Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

eMmA MessanA

eMmA MessanA

Je pratique l'art du collage et manie les mots aussi. Dernier titre paru : "Transpositions hasardeuses"


Coiffée de gypsophile

Publié par eMmA MessanA sur 1 Juillet 2016, 11:57am

Catégories : #Poésie, #La Campanie, #Heureux qui comme Ulysse...

Quand vint le temps des agonies,

Plus aucune prière ne calma la douleur.

Et la vigie

Coiffée de gypsophile

Guida

Tous les naufragés.

eMmA MessanA

Campanie-6904.JPG

Rocca San Felice (Commune d'Avellino, Campanie, juillet 2012)

  © Texte et photos © eMmA MessanA

Campanie 6775Campanie 6738Campanie 6777Campanie 6698

Pour retrouver toutes les notes sur

la Campanie : #La Campanie

Campanie-6401.JPGCampanie-5795.JPGCampanie 6334Campanie-6111.JPG

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L

un pas de plus vers le haut


belle photo


bisous EmmA
Répondre
E


 


Attention à la descente !



E

J'aime beaucoup cet angle de vue qui donne l'impression d'un cheminement .Belle soirée eMmA
Répondre
E


 


Oui, Andrée, l'idée c'était un peu ça et aussi d'un sorte d"'ascension"...



P

Dans le tumulte de la tempête,


une lumière providentielle,


une petite voix intérieure,


trois petites notes de musique ...


Merci eMmA pour ta vigie coiffée de gypsophile qui a fait jaillir en moi ces pensées ...


Bonne journée, bisous, Plume .


 
Répondre
E


 


Il me plait de lire ce jaillissement de tes pensées à partir de ce billet.


 


Quel très beau relais !


Merci.


 


eMmA



G

Contes et légendes de Emma
Répondre
E


 





 



A

Je n'ai pas vu la gypsophile, une felur-nuage que j'aime...........................Bon  soir!
Répondre
E


 


 


On la trouve moins chez les fleuristes cette jolie fleur aérienne.


Ici, elle n'est à "voir" que dans les mots...


 


 



F

joli cette photo
Répondre
E


 


Merci !


 



K

brrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr...............


quel vent


quelles vagues


quelle angoisse !
Répondre
E


 


Oh, il faut bien raffraîchir un peu l'atmosphère...


 


 



Nous sommes sociaux !