revenir

                    en faisant attention à ne réveiller personne... 

Cette nuit-là (en 2016), j'avais lu le livre bouleversant d'Antoine Leiris, Vous n'aurez pas ma haine.

 eMmA MessanA

Texte et collage © eMmA MessanA  

Pour retrouver ce collage dans son entier, suivez ce lien. 

Les Collages d'eMmA MessanA, détail du collage N°205 "Des étoiles et des cailloux", exemplaire unique eMmA MessanA

Les Collages d'eMmA MessanA, détail du collage N°205 "Des étoiles et des cailloux", exemplaire unique eMmA MessanA

© eMmA MessanA

Paris XIème, avril 2013 - N°205 Des étoiles et des cailloux

Collage sur papier dessin 24 X 32cm

  Fragments de papiers provenant de magazines

(le copyright en filigrane n'apparaît pas sur le collage d'origine)

Ce collage N°205, pièce unique est vendu

Il vit à Lausanne

les collages d’eMmA MessanA et APRES SCHOOL à Pondichery (Inde)

5% du produit de la vente de ce collage ont été versés à APRES en France,

envoyés dans une enveloppe "♥ @ ♥"

Yves Duteil et sa famille en sont les fondateurs

Dans la collection "De l'épure", l'esprit "Bleu" , voir ici : lien

Un clic sur une vignette vous renvoie vers la note qui lui est consacrée et vous permet de visualiser le collage :

N°186 Chuchotements N°202 Oxygène N°204 Parallèle N°205 Des étoiles et des cailloux Sign N°212 Derrière la pote Sign N°225 Confidences sous les étoiles

Cascadeur, Walker

Paroles et musique, Alexandre Longo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Un texte auquel j'adhère profondément qui est en harmonie avec ton collage magnifique.
Belle soirée, bises eMmA
Répondre
M
La nuit heureusement je dors mais marcher en journée permet de guérir bien des maux et de trouver la paix. Merci pour ce partage si doux...
Répondre
E
Oui, moi aussi, à présent je ne marche plus que le jour, mais... je n'ai pas dit mon dernier mot. ;)
B
Votre sensibilité vous honore.
Répondre
E
Merci Marie, je suis touchée...
V
Oui des étoiles et des cailloux, j'avais eu un coup de coeur tant ton collage, que je suis fière de posséder, m'a parlé.
Je marche tous les jours, en forêt ou au bord du lac, avec mon fidèle toutou. Il a 14 ans et demie à présent et je dois adapter mon pas mais le plaisir est le même. La nature est ressourçante et apaisante. L'été indien est superbe, profitons. Bises chère Emma.
Répondre
E
Je suis sincèrement heureuse que ce collage ait trouvé une résonnance en toi, fidèle Valentine.
Marchons et trouvons la paix, la sérénité et le profond désir d'aimer la vie et ses précieux talents de résilience.
Je t'embrasse mon amie.
L
collage imprégné d'une nuit sans sommeil.
Emotions d'une lecture que tu reflètes par ton oeuvre.
Bonne journée en Vendée
Bises EmmA
Répondre
E
Oui, les correspondances, les liens entre des émotions et mes collages sont fondamentales pour moi. A mon avis, tout fait lien et... partage.
Je te souhaite une très belle journée.
Je t'embrasse, chère Armelle.
Q
Merci d'avoir laissé le lien chez moi... superbe page !
Elle répond tout à fait à mes mots du jour.
Passe une douce soirée. Bises.
Répondre
E
Ravie de cette correspondance entre nous.
Je t'embrasse. Bonne fin de semaine.
G
un collage qui peut raconter une histoire
Répondre
E
Merci Gérard, c'et vraiment ce que je souhaite pour chacun de mes collages, des histoires à raconter, à se raconter, à transformer et à rêver...
B
Magnifique collage ! J'ai rarement vu de si beau !
Mais cet article date du 21 Oct, 2018, l'oeuvre est de 2013, les comm sont de 2016. Vous lisez celui-ci ?
Répondre
E
Merci pour votre enthousiasme et bienvenue à vous dans mon univers de collages.
Vous avez parfaitement raison concernant l'historique que vous décrivez et oui, je lis avec plaisir et reconnaissance tous les messages que l'on a la gentillesse de me transmettre et auxquels je tente de répondre dès que possible.
Si vous souhaitez découvrir ce collage dans son entier, vous pouvez suivre ce lien : http://www.emmacollages.com/article-cailloux-et-pierres-precieuses-117409355.html
Bien à vous,
eMmA
V
Lorsque Maureen était hospitalisée, elle marchait, marchait, des kilomètres sans s'arrêter, parfois les pieds en sang.
Le livre d'Antoine Leiris est sur ma table de chevet depuis sa sortie, je n'ai pas encore trouvé le courage de l'ouvrir.
La chanson est magnifique. Des étoiles et des cailloux me parlent tous les jours.
Beau week-end chère Emma. Je t'embrasse.
Répondre
E
Je crois que marcher permet d'évacuer stress, trop-plein d'énergie ou de sensations, permet de réfléchir ou de se vider la tête.
Bref la déambulation au travers de la ville, des chemins, des bois, d'une plage, me semble tout à fait nourricier pour l'esprit, le corps et le coeur.
Embrasse ta Maureen, son petit coeur, ses pieds en sang...
Heureuse de savoir que ton collage continue à te bruisser ses ondes. C'est ma fierté et ma joie de colleuse.
Le week-end fut beau.
Je t'embrasse chère Valentine.
eMmA
G
Tu ne manques d'inspiration...je reconnais encore ici ton talon...pardon ton talent.
Répondre
E
... tant qu'il n'est pas d'Achille...
J
Les humains sont faits pour marcher. Peut-être l'impossibilité de le faire comme nos premiers ancêtres et de moins en moins dans un monde de plus en plus artificialisé est-il pour quelque chose dans ces geysers de violence qui secouent la planète.
Il y a plus de trente ans, une réfugiée cambodgienne qui parlait très peu de son passé récent, me disait que ce qui l'apaisait le plus était de marcher au bord de l'eau, que contempler l'eau calme la reposait.
Répondre
E
Ta remarque est très intéressante car, en effet, nous devenons de plus en plus sédentaires, statiques, voire enfermés entre nos murs, volontairement ou non.
Je connais des personnes qui s'émerveillent de pouvoir marcher sur nos trottoirs car dans leurs pays, rien n'est prévu pour les piétons et dès lors, il devient périlleux de vouloir tout simplement se promener en ville où règne en plus une terrible pollution.
Pourtant, c'est tellement bon de marcher aux hasards des rues. Le faire à Paris me manque beaucoup.
A
Le texte est très beau et le collage est bouleversant...
Répondre
E
La nuit, porteuse d'étoiles, est inspiratrice...

Nous sommes sociaux !