Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

eMmA MessanA

eMmA MessanA

Je pratique l'art du collage et manie les mots aussi. Dernier titre paru : "Transpositions hasardeuses"


Histoire de peau

Publié par eMmA MessanA sur 16 Septembre 2016, 08:52am

Catégories : #On ne choisit pas sa couleur, #Nicolas Peyrac, #valse

La #valse d'une autre histoire, d'une autre photo, d'autres couleurs...

Mais ici ou ailleurs, c'est toujours les mêmes larmes... ou les mêmes sourires.

eMmA MessanA

Village de Periyakattupalayam (Tamil Nadu en Inde), mars 2010 © photo eMmA MessanA

Village de Periyakattupalayam (Tamil Nadu en Inde), mars 2010 © photo eMmA MessanA

Nicolas Peyrac, Une peau que tu n'as pas

Extrait de l'album Di(x)versions (2011)

Sur la photo qu'elle garde pour les jours où les pleurs reviennent
Le sourire de son père qui se tourne vers elle
Le bonheur entre parenthèses
Un instant figé
À deux pas de l'éternité
Il disait tu verras les gens nous aiment bien ici
J'ai trouvé du travail tu auras des amis
Et maman est heureuse enfin
Elle n'a plus peur
Elle sait qu'on ne risque plus rien
Elle n'a jamais compris pourquoi
On n'lui a jamais dit
Que les hommes n'étaient pas si égaux que ça
Ça tient à pas grand-chose des fois
Qui tu pries quand t'as froid
Une peau que t'as pas
On lui a dit tu pars elle n'a jamais revu l'école
Ni les yeux d'Alexis qui lui offrait des pommes
Sur le coup elle n'a pas pleuré
C'est longtemps après
En retrouvant ses cahiers

D'où tu viens
Et la chance ou son absence
L'encre bleue du tampon qui te manque

Pour retrouver d'autres chansons de Nicolas Peyrac dans la playlist d'eMmA, cliquez sur le titre d’une note :

Les gardiennes

Elle disait

Je pars. Enfin... on en rêve.

Pour patienter...

Site de Nicolas Peyrac link  

Page facebook de Nicolas Peyrac : link

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Superbe chanson très émouvante .
Deux beaux regards qui offrent le bonheur du moment , celui de la rencontre.
Douce soirée, bises eMmA
Répondre
E
Oui, cette rencontre je m'en souviens comme si c'était hier, prélude à d'autres prévues en février prochain...
G
Deux beaux visages....quant à Peyrac j'aime ce chanteur que l'on entend si peu. À dans 10 jours Emma ...les Canaries m'appellent
Répondre
E
Passe de belles vacances, globe-trotter!
A
Bien, beaucoup à dire sous cet article. quand je regarde les commentaires, j'en trouve un de moi ancien, bizarre. 2 tu le sais, je voulais un filleul en Inde dans la même association que toi; je n'ai jamais eu de réponse après l'avoir contactée; j'ai donc un filleule dans le Tamil Nadu, au sud de Pondichéry, à Tranquebar; j'espère y aller un jour....ce serait la 6+ fois, je cherche un volontariat aussi; j'ai des pistes...........Amitiés à toi!
Répondre
E
Oui Anne, c'est normal que tu retrouves un commentaire de ta plume car cette page est ancienne. J'ai eu envie ce matin de la republier car elle est toujours d'actualité...
Tu m'avais déjà fait savoir que tu avais rencontré cette difficulté concernant ta demande de parrainage. C'est dommage que tu ne m'en aies pas informée à ce moment-là, j'aurais pu peut-être voir ce qui se passait. Les liaisons avec Pondichéry sont parfois bien complexes. L'essentiel, c'est que té générosité fasse le bonheur d'un enfant, dans quelle que structure qu'il soit !
Je te souhaite beaucoup de joie et de partage avec ton filleul.
Bonne chance pour ton projet de volontariat. Je suis sûre que tu trouveras.
Amicalement,
eMmA
J
Une bien belle chanson ! et un chanteur trop rare là encore ... du coup j'ai réécouté avec grand plaisir "Et mon père"
bises et belle fin de semaine
Répondre
E
Oui Jeanne, je suis bien d'accord avec toi. Il y a toutefois tout un fidèle public qui suit cet artiste au grand coeur et au grand talent. J'aime aussi beaucoup son oeil et sa sensibilité de photographe.
Bonne soirée à toi,
eMmA
L
Humains d'abord
la peur des différences
joli billet
Bises
Répondre
E
La peur est toujours à l'origine de comportements visant à rabaisser celui qui est différent, mais parfois c'est aussi la cruauté, voire la bêtise qui en est le moteur. Résistons !
Je t'embrasse, Le Nez.
eMmA
A
Jolis portraits et quelle importance la couleur de la peau, Nougaro aussi l'a très bien chanté
Répondre
E
"Qu'on l'écrive blanc sur noir
Ou bien noir sur blanc,
On voit surtout du rouge, du rouge
Sang, sang, sans trêve ni repos
Qu'on soit, ma foi,
Noir ou blanc de peau"
Q

Ce double portrait est sublime. C'est vrai que l'enfant semble t'interroger... inquiétude ou simplement timidité...


En tout cas, ta page est magnifique.


 


Je te souhaite un très bel anniblog, eMmA, et beaucoup d'autres publications à venir.


Passe une douce journée.
Répondre
E


 


Oui Quichottine, un peu de timidité aussi (il se dandinait un peu sur ses jambes en se collant à sa maman, puis d'un coup il a couru vers moi pour regarder de plus près l'appareil photo !)


Merci pour tes souhaits. J'espère que mon blog va durer encore au moins autant de temps. Pour l'heure, pas encore de transfert sur l'autre plateforme. Je résiste...


 


Belle semaine à toi,


eMmA


 



G

quelle photo magnifique de ces deux êtres qui le sont tout atant. J'aime beaucoup Nicolas Peyrac
Répondre
E


 


Je te remercie pour ton appréciation qui me fait plaisir, bien sûr.


Passe un bon diMAnche,


eMmA


 



M

Cette chanson magnifique est très émouvante... pauvre Lili...


Gros bisous Emma
Répondre
E


 


Oui, cette chanson est très belle et touchante. Nicolas Peyrac en est très coutumier...


"Elle aimait tant la liberté Lily
Elle rêvait de fraternité Lily"   


                                
Pierre Perret


 


Je t'embrasse,


eMmA


 



K

et les dents...


j'admire ! 
Répondre
E


 


Oui, et les cheveux des Indiens sont les plus beaux du monde !


 



J

Très belle photo, mais le sourire de l'enfant me gêne un peu... Ce n'est pas tout à fait un sourire...


Très bon week end eMmA


 
Répondre
E


 


Je comprends ta gêne Jackie.


D'ailleurs, à mon sens, l'enfant ne sourit pas. Il semble se poser de bien nombreuses questions, comme dubitatif devant mon intérêt.


En revanche, son visage fut une explosion de joie lorsqu'il s'est vu sur l'écran de mon appareil photo. Cette fois son sourire fut éclatant et ses yeux pétillaient.


 


Je précise que je n'ai pas imposé d'une quelconque façon cette photographie à cette maman et son enfant.


 


Très bon week-end à toi Jackie.


eMmA


 



A

L'Inde me manque, d'autant qu'on m'a offert pour la Ste- anne (26 juillet dernier) un livre magnifique) je ne sais si je pourrai y aller en début d'année prochaine, ça semble compromis..
Répondre
E


 


Anne, mon aminaute Anne, te vois-tu pas l'Inde venir ?


 


Moi aussi, j'espère pour 2014 ou 2015 ou...


De beaux livres de photographies qui invitent à rêver l'Inde chez nous : "Hommage à l'Inde" d'Olivier Föllmi et "India Holy Song" de Xavier Zimbardo.


 


Bon week-end, Anne.


eMmA


 


 



A

Magnifique photo !Un tel sourire ne doit pas s'oublier.


J'adore cette chanson parce qu'elle est belle et pour beaucoup d'autres raisons.


Merci eMma .Bonne journée.Bises


Nicole
Répondre
E


 


Le sourire, je ne l'ai pas oublié, c'est vrai.


Mais le regard, profond, scrutateur, doux et interrogateur, ce regard d'enfant est à jamais gravé dans ma mémoire.


 


La chanson, me parle aussi beaucoup, en lien avec cette photo, mais aussi en lien avec d'autres histoires...


 


Je suis ravie que tu y rencontres aussi des parallèles avec ta propre histoire.


 


Passe un bon week-end,


eMmA


 



G

une belle photo et une belle chanson..merci !
Répondre
E


 


Merci Gazou.


En réécoutant ce matin cette chanson de Nicolas Peyrac le grand voyageur et humniste, c'est à cette photo et à d'autres qui lui ressemblent que j'ai pensé...


 


Bonne journée,


eMmA


 


 


 



Nous sommes sociaux !