Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. J'aime toutes les couleurs, surtout celles qui chantent et sont propices aux rêves les plus fous.... Tous droits réservés © eMmA MessanA

Sans mémoire

Poser un regard neuf sur ce qui nous entoure...

Mais oui, vous êtes bien au coeur de Paris dans le joli quartier de la Butte-aux-Cailles.

Je vous en dirai plus prochainement.

Passez une bonne journée,

eMmA MessanA

A-Paris-1663.JPG

  Butte-aux-cailles, Paris XVIIIème, 23 octobre 2013

  © photo eMmA MessanA

Renan Luce, L'Iris Et La Rose

Extrait de l'album Repenti

Une guêpe s’envole, se pose, butine
Et l’image cogne à ma rétine
Mais déjà mon regard est loin
Je n’sais plus voir le quotidien

J’aimerais me réveiller sans mémoire
Redécouvrir c’que j’peux plus voir
J’ai écrit une petite annonce
Un mois déjà, pas de réponse

 

Cherche regard neuf sur les choses

Cherche iris qui n’a pas vu la rose
Je veux brûler encore une fois
Au brasier des premières fois

 

Je veux revoir ma première fleur,
L’accompagner, jusqu’à c’qu’elle meurt
Et découvrir une flaque d’eau
Comme une porte pour descendre en haut
J’irai dimanche à Orly Sud voir le métal s’prendre pour une plume

Ouvrant les doigts, joignant mes pouces
J’verrais mon ombre
Lui faire la course

 

Cherche regard neuf sur les choses
Cherche iris qui n’a pas vu la rose
Je veux brûler encore une fois
Au brasier des premières fois

 

Cent ans lui sont,
Comme pris au piège
Je devinerais mes premières neiges
Battant des mains comme un enfant
J’m'entendrais rire
« Eh c’est tout blanc »

Je veux poursuivre des nuages noirs
Au grand galop sur les trottoirs
Sous la tourmente
Au mur du vent
Les parapluies deviennent vivants

 

Cherche regard neuf sur les choses
Cherche iris qui n’a pas vu la rose
Je veux brûler encore une fois
Au brasier des premières fois

 

Mais j’ai croisé sur mon chemin
De grands yeux bleus
De blanches mains
Ces menottes ont pris mes poignets
Et ce sont ces yeux qui m’ont soigné

Des parapluies se sont ouverts
Un grand avion a fendu l’air
A déversé ces doux flocons
Tout était blanc, tout…non

A nos pieds, brillait quelquechose
Et mes yeux ont reconnu la rose
Et j’ai brûlé tout contre toi
Au brasier d’une première fois

Pour retrouver d'autres chansons de Renan Luce dans la playlist d'eMmA, cliquez sur le titre d'une note :

Sans mémoire

Herculanum - Ercolano

Une correspondance entre voisines...

Site de Renan Luce :  link

Page facebook de Renan Luce :   link

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

eMmA MessanA

J'aime le chocolat, la Sardaigne, les p'tits papiers (ceux de Gainsbourg, les colorés, les tout collés), les histoires, les mots doux, sucrés, salés, poivrés, les belles voix, marcher, chanter, la pluie, le soleil, et la tête alouette !
Voir le profil de eMmA MessanA sur le portail Overblog

Commenter cet article

Gérard Méry 26/10/2013 22:29


la Butte-aux-Cailles ..j'ai cru à une contrepétrie 

eMmA 27/10/2013 08:53



 


C'est ça quand on a l'esprit... aiguisé !



gazou 26/10/2013 11:43


et je découvre encore une fois,grâce à toi, une nouvelle chanson

eMmA 26/10/2013 18:02



 


Je la trouve divine, pleine de sens et profonde...


 



Martine 26/10/2013 09:14


Bonjour eMmA,


Une trés  agréable découverte. J'apprécie les belles images, très poétiques.


" et j'ai brûlé tout contre toi


Au brasier d'une première fois"


Bonne journée


Martine

eMmA 26/10/2013 18:04



 


J'avais aussi envie d'oranger le même vers que toi, et puis, la référence à mon métier a pris le pas sur tout le reste...


 



marine D 26/10/2013 09:05


La Butte aux cailles, joli nom ! A l'époque cela devait être plus champêtre !


... cherche un regard neuf sur les choses... Un beau texte !


Et surtout regarde les iris et les roses...


Chagall, oui moi aussi j'aime son univers onirique, et même je crois que je le préfère à Kandinsky, merci Emma

eMmA 26/10/2013 17:42



 


Oui, sachons regarder avec une joie renouvelée toutes les beautés de la terre comme si c'était pour la première fois....


 


La Butte-aux-cailles est encore aujourd'hui très bucolique !


 


Bon week-end,


eMmA


 


 



telos 26/10/2013 08:23


j'aime beaucoup j'ai envie de me faire ce paris..

eMmA 26/10/2013 17:40



 


N'hésite pas à me faire signe lorsque tu le feras Telos...


 



mima 25/10/2013 19:34


La Butte aux Cailles, avec un tel nom on se croirait à la campagne, et en voyant cette photo également  !


Quand à la chanson, je la découvre, mais pas Renan Luce, que je croyais breton d'origine d'ailleurs...mais une enfance et une adolescence en Bretagne, ça vous marque tout de même !


"cherche regard neuf sur les choses", ce qui est étonnant est que je ne cherche pas, pourtant je n'avais pas cet oeil auparavant, je ne regardais pas le monde qui m'entoure de la même façon ?!


Bon w-e eMmA


bises

eMmA 26/10/2013 17:39



Tu veux dire, qu'à présent tu ressens le besoin de voir les choses autrement ?


Il me semble que lorsqu'on prend le temps de regarder sous un angle différent une oeuvre d'art, ou un chemin que l'on parcourt quotidiennement, les yeux d'un proche, on y découvre des nouveautés
à chaque fois.


C'est la même chose lorsqu'on relit un livre, on réécoute une musique...


Aucun risque de s'ennuyer...


 


Pour ce qui est du nom du quartier de la Butte-aux-cailles, aucune chance d'y rencontrer ces volatiles car en fait, c'est Monsieur Pierre Caille qui en 1543 en est à l'origine.


J'aurai l'occasion prochainement de vous en montrer davantage que cette jolie ruelle.


 


Bon week-end,


eMmA


 



kas 25/10/2013 15:57


souvenir ému de cette rue


...


poésie infinie de Paris


veinarde !

eMmA 25/10/2013 16:51



Ah bon, c'est toi Doc que l'on voit au lin en pull rouge ?



Plume 25/10/2013 12:29


Magie des rencontres inattendues, inespérées parfois ...


Oui, ouvrir grand ses yeux et son coeur à tous les possibles peut rendre lumineuse et exaltante la plus maussade des journées !


Merci eMmA de m'avoir fait découvrir cette superbe chanson.


Bonne journée, bisous,


Plume.


 

eMmA 25/10/2013 17:35



 


C'est vrai que le texte de cette chanson de Renan Luce est de toute beauté. Il a bien su traduire ce besoin d'innocence et de virginité de la mémoire.


J'aurai l'occasion de montrer plus avant cette promenade-découverte de la Butte-aux-Cailles faite avant-hier, journée de grand beau temps à Paris. C'est déjà un très beau souvenir pour moi.


Je profite de Paris autant que possible car tout cela n'aura qu'un temps...


 


Merci pour ta visite, Plume.


eMmA


 



Trèflerèle 25/10/2013 12:07


Un magnifique quartier plein de surprises derrière un portail....

eMmA 25/10/2013 12:09



... que je ne connaissais même pas !


Honte à moi qui suis allée de nombreuses fois en stage Bd Blanqui...