Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

eMmA MessanA

eMmA MessanA

Je pratique l'art du collage et manie les mots aussi. Dernier titre paru : "Transpositions hasardeuses"


Livre refermé de Carole Martinez

Publié par eMmA sur 25 Mars 2013, 19:19pm

Catégories : #Un moment de lecture

Campanie-6028.JPG

  La photo a été prise sur le site de la Chartreuse de Padula

(Vallée de Diano, Province de Salerne, 7 juillet 2012). 

Le livre dont je viens de terminer la lecture :  "Du Domaine des Murmures" de  Carole Martinez.

J'avais déjà beaucoup apprécié le premier roman de cet auteure, Le coeur cousu, et vous en avais parlé ici : lien

Dans ce second roman, Carole Martinez nous transporte au XIIème siècle.

La jeune Esclarmonde choisit en toute liberté, à l'âge de quinze ans et le jour même de son mariage, d'être emmurée plutôt que de se marier.

Cette réclusion éternelle au sein d'une cellule proche de la chapelle du domaine des Murmures, Esclarmonde la veut comme un refuge mystique la rapprochant de Dieu et l'éloignant définitivement du monde de son enfance et des contingeances humaines.

Pourtant, en entrant vivante dans sa tombe, elle ignore que ce n'est pas exactement la mort qu'elle entraîne avec elle et que la vie pourra un temps effriter les pierres.

Elle devient la sainte du village vers laquelle tous accourent pour soulager leurs maux.

Puis le martyre volontaire se retournera contre elle et sa propre croisade intérieure...

"Je m'étais emmurée en moi-même. Ma pensée m'enserclait, j'étais recluse en ma tristesse, plus de fenestrelle dans cet espace où mon âme s'était repliée. Rien qu'une douleur en boucle."

"(...) il s'est allongé sur ette Terre qu'on disait sainte, sur cette terre gorgée de sang musulman, chrétien, juif, philistin, qui n'était pas seulement le berceau d'une humanité déchirée et violente, mais la pierre de sacrifice où les fils d'un Dieu unique se tuaient comme des chiens en Son nom, oui, pas seulement le début, mais la fin dernière, le tombeau de l'humain."

Ecoutez Carole Martinez vous parler de la genèse de son roman.

Elle en parle si bien, que vous n'aurez qu'une envie, lire ce très beau roman plus proche du conte.

A présent, je me plonge dans "La damnation du Templier" de  Ramon Basagana dont j'avais apprécié Le roman de l'An Mil (lien).

A bientôt pour d'autres lectures, 

eMmA

Pour retrouver d'autres livres "ouverts/fermés" chez eMmA, cliquez sur le tag #Un moment de lecture

Ensemble Mora Vocis, Pérotin Le Grand.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Je découvre la genèse du texte, fabuleux pouvoir de l'écriture. Merci eMmA de cette découverte.
Répondre
E
Elle est trop forte, Carole Martinez !
G

c'est un roman qui, je crois, m'intéresserait
Répondre
E


 


N'hésite pas, c'est très beau et profond.


 



F

Je me souviens avoir lu "le cœur cousu" de Carole Martinez, il y a deux ans. c'était un cadeau de ma meilleure amie qui avait été enthousiaste à la lecture. Moi j'ai eu un peu de mal au début à
entrer dans cette histoire mais ensuite, entrainée par le talent de conteuse de l'auteur, j'ai aimé. J'avoue cependant que je n'ai pas été aussi enchantée que mon amie et que bon nombre de
lecteurs, peut-être est-ce par réaction ? Je n'avais pas aimé "L'élégance du hérisson" dont la majorité disait le plus grand bien (l'auteur me paraissait imbue d'elle-même, mais c'est un avis
personnel).


Par contre, j'ai très envie de lire le suivant de Carole Martinez "le domaine des murmures" dès que j'aurais un peu plus de temps je crois qu'il faut prendre le temps avec cet écrivain.


Bonne journée.
Répondre
E


 


Merci pour l'évocation de ces beaux souvenirs.


J'aime infiniment que soient reliés le souvenir d'histoires personnelles à des lectures, des chansons, des films et... des collages.


 


Passez une bonne journée (moi, j'ai la chance de commencer une dizaine de jours de vacances).


 


eMmA


 



A

Tu vois, j'ai franchement adoré le coeur cousu (j'en ai bcp parlé surmon blog...); celui-ci, l'ai feuilletté, et pas eu envie.....................peut-être plus tard?


Ou envie de rester sur le 1° livre?./...........
Répondre
E


 


Je comprends ta réaction, mais j'ai vraiment passé un bon moment à la lecture de ce second roman à ne pas comparer avec le premier...


 



G

une espèce de Bernadeta Sobirós l'héroine du roman
Répondre
E


 


Si tu veux...



Nous sommes sociaux !