Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. J'aime toutes les couleurs, surtout celles qui chantent et sont propices aux rêves les plus fous.... Tous droits réservés © eMmA MessanA

Marcher

Marcher sans compter ses pas

Marcher sans but apparent

Marcher, la nuit vous guidant vers l'étoile protectrice qu'on est seul à nommer

Marcher en suivant l'ombre floue des pas d'un fantôme aux murmures fugaces

Retenir son souffle un moment pour devenir léger

Se confondre avec l'eau noire du fleuve qui semble dormir

Marcher, marcher, marcher pour ne pas devenir fou

Faire cogner ses talons sur le sol pour rythmer cette danse folle qui martèle le cerveau

Vous le mouvement, elle le manteau qui enveloppe vos épaules

Marcher, marcher encore jusqu'à demain.

Et puis revenir

                    en faisant attention à ne réveiller personne... 

Cette nuit, j'ai lu le livre bouleversant d'Antoine Leiris, Vous n'aurez pas ma haine.

 eMmA MessanA

Texte et collage © eMmA MessanA  

Pour retrouver ce collage dans son entier, suivez ce lien. 

Les Collages d'eMmA MessanA, détail du collage "Des étoiles et des cailloux", pièce unique

Les Collages d'eMmA MessanA, détail du collage "Des étoiles et des cailloux", pièce unique

© eMmA MessanA

Paris XIème, avril 2013 - N°205 Des étoiles et des cailloux

Collage sur papier dessin 24 X 32cm

  Fragments de papiers provenant de magazines

(le copyright en filigrane n'apparaît pas sur le collage d'origine)

Ce collage N°205, pièce unique est vendu

Il vit à Lausanne

les collages d’eMmA MessanA soutiennent APRES SCHOOL à Pondichery (Inde)

5% du produit de la vente de ce collage ont été versés à APRES en France, envoyés dans une enveloppe "♥ @ ♥"

Yves Duteil en est le Président-Fondateur et Noëlle Duteil  la Trésorière

Dans la collection "De l'épure", l'esprit "Bleu" , voir ici : lien

Un clic sur une vignette vous renvoie vers la note qui lui est consacrée et vous permet de visualiser le collage :

N°186 Chuchotements N°202 Oxygène N°204 Parallèle N°205 Des étoiles et des cailloux Sign N°212 Derrière la pote Sign N°225 Confidences sous les étoiles

Cascadeur, Walker

Paroles et musique, Alexandre Longo

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

valentine 24/07/2016 10:40

Lorsque Maureen était hospitalisée, elle marchait, marchait, des kilomètres sans s'arrêter, parfois les pieds en sang.
Le livre d'Antoine Leiris est sur ma table de chevet depuis sa sortie, je n'ai pas encore trouvé le courage de l'ouvrir.
La chanson est magnifique. Des étoiles et des cailloux me parlent tous les jours.
Beau week-end chère Emma. Je t'embrasse.

eMmA MessanA 25/07/2016 16:12

Je crois que marcher permet d'évacuer stress, trop-plein d'énergie ou de sensations, permet de réfléchir ou de se vider la tête.
Bref la déambulation au travers de la ville, des chemins, des bois, d'une plage, me semble tout à fait nourricier pour l'esprit, le corps et le coeur.
Embrasse ta Maureen, son petit coeur, ses pieds en sang...
Heureuse de savoir que ton collage continue à te bruisser ses ondes. C'est ma fierté et ma joie de colleuse.
Le week-end fut beau.
Je t'embrasse chère Valentine.
eMmA

Gérard 23/07/2016 22:27

Tu ne manques d'inspiration...je reconnais encore ici ton talon...pardon ton talent.

eMmA MessanA 25/07/2016 16:07

... tant qu'il n'est pas d'Achille...

Jeanne Fadosi 23/07/2016 10:55

Les humains sont faits pour marcher. Peut-être l'impossibilité de le faire comme nos premiers ancêtres et de moins en moins dans un monde de plus en plus artificialisé est-il pour quelque chose dans ces geysers de violence qui secouent la planète.
Il y a plus de trente ans, une réfugiée cambodgienne qui parlait très peu de son passé récent, me disait que ce qui l'apaisait le plus était de marcher au bord de l'eau, que contempler l'eau calme la reposait.

eMmA MessanA 23/07/2016 11:40

Ta remarque est très intéressante car, en effet, nous devenons de plus en plus sédentaires, statiques, voire enfermés entre nos murs, volontairement ou non.
Je connais des personnes qui s'émerveillent de pouvoir marcher sur nos trottoirs car dans leurs pays, rien n'est prévu pour les piétons et dès lors, il devient périlleux de vouloir tout simplement se promener en ville où règne en plus une terrible pollution.
Pourtant, c'est tellement bon de marcher aux hasards des rues. Le faire à Paris me manque beaucoup.

almanito 23/07/2016 09:35

Le texte est très beau et le collage est bouleversant...

eMmA MessanA 23/07/2016 10:06

La nuit, porteuse d'étoiles, est inspiratrice...