Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

eMmA MessanA

eMmA MessanA

Collages, écrits pour les petits et les grands, et un tourbillon d'autres choses


Docteur Noha Baz

Publié par eMmA MessanA sur 3 Mars 2022, 16:30pm

Catégories : #La solidarité

02 mars 2022 : Noha Baz nous apprend que la petite Aya est sauvée ! Un petit peu de baume au coeur dans ce chaos infini...

**

*

J’ai toujours privilégié ce regard d’émerveillement sur la vie, peut-être parce que la vie m’a appris très tôt des choses très dures. La gaîté est une politesse, elle est bienfaisante.

Noha Baz

21 février 2022

   La première fois que j'ai entendu parler de Noha Baz, c'est grâce au podcast de la journaliste Sophie Nouaille* sur sa chaîne "Ouvrons la fenêtre" (je vous invite à l'écouter, voir le lien à la fin de cette page).
 

   J'ai immédiatement adoré l'énergie et l'enthousiasme avec lesquels Noha Baz s'exprimait, brillament et avec gourmandise, sur les différentes passions qui l'animent. Animer est même un faible mot, tant la conviction et l'optimisme avec lesquels elle les transmet, les incarne, sont de puissants vecteurs pour les véhiculer à travers le monde.

   Dr Noha Baz est née à Alep de parents Suisse et Libanais. Elle est franco-libanaise-suisse.
   Elle a fait ses études de médecine à Paris. Sa vocation pour la pédiatrie est née à Beyrouth alors qu'elle assiste à la mort d'un enfant de huit ans trop pauvre pour être soigné. Cela la marque à jamais et dès lors, elle n'aura de cesse de tout faire pour que l'enfance en souffrance soit prise en compte, soignée, réconfortée, sauvée.
Elle exerce à l'Hôpital Necker Enfants Malades et prodigue des soins gratuits aux enfants défavorisés vivant au Liban.

   Sa vie et son action sont d'une extraordinaire fécondité.
   Elle a fondé il y a près de vingt-cinq ans l'association non lucrative, apolitique et non confessionnelle Les Petits Soleils qui vient en aide médicale à tout enfant défavorisé vivant au Liban. 


   Elle est également médecin expert pour la marque Puressentiel.

   Parallèlement à ces activités professionnelles et humanitaires, Noha Baz est une grande gastronome et écrivaine à la large bibliographie (Il  n'y a pas de honte à préférer le bonheur, La nuit de la pistache, La recette d'où je viens, etc.)
   Elle est à l'origine du Prix littéraire Ziryab récompensant un ouvrage francophone dont le sujet est la cuisine ou la gastronomie mettant en valeur une histoire de tradition culinaire familiale, régionale ou culturelle. 
   Son dernier livre, avec Joe Barza et Aline Princet, Goûts du Liban, recettes et rencontres est un beau livre dont les droits d'auteur sont reversés à l'association Les Petits Soleils.

   Pour elle qui éveille nos consciences sans jamais donner de leçons, il n'y a pas de cloisonnement dans le flot de ses actions où tout est élan vital, partage et grande humanité. On la découvre, on s'émerveille et on a envie de la suivre. 

   Je la suis sur facebook tous les jours où sa belle humeur communicative et sa simplicité ne font jamais défaut, malgré les sujets graves qu'elle prend en charge à bras le corps contre vents et marées. Voyez plus bas, le cas de la petite Aya qui m'a bouleversée et que nous pouvons tous aider à notre mesure. Votre don est immédiatement utilisé directement par Noha dont l'équipe prend en charge l'enfant qui va être hospitalisée lundi (un reçu fiscal est envoyé par Noha Baz très rapidement).

   Noha a également le générosité de partager ses recettes, les expos qu'elle visite, les combats qu'elle mène avec fermeté et toujours avec l'espérance chevillée au coeur.

   Outre le don d'ubiquité dont elle semble dotée tant elle accomplit de merveilles, la rayonnante Noha a surtout le don de créer des ponts entre tous et de panser les plaies de ceux qui souffrent.
Sa recette ? Je crois que c'est sa grande aptitude au bonheur et un optimisme à toute(S) épreuve(S) !

   Noha Baz est un véritable soleil à elle toute seule, pourtant ses rayons ne nous brûlent pas, bien au contraire, ils nous apportent la joie et nous réchauffent puissamment le coeur et l'âme.

  Je suis heureuse de vous inviter à sa table !
  Bien à vous,

   eMmA MessanA

Si vous ne disposez pas d'un compte facebook, je vous recite sa publication : 

"Une journaliste perspicace nous a informé de la détresse de cette famille ..

une petite Aya née il y a bientôt trois ans avec une légère détresse respiratoire et un handicap nécessitant des soins tous les mois .

Son papa est pompier un monsieur courageux au grand cœur et sa ma maman une boule de chagrin ..

L’accès aux soins étant de plus en plus difficile , les hôpitaux pratiquant des tarifs hallucinants , ni mutuelles d’employés de l’état ,ni assurances ne prennent plus en charge les frais d’hospitalisation de la petite ..

les parents ont fait l’impossible, vendu leurs maigres , biens pour continuer à soigner la petite

À chaque début du mois nous dit le papa c’est un cauchemar puisque l’hospitalisation coûte 5 fois le salaire actuel du père ..

Qui a de plus été sanctionné pour avoir demandé de l’aide sur internet

Les photos de la petite sont terribles nous préférons ne pas nous les montrer mais

L’absurdité de la situation et

Le remarquable témoignage de Zeina Antonios nous a fait nous mobiliser en urgence ..

plusieurs appareillages à domicile seront assurés ainsi qu’une aide pour le traitement mensuel

Nous avons déjà commencé hier

Et nous le ferons de tout cœur

Parce que nous avons toujours préféré les actes aux mots

Et pour nous c’est l’humain d’abord"

Un pompier de Beyrouth sanctionné pour avoir demandé de l’aide pour sa fille malade sur les réseaux sociaux - L'Orient-Le Jour (lorientlejour.com)

* 3ème podcast sur "Ouvrons la fenêtre", de Sophie Nouaille, "Noha Baz, une femme à la joie contagieuse" : écoutez ici

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Je connais la marque Puressentiel mais je ne connaissais pas cette extraordinaire belle personne. Elle respire la générosité. Merci à toi de nous la présenter aujourd'hui. J'ai vu qu'elle avait écrit plusieurs livres dont un sur le zaatar, un produit que j'aime et je vais aller voir ses autres écrits. Je ne connaissais pas non plus l'histoire d'Aya (qui porte le prénom de ma petite-nièce) et de son papa sanctionné...Bisous et une bonne journée
Répondre
E
Merci Manou pour ton intérêt. Noha est une fée tourbillonnante bien plus EXTRAORDINAIRE que ma petite plume ne vous la montre.<br /> Un coeur immense...<br /> Je t'embrasse en te souhaitant une bonne soirée.
G
Merci, Emma, de nous faire connaître cette femme merveilleuse
Répondre
E
Avec joie. Heureusement que des femmes comme Noha Baz existent. Elles donnent foi en l'humanité...