Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. J'aime toutes les couleurs, surtout celles qui chantent et sont propices aux rêves les plus fous.... Tous droits réservés © eMmA MessanA

VendrediLecture 28 avril 2017

Si vous souhaitez réagir et écrire et/ou lire un commentaire sur cette page, rendez-vous tout en bas de celle-ci. Merci pour votre visite.

"Et si la clé était ailleurs"

"Et si la clé était ailleurs"

Yves Duteil, auteur-compositeur-interprète vient de publier chez Médiaspaul, le témoignage Et si la clé était ailleurs ?

Il nous y offre avec pudeur, profondeur et aussi un peu d'humour, non pas une, mais tout un trousseau de clés qui guident sa vie.

Elles lui ont ouvert les portes d'une spiritulalité sans dogme ni religion tout en le conduisant peu à peu vers plus d'humanité. C'est le fil d'or de ce repère qu'il nous révèle avec sincérité et simplicité dans cet ouvrage.

   Que ce soit dans l'infime de son quotidien, dans ses engagements citoyens, son implication pour des causes généreuses, ou sur le devant de la scène d'une salle de concert, Yves Duteil fait jaillir de l'ombre une étincelle, un rai de lumière ou tout un feu d'artifice d'émotions.

Noëlle, son épouse au sourire radieux, est présente en filigrane dans chacune de ses pensées. Elle est le miroir qui réfléchit pour lui renvoyer et révéler le meilleur de lui-même. Sa présence et son amour renforcent l'idée que notre monde peut être guéri du mal dominant qui menace notre planète et ses êtres vivants.

   Dans bien des passages, j'ai reconnu le talent de musicien d'Yves. On pourrait les lire à haute voix, et alors, is feraient comme des pages musicales qui faisant écho à certaines de ses grandes chansons, celles que l'on connait comme Pour Que Tu Ne Meures Pas, Les Justes, Dreyfus (Yves Duteil est le petit-neuveu du Capitaine Dreyfus), Fragile, La Tibethaine, Prendre Un Enfant (nommée en 1988 chanson du XXème siècle), et peut-être celles qu'il enregistre en ce moment pour son prochain album promis pour l'automne prochain.

   L'auteur nous confie que faire preuve de bienveillance et de tolérance envers nos semblables enrichit l'existence, que le temps soit doux ou qu'il vire à l'orage pendant les inévitables épreuves à traverser avec courage.  Il est de ceux qui croient que la gentillesse est une noble qualité, même si celle-ci est trop souvent moquée. Il est de ceux qui évoluent dans ce monde, "armé d'amour".

   Je comprends à présent que c'est grâce à sa perpétuelle quête d'une existence intérieure meilleure qu'il nous invite à la table d'une vie plus riche et intense, faite de partages simples, quel que soit le nom que l'on donne au guide immatériel qui nous anime.

Je vous convie à cette table, car s'il est vrai que l'on ne connait jamais vraiment quelqu'un tant que l'on n'a pas partagé un bon repas avec lui, alors vous sortirez du festin de ce livre en vous connaissant sans doute un peu mieux...

Ce livre, ce cheminement spirituel, c’est comme une grâce que l’on reçoit non pas d’un dieu mais d’un auteur, d’un homme qui côtoie quelque chose de divin pour le transmettre à ses lecteurs…

Liens pour aller plus loin :

  • annonce de la publication dans le Blog à part d'Yves Duteil : lien
  • interview de Bernard Poirette sur RTL : lien
  • papier de Pascal Piopi dans La Marne : lien

Ainsi, la spiritualité n'est pas entrée en moi par effraction : j'ai compris qu'elle déjà était là, qu'elle attendait le moment opportun pour me proposer son bras, comme on aide le malvoyant à traverser la rue aux mille dangers... Attendrie par notre ignorance, elle nous offre un espace de certitude. Irrationnelle, elle parvient à s'imposer par son évidente simplicité.

Yves Duteil (in "Et si la clé était ailleurs ?")

     Vous aussi, pensez chaque vendredi à partager votre lecture en cours sur les réseaux sociaux, avec le hashtag #VendrediLecture. Moi, je l'ai fait tout à l'heure sur le compte twitter de VendrediLecture avec ce titre.

Bonnes lectures et à bientôt.

Pour retrouver d'autres livres "ouverts/fermés" chez eMmA, cliquez sur le tag #Un moment de lecture

eMmA MessanA

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Mimi 29/04/2017 15:34

Merci Emma je vais suivre ton conseil de lecture. et aussi merci pour les liens
J'ai écouté encore la chanson Pour que tu ne meures pas, et j'ai encore pleuré. trop de souvenirs
que de talent chez ce chanteur !

eMmA MessanA 29/04/2017 17:17

Cette chanson touche au plus profond nos sensibilités. Je trouve qu'elle illustre tout un pan de cette spiritualité qui humanise, celle qui instinctivement nous rend un peu plus fort pour faire face à l'adversité. Ele devient comme une planche de salut devant la faiblesse de notre condition d'humain vulnérable.
"Et je connais le prix
De chaque instant de paix
Que nous offre aujourd'hui"
Yves Duteil évoque dans ce livre avec pudeur l'épreuve intime qui l'a conduit à écrire cette chanson bouleversante.
Mimi, tu vas faire une belle lecture.

Dessard Nicole 29/04/2017 14:10

Je l'ai déjà lu plusieurs fois........On peut le lire en 2 heures ou approfondir la réflexion à l'infini. Le livre est composé de plusieurs témoignages courts et facile à reprendre au grès de ses envies. Comme tu l'as si bien décrit,c'est un merveilleux ouvrage à garder à portée de mains.

eMmA MessanA 29/04/2017 14:50

J'aime la façon discrète et pudique avec laquelle Yves Duteil nous confie son cheminement intérieur. La lucidité avec laquelle il rappelle que la spiritualité n'empêche pas les coups du sort, mais qu'elle est un secours pour poursuivre son chemin, peut ouvrir les yeux.
Oui Nicole je suis bien d'accord avec toi, c'est un ouvrage à lire et à relire.
Je te souhaite un bon week-end de 1er mai.
Je t'embrasse,
eMmA

marine D 29/04/2017 13:17

A lire dans les moments de doute, ça peut aider !
Bisous eMmA

eMmA MessanA 29/04/2017 14:57

Le doute et même le désespoir font partie de nos vies, comme le font les joies et les espoirs. Face à ce tout qui nous construit et parfois nous éreinte, il reste une petite lumière qui luit ou qui nous éblouit pour nous aider à faire face. Peu importe le nom qu'on lui donne, elle est là. A nous de tenter de s'en persuader et de remercier.
Je t'embrasse Marine,
eMmA

catherine printemps 29/04/2017 11:11

Une belle expérience de lecture qui ne laisse pas indifférent !
Contre vent et marée , tourner la clé et oser ouvrir les portes de la vie, de l'esprit ....un monde où l'amour est omniprésent.
Un livre attendu et remarquable.
Bon weekend

eMmA MessanA 29/04/2017 15:03

Oui Catherine, notre patience est récompensée à la hauteur de cette belle lecture riche et inspirante. Mais pouvait-il en être autrement venant de cette montagne d'humanité qu'incarne Yves ?
Beau week-end, doux et heureux.
eMmA

erato 28/04/2017 21:25

Un état d'esprit qui me plait beaucoup. Merci pour ce partage , ce livre m'intéresse .
Belle soirée, bises eMmA

eMmA MessanA 29/04/2017 07:46

Toi qui photographies si bien la nature, tu côtoies de près l'étincelle de vie et la part de mystérieuse beauté qu'elle recèle. Une manière de tutoyer l'essentiel.
Bonnes lectures, Erato.
Je t'embrasse,
eMmA