Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

eMmA MessanA, collagiste

Je pratique l'art du collage et manie les mots aussi. Dernier titre paru : "Transpositions hasardeuses"


Arrêter de penser

Publié par eMmA MessanA sur 17 Mai 2021, 18:10pm

Catégories : #Marcher, #LesCollagesdeMmAMessanA, #Mes gammes

Les Collages d'eMmA MessanA, collage N°240 "Le temps du swing", exemplaire unique © eMmA MessanA

Les Collages d'eMmA MessanA, collage N°240 "Le temps du swing", exemplaire unique © eMmA MessanA

© eMmA MessanA

Paris XIème, avril 2014 - N°240 Le temps du swing

Collection Le Temps

Collage sur papier dessin 24 X 24 cm

  Fragments de papiers provenant de magazines

Ce collage N°240, pièce unique, est disponible encadré dans le catalogue N°1 ici

Ben Mazué, Quand Je Marche

Extrait de l'album Paradis

Ouh là
Faut qu'j'envoie ces lettres, faut qu'j'rappelle mon père d'abord
Faut qu'j'prévoie cette fête qu'j'ai promis d'faire pour l'disque d'or
Faut qu'j'pense à l'été, trouver des colos pour les gamins
Demander quand est-c'que j'les ai et puis, pour qu'ils voient leurs cousins
Faut qu'je sache c'que mes sœurs ont prévu avant d'dire qu'elles m'l'ont déjà dit
J'vais répondre oui mais que j'sais plus, puis faudra qu'je pense à samedi
J'aimerais les emmener à la mer, loin de ces humeurs grisâtres
Et dimanche, on ira voir mon père, on regardera le match tous les quatre
Pour ça, faut qu'j'l'appelle d'abord lui puis cette fille à qui j'avais promis
Déjà, y a cinq jours que « demain, j'la contacterai, c'est certain »
Et que j'lui donnerai mon avis sur ce truc-là qu'elle a sorti
Un podcast sur les interdits que j'ai trouvé d'ailleurs très bien
Et puis, faut qu'j'poste un beau contenu, j'sais pas, un truc nouveau
Et vu le temps qu'je passe dessus, beaucoup trop peu pour qu'ce soit beau
Ça va être nul et le pire, c'est que j'vais réussir
À trouver un autre que moi à qui en vouloir pour ça

 

Stop, ça y est, j'arrête de penser
J'vais courir, j'vais marcher
Stop, allez, j'arrête de m'presser
J'vais courir, j'vais marcher, j'vais sourire
Stop, ça y est, j'arrête de penser
J'vais courir, j'vais marcher
Stop, allez, j'arrête de m'presser
J'vais courir, j'vais marcher, j'vais sourire
J'vais m'relever

 

À côté d'ça, y a l'silence de mes amis à qui j'ai renoncé par amour et qui me rappellent qu'aujourd'hui
J'n'ai plus ni elle, ni le temps pour ne serait-ce que les reconquérir
Et puis, plus on vieillit, moins on comprend les gens qui nous entourent
Plus on vieillit, moins on comprend tout court
Alors y a l'amour des enfants, avec ça, tu manques plus de rien
Moi, j'les aime tellement justement qu'j'ai tout l'temps peur de pas faire bien
Faut dire qu'on parle des blessures faites par le regard d'un père
La moitié des gens malheureux sur cette terre le sont de cette manière
À quoi sert vraiment l'exigence, pourquoi on souhaite être excellent
Quand on voit dans quelle déshérence se retrouvent les génies, souvent ?
Moi, j'voudrais leur apprendre à être heureux avant d'être brillants
J'voudrais leur apprendre à être heureux souvent, souvent
Mais c'que j'veux pour eux, c'que j'veux, c'est bien important que c'que j'suis
Les gamins, c'est fait d'c'que j'fais, pas fait d'c'que j'veux, encore moins fait d'c'que j'dis
Dans c'cas-là, tant mieux pour la musique, tant mieux pour l'énergie
Tant mieux pour les envies et pour le reste
Pardon, tant pis, pardon, tant pis
Pardon, tant pis, pardon, tant pis

 

Stop, ça y est, j'arrête de penser
J'vais courir, j'vais marcher
Stop, allez, j'arrête de m'presser
J'vais courir, j'vais marcher, j'vais sourire
Stop, ça y est, j'arrête de penser
J'vais courir, j'vais marcher
Stop, allez, j'arrête de penser
J'vais courir, j'vais marcher, j'vais sourire
J'vais m'relever

 

Avancer, s'rassembler, sans flancher, enjamber
Le chantier des pensées qui semblaient emmêlées
J'm'y colle et sans délai, mes soucis, prenez-les
Et l'angoisse, tenez-la bien, j'vais shooter dedans comme elle vient
Faut qu'je marche parce que j'comprends quand je marche
Faut qu'je marche parce que j'apprends quand je marche
Faut qu'je marche parce que je pense quand je marche
Parce que j'avance quand je marche, parce que je rêve quand je marche

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

manou 18/05/2021 07:08

Pas facile d'arrêter de penser ! A part peut-être en pratiquant tous les jours la méditation, ou la marche solitaire, on a même du mal à ralentir nos pensées :) Ton collage va bien aux paroles de cette chanson, on le voit danser sous nos yeux...Merci pour ce partage. Bisous

eMmA MessanA 18/05/2021 14:39

En fait, j'ai appris que ce n'est pas si grave de ne pas savoir s'arrêter de penser, dès lors que l'on accepte tranquillement ce va-et-vient de nos pensées, que celles-ci ne nous submergent pas. J'ai appris cela en sophrologie : laissons la place, sans juger, à ce qui nous traverse l'esprit...
Je t'embrasse.

Nous sommes sociaux !