Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. J'aime toutes les couleurs, surtout celles qui chantent et sont propices aux rêves les plus fous.... Tous droits réservés © eMmA MessanA

Enfants des rues

Le visuel choisi par la Fondation Air France, ce sont ces enfants des rues qui jouent.

Il faut rappeler que les enfants grandissent par le jeu.
Mais ici, quelle atroce liberté pour ces enfants qui ne connaissent que la rue.

L'aide à l'enfance en difficulté est la raison d'être de la Fondation d'entreprise Air France (lien).
Son engagement aux côtés de l'UNESCO pour combattre le fléau des enfants en situation de rue est fondamental et est inhérent aux actions menées à travers le monde depuis 17 ans.
La Fondation Air France a organisé hier une journée événement à l'Unesco sur le thème : « Agir pour les enfants en situation de rue ».
Rappelons que l'on estime entre 100 et 150 millions, le nombre d’enfants en situation de rue dans le monde (source, UNICEF).
La moitié d’entre eux vit sur le continent sud-américain et près de 30 millions en Asie.
Mais, chez nous, tout près en Europe ou même en France ce phénomène s'amplifie.
20 ans après la signature de la Convention des Droits de l'Enfant, il faut avoir le courage de constater que ce phénomène  va croissant avec tous ces orphelins du SIDA, des génocides et des guerres.
Les grandes migrations dues aux guerres envoient les enfants en ville où ils sont seuls, étrangers, exclus, et en proie à tous les dangers.
Après un état des lieux, le colloque « Agir pour les enfants en situation de rue » s’est intéressé au respect des droits de l’enfant puis à la prévention et à la réinsertion.
Sont intervenus durant ce colloque, entre autres personnalités, Irène Rizzini, Professeur à l’Université catholique pontificale de Rio (Brésil), qui dirige le Centre international de recherche et des politiques sur l’enfance (CIESPI); Abdoulaye Ndiaye, magistrat, Secrétaire général du ministère de la Justice au Sénégal ; le Dr. Xavier Emmanuelli, Président du Samusocial international et le Dr Najat M’Jid, Rapporteur spécial des Nations Unies sur la vente des enfants, la prostitution enfantine et la pornographie mettant en scène des enfants.
Le colloque a été suivi par une soirée ouverte par la Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, et le président de la Fondation Air France, François Brousse, lequel a remis le premier prix de la Fondation Air France au Dr Xavier Emmanuelli.
Il nous a été ensuite présenté en avant-première le documentaire "Street Children", réalisé par
Michel Bulté .
Ce documentaire nous a proposé une série de portraits de jeunes vivant dans la rue au Brésil, en Roumanie, au Sénégal, au Viet Nam et en France.
J'ai été très émue par ce magnifique documentaire, tout de sobriété et plein de tact, qui nous a montré des enfants, souvent très jeunes, au courage et à la dignité inimaginables.

Michel Bulté, présent dans la salle, a été très applaudi.

Je vous souhaite une très belle journée.

Une bise à tous vos enfants.

A bientôt,

eMmA MessanA


Laurent Voulzy a été le parrain de cette soirée. Il est super gentil et simple, abordable et il m'a donné un joli autographe...

C'est donc tout naturellement lui qui accompagne musicalement ce billet avec My Song Of You.    

Pour qu'elle penche la tête vers moi doucement

Qu'elle sente dans mon coeur les sentiments

Pour que dans ses fatigues ses sommeils
Y' ait que moi
Toutes ces mélodies
Ces variétés que je traîne
C'est tout simplement
Pour que ma fiancée m'aime
Que la réserve de baisers qu'elle a
Que tous les messages que son coeur envoie
Ouh...
Que tous ces... kisses
Aillent
Sur ma joue

My...
Song of you
C'est pour sécotùle you
C'est d' la colle chantée
Pour que tu partes jamais
Que tu dises à tout l'monde
Ce guimauve singer
Moi tout ce qu'il sing ça m'plaît
Voilà pourquoi p'tit bout
I sing my song of you

Pour qu'les beaux bateaux, les jolis avions
La laissent tranquille, rêveuse à la maison
Que ses itinéraires
Toutes ses croisières
Ce soit moi
Pour que dans mes notes
Dans mes chansons, dans mes airs
On sente quelque chose
Comme une présence ordinaire
Pour qu'au terminal, arrivé au port
On se dise "Youpi ! youpi !
On part encore"
Ouh...
Après le grand bye bye
J'lui chante encore

You're mine
Oh you be mine
l'm your lover
I wanna be loved
C'est pour son amour en échange

Pour retrouver d'autres chansons de Laurent Voulzy dans la playlist d'eMmA, cliquez sur le titre d'une note :

Toc, toc, toc  

D'Orléans à Voulzy

Jeanne (Voulzy), prénom intemporel ?

Le Couronné

La part des anges

Des fleurs

"Même coeur battant"

Dans le coeur d'APRES SCHOOL

Site de Laurent Voulzy : link

Page facebook de Laurent Voulzy : link

Laurent Voulzy est le parrain de l'association Aïna Enfance & Avenir fondée par Nataly Charbonnier Andrianantenaina et Isabelle Boursier, lauréates du Prix de la Fondation Air France en 2012 : link

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

ALN 05/12/2009 14:13


Et comme par hasard , ce com m'avait échappé.Je n'avais peit-être pas été avertie par mail....Tu vois, je ne me souvenais plus de l'origine des Red Foingers.
Bien sûr de tout coeur avec cette association.
Bon WE 


eMmA 05/12/2009 14:23


Merci ALN.


ALN 05/12/2009 09:39


C'est bien toi qui avait écrit chez Kasimir ( je pense ) que tu avais les mains rougeies par une peinture ou? et que ton friend disait que tu avais tué quelqu'un (écrit en anglais ).
Les gants étaient pour planquer les mains.
Peut-être est-ce une autre personne qui avait écrit cela ?Dans ce cas -là désolée pour cette bêtise.
Bises 


eMmA 05/12/2009 09:50


Ah, ça y est, je comprends tout ! Je ne voyais pas du tout le rapport entre le billet sur les enfants des rues et... des gants.
Je comprends à présent, car ces gants font référence à un autre billet dans lequel j'expliquais que j'avais reçu une enveloppe dans laquelle se trouvaient des baies rouges qui s'étaient un peu
"répandues" et qui donnaient l'impression qu'il y avait eu un meurtre dans ma boîte à lettres...
Ne sois surtout pas désolée, car dans la multitude et l'imbrication de nos échanges, tous ces délicieux méandres, on s'y perd parfois.
Mais c'est vrai que j'étais un peu décontenancée par ces gants dans ce billet, je suis donc ravie de comprendre d'où vient la confusion...

Je t'embrasse bien fort ALN.
eMmA


corinne 29/11/2009 17:36


demain, mon école ouvrira les portes de l'Avent avec pour symbole un panier à garnir de bonnes intentions dont celle de donner du bonheur aux autres. Et je parlerai à mes élèves de ces enfants dont
la rue est maison, cour de récréation, lieu de survie.Au-delà des mots , ils se saisiront de leurs ciseaux de toutes couleurs  et glaneront dans la montagne de papier, des visages d'enfants du
monde entier ,composant "la fresque des petits terriens"....Humble projet  mais puissent ces jeunes franciliens s'épanouir à l'autre, l'accueillir  et avoir l'immense envie de le
connâitre .
Puissent ces petits grandir dans le don de soi...puisse la maîtresse que je suis  s'accrocher à cet espoir  parfois ( souvent! ) déçu !  Il y a un fort courant ,style "après moi le
déluge "initié par les parents , contre lequel il faut ramer ....
Demain, un autre jour pour semer!
bon dimanche .


eMmA 29/11/2009 19:45



Je serai avec toi et ta classe par la pensée et je vous imaginerai armés de votre paire de ciseaux.
Bon courage à toi, la semeuse. C'est sûr, tu récolteras toujours quelque chose de bon, car tu allumes des lumières dans des consciences toutes neuves.


Je t'embrasse,


eMmA



Pascale 29/11/2009 16:53


Chère eMma,
ton article est touchant et témoigne de ta grande sensibilité. Bhuvana peut être fière !
Bisous,
Pascale


eMmA 29/11/2009 19:56



Merci Pascale.
Il est vital qu'à présent l'Entreprise, au sens large du terme, s'investisse dans ce domaine. Il ne s'agit pas d'un acte de charité, mais bien d'un véritable engagement. Apporter une entraide
vis-à-vis des ONG, un savoir-faire, une connaissance du terrain. Tout est utile dès lors qu'une responsabilité sociale et éthique est mise en évidence.

A bientôt,
emmA



ramses 29/11/2009 04:03


Qu'il est beau, ce "song of you", qui illustre magnifiquement cette démarche. Merci eMmA, pour ta grande sensibilité en faveur des enfants deshérités.


eMmA 29/11/2009 09:46



Grande sensibilité, petite sensibilité, petite implication, grande implication, toute démarche est importante, voire décisive pour faire évoluer la cause des
enfants.
Je reprends une petite partie de la dernière note de Pascale :"Un jour, dit la légende, il y eut un immense
incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre.
Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu.
Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit :
"Colibri ! Tu n'es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu !"
Et le colibri lui répondit : "Je le sais, mais je fais ma part."
A retrouver dans sa totalité ici : http://lescontesdeyolie.over-blog.com/article-colibris-mouvement-pour-la-terre-et-l-humanisme-40204305.html

A bientôt,emmA



Jackie 28/11/2009 20:17


Merci pour cet article et cette chanson émouvants. Les droits des  enfants n'intéressent pas grand monde.
Très bon dimanche
Jackie


eMmA 28/11/2009 20:52


Je le crains !
Mais s'il n'en reste qu'un....
Un gros baiser,
eMmA


Allier-née 28/11/2009 14:59


Très sympa cette journée et j'aime beaucoup Laurent Voulzy...
Mais toute cette misére devrait être rasée du blog.
As-tu mis des gants pour assister à cette journée ?....
Bises 


eMmA 28/11/2009 20:43


Je ne comprends pas bien ta phrase "As-tu mis des gants pour assister à cette journée ?...."


sittelle 28/11/2009 02:00


Les fondations et associations discrètes font un gros travail, dans l'ombre... comme Laurent Voulzy qui soutient ATD Quart Monde depuis longtemps et se mélange à ses membres avec simplicité et
bonté; comme Yves Duteil ailleurs, etc... sans caméra.
Tu as raison, à force de compter sans arrêt sur ces béquilles sociales, les gouvernements sont déresponsabilisés. En France où sont les logements et foyers promis ?
Bonne nuit eMmA...


eMmA 28/11/2009 10:09



En France, en ce moment, on préfère sonner les cloches de la vaccination anti-grippale.
Pendant ce temps-là qu'il y ait des enfants complètement démunis qui dorment dans les rues, ça n'alerte pas grand-monde.

Bisou,
emmA



kasimir, dit pinson déplumé 27/11/2009 14:50


eMmA la tendre....
coeur palpitant d'une mère universelle
tu sais nous toucher, chanson à l'appui


eMmA 27/11/2009 15:02



Oui, les enfants me font craquer...
Ils n'ont pas tous la chance d'être dans la classe de Corinne :http://emmacollages.over-blog.com/article-mon-reve-realise-39455368.html

Peut-être les choses avanceront-elles si les gouvernements prennent vraiment la peine de s'impliquer et d'agir.
Les ONG et les particuliers avec la meilleure bonne volonté du monde ne peuvent pas seuls résoudre les problèmes de l'enfance maltraitée...

Je suis contente de t'avoir touché avec mon petit article.
Biou,
eMmA



Annie Lapeyre 27/11/2009 12:54


Merci Emma

pour toutes ces informations, et tant d'humanité sur ton blog.

C'est une forme d'engagement pour une cause juste et noble: celle des enfants

Et j'ai dans la tête des titres de chansons d'Yves Duteil sur ce sujet, lui qui soutient activement sur le terrain la cause des enfants

Bonne journée


eMmA 27/11/2009 13:01


Bonjour Annie.
Oui Yves Duteil, je l'associe immédiatement à son Association APRES et la première rentrée scolaire de l'Ecole APRES School qui a ouvert ses portes en mars dernier.
Pour qu'en permettant aux enfants de sortir de l'ignorance, un avenir leur soit donné.
Je sais qu'il s'implique dans d'autres associations également.

Je t'embrasse,
eMmA