Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

eMmA MessanA

eMmA MessanA

Je pratique l'art du collage et manie les mots aussi. Dernier titre paru : "Transpositions hasardeuses"


Financement participatif pour Apres School

Publié par eMmA MessanA sur 21 Janvier 2017, 03:26am

Catégories : #nouvelles d'apres school, #la solidarité, #les enfants d'abord !, #Coeur à coeur

Si vous souhaitez réagir et écrire/lire un commentaire sur cette page, rendez-vous tout en bas de celle-ci. Merci pour votre visite.

*

Apres School, le jour de la remise des nouveaux uniformes. 6 février 2017. Malathi rayonnait (elle venait d'avoir sa marraine au téléphone depuis Paris.

Apres School, le jour de la remise des nouveaux uniformes. 6 février 2017. Malathi rayonnait (elle venait d'avoir sa marraine au téléphone depuis Paris.

D'autres photos de cette journée mémorable, en suivant ce lien : http://www.emmacollages.com/2017/02/apres-school-c-est-la-fete-des-uniformes.html

Financement participatif pour Apres School

     Là-bas comme ici ou ailleurs, les enfants heureux apprennent et vivent avec insouciance qu'ils aient ou non un trou dans leur habit ou dans leur couverture, qu'ils creusent ou non un trou dans la terre.
Mais tout de même, ils éprouvent aussi une gentille petite fierté lorsqu'ils peuvent porter des
habits neufs, un bien-être légitime lorsqu'ils peuvent dormir au chaud et une joie naturelle lorsqu'on leur apprend à planter l'arbre d'un futur serein...

Merci à tous !

Je suis heureuse, fière et honorée d'avoir suscité votre intérêt et votre partage autour d'Apres School.

A bientôt pour des photos sur place.

Bien à vous qui êtes la bonne étoile des enfants.

Restez à l'écoute, je vous donnerai prochainement des nouvelles.

A bientôt.

eMmA MessanA

**

15 janvier 2017, sur fond du logo d'A.P.R.E.S., les prénoms de nos chers 36 contributeurs que je remercie chaleureusement. Un clic sur l'image vous permet de mieux la visualiser.

15 janvier 2017, sur fond du logo d'A.P.R.E.S., les prénoms de nos chers 36 contributeurs que je remercie chaleureusement. Un clic sur l'image vous permet de mieux la visualiser.

15 janvier 2017, les mots doux de nos chers contributeurs que je remercie chaleureusement. Un clic sur l'image vous permet de mieux la visualiser.

15 janvier 2017, les mots doux de nos chers contributeurs que je remercie chaleureusement. Un clic sur l'image vous permet de mieux la visualiser.

NB : seuls les prénoms sont indiqués afin de respecter l'anonymat de ceux qui l'ont souhaité. Plus les caractères sont gros, plus un prénom comme Jean, Anne-Marie, Dominique, Laurence ou Alain (1ère photo) ou un mot (2ème photo) revient souvent.

Voici le bilan de notre appel à soutien financier en faveur des enfants d'Apres School :

  • une somme de 1655 € a été réunie grâce à 36 généreuses contributions
  • une fois la commission de la plateforme LePotCommun.fr  déduite, nous apporterons à l'école 1605 €
  • les 600 € nécessaires au financement des uniformes sont donc atteints
  • les 500 € nécessaires au financement des couchages et des vêtements de nuit des enfants sont également atteints
  • toutes sommes réunies au-delà du coût des uniformes et du couchage seront affectées à la création d'un verger/potager

  Je rappelle que ceci est une initiative personnelle, en accord avec A. P. R. E. S. en France et Apres School en Inde, votre participation ne fera donc pas l'objet d'un reçu fiscal de don aux oeuvres. https://www.lepotcommun.fr/pot/wcldip8f

Diaporama, les enfants d'Apres School près de Pondichéry (Inde)
Diaporama, les enfants d'Apres School près de Pondichéry (Inde)
Diaporama, les enfants d'Apres School près de Pondichéry (Inde)
Diaporama, les enfants d'Apres School près de Pondichéry (Inde)
Diaporama, les enfants d'Apres School près de Pondichéry (Inde)
Diaporama, les enfants d'Apres School près de Pondichéry (Inde)
Diaporama, les enfants d'Apres School près de Pondichéry (Inde)
Diaporama, les enfants d'Apres School près de Pondichéry (Inde)
Diaporama, les enfants d'Apres School près de Pondichéry (Inde)
Diaporama, les enfants d'Apres School près de Pondichéry (Inde)
Diaporama, les enfants d'Apres School près de Pondichéry (Inde)
Diaporama, les enfants d'Apres School près de Pondichéry (Inde)
Diaporama, les enfants d'Apres School près de Pondichéry (Inde)
Diaporama, les enfants d'Apres School près de Pondichéry (Inde)
Diaporama, les enfants d'Apres School près de Pondichéry (Inde)
Diaporama, les enfants d'Apres School près de Pondichéry (Inde)
Diaporama, les enfants d'Apres School près de Pondichéry (Inde)
Diaporama, les enfants d'Apres School près de Pondichéry (Inde)
Diaporama, les enfants d'Apres School près de Pondichéry (Inde)
Diaporama, les enfants d'Apres School près de Pondichéry (Inde)
Diaporama, les enfants d'Apres School près de Pondichéry (Inde)
Diaporama, les enfants d'Apres School près de Pondichéry (Inde)
Diaporama, les enfants d'Apres School près de Pondichéry (Inde)
Diaporama, les enfants d'Apres School près de Pondichéry (Inde)
Diaporama, les enfants d'Apres School près de Pondichéry (Inde)

Diaporama, les enfants d'Apres School près de Pondichéry (Inde)

Financement participatif pour Apres School

Nous voulons investir dans la création d'un jardin potager/verger sur notre grand terrain qu'il faudra préparer, ce qui correspondrait à une activité très interessante pour les enfants, voire une formation et apporterait un complément aux menus de la cantine.

Martine et Lionel Mallard, fondateurs et gestionnaies d'Apres School

bravo pour cette initiative heureuse

Yves Duteil (Président de l'association A. P. R. E. S. en France)

          **

19 août 2016

Enfant, je n'étais pas fan à l'idée de porter un uniforme à l'écoleC'était en Australie et nous n'avions pas le choix. Il comportait de nombreuses pièces dont certaines me faisaient tirer une mine comme vous n'imaginez pas. Oui, car l'hiver, nous portions une robe chasuble bleu marine, un béret et de longues chaussettes marron qui étaient du plus bel effet... L'uniforme d'été, avec le chapeau de paille et la robe légère vichy rose et blanc, était déjà plus seyant.

L'uniforme de mon enfance australienne me paraissait comme un carcan et à peine étais-je de retour la maison, je le troquais pour un short et un tee-shirt.

Allez, j'en ai réchappé, ce n'était pas si grave. Et puis, je le sais, cela permet de lisser les différences sociales et aussi d'insuffler une sorte d'esprit de solidarité, une forme d'appartenance à une même entité. 

Quelques années plus tard, arrivée en Normandie, j'endossais à nouveau la blouse obligatoire qui est une autre sorte d'uniforme.

Et puis, plus tard, c'est comme si j'en redemandais lorsque je fus amenée à porter l'uniforme AF durant de nombreuses années, comme si ces histoires d'uniformes me collaient à la peau !

Voici où je veux en venir : à une autre histoire d'uniformes...

Je connais une école en résidence dont les petits pensionnaires, les jours de classe, portent un uniforme. Cette école, vous la connaissez aussi car je l'évoque régulièrement ici. C'est Apres School.

A école "pas comme les autres", uniforme pas comme les autres !

Celui-ci est constitué de deux pièces : un short pour tous (les filles les plus grandes portent une jupette) et un tee-shirt. Cette garde-robe est portée dans la journée et s'use bien vite. Et puis, les enfants grandissent et même si les vêtements sont portés par d'autres qui arrivent, l'école a besoin d'en acquérir régulièrement des neufs.

Le tee-shirt des filles est bleu et celui des garçons, rouge. Le short et/ou la jupette sont bleu marine.

JM et moi allons nous rendre à l'école prochainement. 

Le coût d'un jeu de deux uniformes par enfant pour l'ensemble des 65 élèves revient à 600€ (les grands qui se rendent au collège voient leurs uniformes financés par celui-ci).

           En tant que parrain et marraine de longue date,  nous avons décidé d'impulser le financement du renouvellement de ces vêtements pour notre filleule et tous ses petits camarades, lors de notre visite à l'école, début 2017.

Que vous soyez également parrain ou marraine, donateur, ami, bénévole, ou que vous entendiez parler d'Apres School pour la première fois, nous faisons appel à votre générosité pour vous associer à cette cagnotte que nous emporterons avec nous afin de réaliser l'achat sur place à Pondichéry.

je dois dire qu'un renouvellement tomberait à pic

Martine Mallard (Fondatrice avec Lionel Mallard de l'école Apres School en Inde)

Je vous remercie très chaleureusement pour votre générosité et votre soutien pour faire de cette opération un succès.

N'hésitez pas à en parler autour de vous.

Allez, on entre joyeusement dans la ronde des uniformes !

Bien à vous,

eMmA MessanA

Devayani, notre seconde filleule d'Apres School, près de Pondichéry (Inde). Mars 2014

Devayani, notre seconde filleule d'Apres School, près de Pondichéry (Inde). Mars 2014

Mars 2010, le coucher de Bhuvana, notre première filleule, et ses camarades.

Mars 2010, le coucher de Bhuvana, notre première filleule, et ses camarades.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Cœur volontaire...je pense que ces deux mots te conviennent bien
Répondre
E
Ca me plait bien... Merci Gérard.
M
Planter un jardin, les secrets de la vie s'y cachent, il nous le rendra u centuple...
Joyeuses Fêtes eMmA
Répondre
E
Fasse le ciel que ce jardin abrite le plus possible la croissance de talents à ApresSchool.
Belle fin d'année à toi Marine,
eMmA
L
Tu..... vous êtes formidables et ingénieux
Bises
Répondre
E
Merci Armelle pour tes mots et ta participation !
D
Chère eMmA,
Je découvre avec déception que le sexisme a encore frappé et que ta petite filleule n'est plus à l'école. Hélas !
Personnellement, c'est parce que je n'aurais pas le calme nécessaire, que je préfère donner à APRES, sans lien avec une filleule. Je serais trop en colère !
Au hasard de mes soutiens scolaires en Normandie, j'ai étudié le développement de l'Inde et découvert que le sud se développait mieux ( niveau de vie, nombre d'enfants en baisse, hygiène) que le nord, grâce à un taux de scolarisation, et en particulier des petite filles, plus élevé. Pendant toute la séance, je pensais bravo APRES ! Il reste bien des obstacles a faire tomber, mais le colibri fait sa part.....
La condition féminine dans le monde..... et même en France, reste un combat.

Joyeuses fêtes à tous
Bises
Dominique
Répondre
E
Chère Dominique,
Oui, après Bhuvana, c'est notre seconde filleule Devayani, que nous ne retrouverons pas à Apres School le mois prochain. C'est en effet triste, mais d'ici nous sommes bien impuissants à faire changer le cours des choses. Martine et Lionel s'y emploient sur place, nous leur faisons confiance... A nouveau, c'est l'école entière que nous parrainons, plutôt qu'un enfant en particulier. C'est ainsi que nous continuons à faire notre part.
Je suis bien d'accord avec toi pour ce qui est de ne jamais rien lâcher, quoiqu'il arrive, pour toujours avoir à coeur de faire progresser ici ou ailleurs la condition féminine qui en a bien besoin !
Je te souhaite un bon Noël.
Bises d'eMmA
C
Quelle belle initiative, très riche d'enseignements.

"Planter un jardin, c'est croire en demain." Audrey Hepburn
Répondre
E
Ravie de vous lire Catherine. Dans un gros mois, nous serons sur place avec le gros cadeau, grâce à tous. Quel joie de le transmette ! Cette citation d'une grande dame est tout à fait de circonstance.
E
C'est une belle idée ce potager verger , il sera la base d'une formation de petits jardiniers et agrémentera les repas .
Belle soirée , bises eMmA
Répondre
E
Oui Erato, c'est le souhait des gestionnaires de l'école sur place que de créer ce jardin/formation et nous nous y rallions bien volontiers. Peut-être verrons-nous les premières plantations sur place, début 2017. Je communiquerai à mon retour sur ce rêve et sur les deux autres.
Bonne soirée à toi,
eMmA
G
...plantation, une assurance toutes branches pour la vie.
Répondre
E
pour croître et embellir...
V
Quelle belle idée que ce jardin potager, les enfants vont adorer.
Répondre
E
Oui, j'ai hâte d'y prendre des photos... Je croise les doigts
G
Chacun apporte son soutien ou pas , depuis quelques années je participe humblement aux matériel scolaire des enfants du Faso par l'intermédiaire de Evelyne Dubos , plus aux Resto du Cœur local, je comprends tes actions Emma et la satisfaction de ses aboutissements.Respect pour celles et ceux qui s'investissent.
Répondre
E
Oui Gérard, nous sommes tout à fait en phase, il y a tant de belles causes à défendre. Faire sa part (ou pas) là où l'on sent que l'on peut être un tant soit peu utile...
Merci pour ta réaction, grâce à toi, nous pouvons découvrir le FASO.
V
Un seul mot : Youpiiiiiii !
Répondre
E
Je dirai même plus, Youpiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!
A
Je viens de lire ton com à Ginette .12 ans , c'est l'âge où mes parents avaient passé le certif et arrêté l'école .Mais votre protégée a-t-elle un diplôme du genre certificat d'études d'autrefois.Je suis triste pour elle et pour vous.
Répondre
E
Oh que non, elle n'a aucun diplôme. Devayani était arrivée à l'école il y a à peine trois ans, complètement analphabète, alors elle repartie un peu plus savante, mais tout juste pour avoir une vie moins médiocre... Il ne faut pas être triste, on fait ce que l'on peut.
A
Avec JM, vous allez faire des heureux à votre arrivée !
Répondre
E
Je l'espère bien, et en plus, ce sera réciproque !
G
C'est formidable cette solidarité et ce grand cœur pour des enfants qui n'ont pas eu la chance de naître dans un milieu favorisé, et ce petit plus qui va leur être offert, dans leur cœur prendra une grande place. Il reste encore du temps pour un petit plus supplémentaire....pour les gâter.
Lorsqu'Emma rentrera d'Après school, je pense qu'elle aura les joues usées par les bisous. Je t'embrasse. Ginette.
Répondre
E
Oui Ginette, mais malheureusement nous n'aurons pas le bisou de Devayani, car son père, revenu enfin au foyer familial, l'a retirée de l'école... Quand on y pense, arrêter l'école à 12 ou 13 ans, c'était parfois le lot de nos parents. Mais aujourd'hui, cela nous semble intolérable. Mais c'est bon de savoir qu'elle sait au moins lire et écrire...
Il faut se faire une raison, nous savons bien que cela peut arriver, c'était déjà arrivé d'ailleurs à notre première filleule Bhuvana. Donc nous sommes "habitués"... Nous continuons sur un parrainage collectif de l'école.
Merci pour ton message et haut les coeurs.
Encore merci à tous les contributeurs, c'est formidable cet élan de solidarité.
Big bisou,
eMmA
D
Je suis très heureuse de lire ce beau résultat. J'apprécie beaucoup de voir que la solidarité est encore une valeur sûre. C'est super, les enfants vont être gâtés. Bravo pour ton initiative Emma. Grosses bises
Répondre
E
Tu as raison, le genre humain est la plupart de temps tout à fait capable de s'entraider pour le meilleur !
Merci beaucoup d'avoir fait croître et embellir ce pot commun, toi et ta famille.
Je t'embrasse bien fort,
eMmA
L
Vous êtes formidable tous les Deux !!!
Bises
Répondre
E
Vous êtes tous formidables !
Merci pour ta participation généreuse, Armelle.
Je t'embrasse,
eMmA
G
C'est génial , les enfants auront de nouveaux habits neufs, et je ne doute pas une seconde que cela va allez au-delà, afin d'améliorer leur quotidien.
Répondre
E
Oui, merci Ginette. C'est merveilleux cet élan de générosité ! La somme est atteinte pour les uniformes et à présent, nous commençons le financement du couchage des enfants car l'actuel ne tient plus qu'à un fil...
B
Les enfants seront vraiment très heureux pour ces vêtements neufs!!!! Ce serait vraiment super......
Et meme peut être auras-tu un peu plus..... Juste pour rêver ........ pourrait être utile pour l'achat d'un panneau solaire. Les douches durant la mousson sont tellement difficiles à prendre à l'eau froide pour les petits........
Répondre
E
Oui, ne jamais arrêter de rêver, car ainsi on est quasi assuré de réaliser au moins l'un de ses souhaits...
G
C'est une idée géniale, et les enfants seront très heureux. Merci pour eux .
Répondre
E
Merci Ginette pour ces mots doux. J'y suis très sensible. Je te remercie pour ta solidarité, ainsi que celle de Bernard.
V
C'est une très bonne idée !!!! Je ne doute pas que nous atteindrons la somme requise et même au-delà !!!
Répondre
E
Allez on se tient les mains, on croise les doigts, et on vise tous joyeusement le même objectif.
Merci Viviane, pour ton beau relais sur facebook. "Toi + moi + toi"...
Je t'embrasse,
eMmA
M
j'ai participé
Emma merci de nous associer.
Répondre
E
Un très grand merci, Mimi.
A nous tous, on va faire exploser les compteurs !!
A bientôt, pour des nouvelles.
eMmA

Nous sommes sociaux !