Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

eMmA MessanA

eMmA MessanA

Je pratique l'art du collage et manie les mots aussi. Dernier titre paru : "Transpositions hasardeuses"


Refuge

Publié par eMmA MessanA sur 13 Septembre 2016, 20:21pm

Catégories : #La Campanie, #Haïkus, #Heureux qui comme Ulysse...

Un trou de souris 

dehors tout gris tout petit

- dedans la lumière.

eMmA MessanA

Tous les haïkus sont regroupés ici : #Haïkus

© photos et texte eMmA MessanA

Felitto (Campanie, 12 juillet 2012)

Campanie 5917

Village de Rosigno Vecchio, Campanie (Italie, 6 juillet 2012)

Campanie-6176.JPG

Village médiéval San Severino (Cilento, 9 juillet 2012)

Campanie-6794.JPG

Positano (Côte amalfitaine, 15 juillet 2012)

Campanie-6928.JPG

Village de Rocca San Felice (Commune d'Avellino, Campanie, 16 juillet 2012)

Campanie 6089

Pompei, 8 juillet 2012

© photos eMmA MessanA

Campanie 6775Campanie 6738Campanie 6777Campanie 6698

Pour retrouver toutes les notes sur

la Campanie : #La Campanie

la Calabre : #Calabre

la Toscane :  #Toscane

Campanie-6401.JPGCampanie-5795.JPGCampanie 6334Campanie-6111.JPG

Richard Cocciante, Il Mio Refugio

Quando la sera scivolo su di noi

All'uscita della scuola in citta
Ci prendemno per mano ti dissi, io ti amo
Quando un bambino ci taglio poi la via
Con un tamburo di latta e una scia

E poi quel suono rimbalzo su di noi, io ti amo

Il mio rifugio, il mio rifugio, il mio rifugio
Sei tu

Poi ti stringesti forte insieme a me
Quasi a protegger l'eco dentro di te
Delle prime parole d'amore, io ti amo

Quando la neve di silenzio imbianco
Tutto quel chiasso al centro della citta
E le nostre parole gelo, io ti amo

Il mio rifugio, il mio rifugio, il mio rifugio
Sei tu

Quando la gente poi usci dai teatri,

di fumo e rose copri I nostri passi,
Che contammo di bacci mai dati, io ti amo

Il mio rifugio, il mio rifugio, il mio rifugio
Sei tu

Quando l'incanto parla ancora di te
Da un quadro un'alba da cio che
Non c'e
Sorriendo penso ancora di te
Che ti amo
Tanto lontana non so se sarai
Tanto vicina ascoltarmi potrai
Come me nessuno dirti sapra, io ti amo

Il mio rifugio, il mio rifugio, il mio rifugio
sei tu

Il mio rifugio, il mio rifugio, il mio rifugio
Il mio rifugio

Sei tu ... sei tu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Merci, beau
Bises
Répondre
E
Cadeau
J
te voici de retour à tes sources ... Est-ce une région qui a souffert du dernier tremblement de terre ?
bises
Répondre
E
Cette région que montre ces quelques photos est la Campanie (autour de Naples).
Celle-ci a été épargnée : les villages qui ont récemment été le plus affectés par le séisme du mois dernier, se trouvent plus haut (région montagneuse au nord-est de Rome, autour de l'ouest de la région des Marches).
A
Mais que c'est beau! Rien que les noms déjà font rêver! Coup de coeur pour cet arbre bien cadré contre le mur, absolument superbe! Tu m'emmènes quand?
Répondre
E
Merci tout plein, Alma. J'ai eu comme un petit coup de blues après cette journée, alors j'ai pensé à ma belle Italie.
Mais, je croyais que je t'avais déjà emmenée chez "moi" ? J'y penserai la prochaine fois, mais la destination sera un peu différente. Tiens, voici un voyage en précurseur : http://www.emmacollages.com/article-suivez-l-avion-65744329.html
E
Tu as eu raison de le remettre , les photos sont superbes , l'Art dans la vie de tous les jours!
Bon courage pour tes collages
Belle soirée, bises eMmA
Répondre
E
Il y a juste des petits soucis avec les "anciens" articles, les photos sont parfois rendues invisibles...
Du courage, j'en ai, pas de problème et même j'ai beaucoup avancé...
Bonne journée Erato,
eMmA
D

Bonjour eMmA, que tes photos sont belles, j'aime beaucoup ces très anciennes fenêtres, elles me font toujours rêver. A l'extérieur elles s'ouvrent sur la nature, des paysages parfois
extraordinaires, sur le ciel ... et, à l'intérieur, elles renferment leurs secrets, elles pourraient nous en raconter des histoires émouvantes, elles ont connu tellement de choses. Le
bougainvillier de Rocca est une merveille, une explosion de fleurs devant cette vieille maison,  mais la photo qui provoque une émotion particulière en moi est la dernière, le laurier-rose
pris de l'intérieur, en pensant à l'histoire de Pompei on se dit que c'est la vie qui continue et c'est poignant. Nous avons énormément de lauriers-roses dans le Midi et des bougainvilliers
aussi, c'est une profusion, une cascade de fleurs. Haïku, chanson ... tout contribue à ce bel article ... je crois que nous avons tous un refuge qui nous est cher. J'aime beaucoup cette chanson
de Richard Cocciante. Bises et bonne fin de journée. Danielle
Répondre
E


 


Bonsoir Danielle,


Je ne saurais dire pourquoi, mais ces portes et fenêtres m'attiraient immanquablement.


J'ai même, à plusieurs reprises, demandé à ce que l'on arrête la voiture pour pouvoir photographier l'une ou l'autre (c'est là où l'on apprécie de ne pas voyager en groupe !)


Je suis très heureuse et très reconnaissante que ces photos vous plaisent car pour moi (avec la série du sous-bois d'Acerno) ce sont celles que j'ai le plus aimé prendre.


J'ai beaucoup pensé au Midi, à la Corse et à la Sardaigne car toutes les nuances de leurs couleurs et leurs parfums se retrouvent aussi en Campanie...


 


Merci pour ton joi com.


Bonne soirée,


eMmA


 



K

les fenêtres et portes de cet antique village sont à elles seules des poèmes !!!!!


et l'exposion florale.....! incroyable


Bougainvlliers ?
Répondre
E


 


Kasi, il s'agit de plusieurs villages...


Pour ce qui est des fleurs, pour Pompei (la dernière photo), c'est un laurier rose.


L'avant-dernière, à Rocca San Felice, c'est un bougainvillier.


C'est beau, n'es-ce pas ? En Campanie, on en voit partout. Is côtoient les pins parasols, les figuiers, les hibiscus.


Tu sais, Kasi, je crois bien que c'est là-bas, le Paradis. Oui, oui !


 


Bisou Doc,


eMmA



F

un beau village
Répondre
E


Euh... il y en a plusieurs...



M

La petitesse et l'immensité réunis dans ce haïku , l'ombre et la lumière aussi .. c'est tout à fait l'esprit haïku avec des mots réalistes.


Bravo !
Répondre
E


 


Merci pour ton analyse du haïku.


Je suis toujours complètement débutante et ai toujours eu un peu de mal avec les règles à suivre (en général, d'ailleurs) ...


 


Bonne soirée, Marie-Alice,


eMmA


 



U

Plutôt un rat mais des champs !
Répondre
E


Tu es tout de même le (la ?) bienvenu(e) dans ma capitale...



U

Oh si je m'imagine car moi j'y danserais !
Répondre
E


 


Oh, Ulysse, alors ça veut dire que toi, t'es ausssi une souris ???



E

Un beau regard sur la vie , des fénêtres qui ont été témoin de tant de joies , de douleurs , de lumière, de nuit. J'aime beaucoup ces photos qui ont une âme. Bonne soirée eMmA
Répondre
E


 


Andrée, l'âme des objets est une vraie réalité et pour les ouvertures d'une maison, c'est peut-être encore plus flagrant...


Ton com me fait penser à la chanson La Statue d'Ivoire : http://www.emmacollages.com/article-proverbe-burkinabe-sauterelle-par-sauterelle-on-remplit-la-calebasse-84928186.html


 


Je te souhaite un bon diMAnche,


eMmA


 



J

La dernière photo... Quel merveilleux tableaux!!!


Merci eMmA
Répondre
E


 


Ce site incroyable s'y prêtait bien...


 


 



G

Un faible énorme (paradoxe) pour ta dernière photo
Répondre
E


 


J'ai grand (le mot est faible) plaisir à lire ton paradoxe...


 


Merci Gérard.


eMmA


 



P

Ouvre tes fenêtres


-tant de couleurs et parfums


jaillissent de ton coeur


Une explosion de bonheur teinté de nostalgie ... tu es habitée par ce joli trou de souris qui chante mmerveilleusement ton attachement à tes racines .


Merci eMmA, bisous, Plume .
Répondre
E


 


J'aime à me creuser des trous de souris partout où mes pas me guident.


Je crois que des racines me poussent un peu partout. Elles me relient à mes vraies maisons et à celles que j'adopte ou qui m'adoptent...


 


Il est bien joli ton poétique message. Je l'emporte à ma table où je continue le collage en cours.


 


Bon week-end, Plume.


eMmA


 



M

Tes photos sont belles. Est-ce que tu nous montreras d'autres photos de Pompei ?


Merci Emma.
Répondre
E


Oui, Mimi, c'est promis et prévu : je dois faire des notes sur Pompei, Paestum et Herculanum... bientôt !


Pour ça, je dois prendre mon courage à deux mains et finir le tri des photos.


 


Bon week-end à toi,


eMmA


 



U

Je suis sûr que dans ce trou de souris les souris y dansent !
Répondre
E


 


Ulysse, tu peux pas imaginer combien !!!



T

humm régal..les deux premières et l'arbre rose...j'adore
Répondre
E






H

Bonjour Emma


superbes photos ! et un haïku d'une ambiance intimiste .


Merci pour cette très belle parution !


Amitiés à toi
Répondre
E


 


La Campanie offre des paysages pleins de lumière et de ciel bleu, mais également, et comme partout ailleurs, des petits bouts de nostaligie qui inspirent...


 


Merci pour cette visite et bienvenue.


eMmA


 



H

Qu'il est beau le constrate entre le vieux logis et la luminosité qui entre quand on ouvre la fenêtre, les fleurs, merveilleux et la musique, j'aime.


 


Amitiés


hélène
Répondre
E


 


Comme quoi, son hâvre de paix n'a pas forcément besoin de lustre et de luxe, dès lors qu'il représente son coin refuge à soi... Tout y est !


 



A

J'aime les photos des portes et fenêtres,même fermées.............que sont les fleurs roses en avalanche?


bon week-end!
Répondre
E


 


Les fleurs roses de Rocca San Felice sont celles d'un d'un bougainvillier, et celles de Pompei sont celles d'un laurier rose : la vie et la beauté qui foisonnent... la belleza !



Nous sommes sociaux !