Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

eMmA MessanA

eMmA MessanA

Je pratique l'art du collage et manie les mots aussi. Dernier titre paru : "Transpositions hasardeuses"


Le dernier habitant de Roscigno Vecchio

Publié par eMmA MessanA sur 29 Janvier 2020, 08:45am

Catégories : #La Campanie, #Heureux qui comme Ulysse...

Durant nos vacances en Campanie en 2012, nos pas nous ont conduits dans le charmant petit village abandonné de Roscigno Vecchio, niché au creux du Cilento.

Un seul habitant demeure dans ce village écrasé de soleil et baigné d'une lumière intense.

Je vous emmène à sa rencontre...

 © photos eMmA MessanA

Campanie-5941.JPG

Campanie-5934.JPG

Campanie-5942.JPG

Campanie-5947.JPG

Gare aux figuiers de Barbarie qui piquent fort et qui prennent tranquillement, et en toute liberté, possession des lieux...

Campanie-5933.JPG

Ici, le temps a suspendu son cours et il règne une grande quiétude...

Campanie-5946.JPG

Il règne un calme et un silence légèrement fantômatique...

Campanie-5918.JPG

La vie, les fleurs, la verdure sont tout de même là pour dire qu'on n'abandonne pas comme ça un si beau lieu !

Campanie-5913.JPG

Alors, ça va durer longtemps cette balade ? Hein ?

Il est où cet ultime habitant de Roscigno Vecchio ?

C'est quoi, c'est un fantôme ?

Campanie-5926.JPG

Ah, enfin, me direz-vous !

Campanie-5925.JPG

Mais non, mais non, des lézards, il y en a tout plein !

En fait, le dernier habitant de Roscigno Vecchio, c'est Giuseppe.

Sa liberté assumée, c'est de vivre seul une grande partie de la journée dans le village abandonné.

Et dès qu'il voit que des touristes s'y intéressent, il sort comme un beau diable de son antre fraîche et accourt pour les guider et leur raconter son village oublié.

Allez, on part à sa rencontre !

Campanie-5931.JPGCampanie-5929.JPG

Je vous présente le fier Giuseppe Spagnuolo Libero.

Campanie-5937.JPG

Giuseppe nous a fait faire le tour du village abandonné peu à peu par ses habitants pour cause d'éboulements de terrain.

Campanie-5922.JPG

Nous avons pu admirer quelques maisons qui tiennent encore debout et dont les pierres sont d'une belle couleur ocre.

Campanie-5915.JPG

Quelques travaux en cours montrent qu'une réhabilitation est tout de même au programme, l'ancien village, avec son église du 17ème siècle, étant classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Giuseppe conserve jalousement les clés de quelques maisons aménagées comme autrefois et qui font office d'éco-musée.

Campanie-5939.JPG

Puis, tout de même, tous les soirs, le libertaire rentre chez lui au village "neuf" vivre avec ses congénères, parce que

"Ce n'est pas si mal
Et c'est normal
C'est le progrès." ...

Campanie-5910.JPG

 © photos eMmA MessanA

Giuseppe apprécie qu'on lui écrive de partout.

Il nous a montré avec fierté un énome paquet de cartes postales, lettres et petits mots écrits dans toutes les langues dont il ne comprend pas la moitié, mais ses yeux brillent comme ceux d'un gamin quand il les montre...

Nous avons promis un envoi de Paris... en français.

Giuseppe Spagnuolo Libero

Roscigno Via Trieste

84020 (SA)

Italia

Voir les vidéos trouvées sur le net :

 

A bientôt pour la visite d'autres sites de Campanie, si vous voulez bien toujours me suivre...

eMmA MessanA

Campanie 6775Campanie 6738Campanie 6777Campanie 6698

Pour retrouver toutes les notes sur

la Campanie : #La Campanie

Campanie-6401.JPGCampanie-5795.JPGCampanie 6334Campanie-6111.JPG

La Maison Près De La Fontaine, Nino Ferrer

La maison près de la fontaine

Couverte de vigne vierge et de toiles d'araignée
Sentait la confiture
Et le désordre et l'obscurité
L'automne, l'enfance, l'éternité
Autour il y avait le silence
Les guêpes et les nids des oiseaux
On allait à la pêche aux écrivisses avec monsieur le curé
On se baignait tout nus, tout noirs
Avec les petites filles et les canards.

La maison près des H.L.M.
A fait place à l'usine et au supermarché
Les arbres ont disparu
Mais ça sent l'hydrogène sulfuré
L'essence, la guerre, la société
Ce n'est pas si mal
Et c'est normal
C'est le progrès.

Pour retrouver d'autres chansons de Nino Ferrer dans la playlist d'eMmA, cliquez sur le titre d'une note :

Sororité

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Quelle belle personne que ce Giuseppe, je peux comprendre qu'il soit tellement attaché à ce village du bout du monde mais plein de charme qu'il ne veuille pas le quitter même si je trouve assez triste qu'il préfère la solitude au milieu de ces maisons presque en ruines. Merci de nous le faire connaître. Bises et une belle journée
Répondre
E
Tout de même, le soir, il rentre chez lui dans la partie nouvelle du village, là où la civilisation est présente, ce qui fait qu'il n'est pas tout à fait coupé du monde.
Je t'embrasse et te remercie pour ta fidélité à mon blog. Bonne fin de dimanche.
A
Oui je me souvenais de ce merveilleux personnage, rien à ajouter à mon premier com' si ce n'est te demander si tu as de ses nouvelles et si tu y retourneras un jour, ce que je te souhaite.
Répondre
E
Non, je n'ai pas de nouvelles, Alma et j'ignore si j'y retournerai un jour. Qui sait ?...
A
Je l'ai vu c'est sûr , mais je n'avais pas mis de com . Et je revois ton reportage avec plaisir .La maman de A..habitait Rome et allait en vacances en Campanie..Elle aime beaucoup cette région .
Merci pour cette jolie promenade .Belle soirée .
Répondre
E
Oui, c'est une région que nous avons beaucoup aimé parcourir il y a déjà trois ans. Cette année, c'est la Calabre que nous allons découvrir, sur les traces de mon arrière-grand-père paternel (le papa de ma mémé Angèle). J'ai bien hâte et j'espère respirer un peu de mes racines, m'en imprégner pour ressentir les liens qui m'unissent à elle.
Je tâcherai de vous en montrer des photos...
Bisous à toi et à A.
Bon dimanche,
eMmA
A
J'espère que ce superbe village sera réhabilité un jour, il est d'une grande beauté et ces vieilles pierres ne demandent qu'à revivre. Le Giuseppe lui, en est amoureux et il a bien raison. Beaucoup aimé cette balade et ton personnage très touchant!
Répondre
E
Je suis moi-même heureuse de lui offrir ces instants de résurrection grâce à vos lectures. Lorsque nous sommes passé à Rosigno Vecchio, nous étions à peu près les seuls visiteurs, mais l'horaire n'était peut-être pas très propice (pause méridienne). Il faisait très chaud. Ce personnage haut en couleurs semblait avoir toutefois l'habitude de faire visiter son village aux promeneurs désireux d'en savoir plus sur son très beau et pittoresque village surchauffé par un soleil de plomb. Le souvenir pour moi est demeuré intact...
Grand merci Almanito pour ta visite et ton intérêt.
eMmA
M

Quel village charment j'aurai bien envie de m'y promener, cette année j'ai fait avec une amie les lacs italiens et j'ai pu rencontrer un cousin que je n'avais pas vu depuis 50ans!!! Mon père est
né à côté de Verone.


Vos photos sont très belles, merci pour votre accueil et pour ce beau voyage
Répondre
E


 


Chez moi, mes grands parents sont originaires de l'Italie du sud.


Merci pour vos appréciations.


 


Bonne journée à vous.


eMmA


 



G

Bravo pour ton billet riche de ce personnage haut en couleurs locales.
Répondre
E


 


Merci Gérard, ça me fait plaisir.


 



V

J'adore ta balade et ton Giuseppe qui semble sorti tout droit du film Milagro! Le terme "liberté assumée" est parfait. Je note ;-)


Très belle journée à toi Emma. Bises
Répondre
E


 


Milagro ? Why not ?


Oui Valentine, ce Giuseppe ne subit pas du tout, il agit et me semble tout à fait conscient de l'intérêt qu'il y a à essaimer de par le monde en favorisant les échanges avec ce petit village
abandonné qu'il affectionne beaucoup.


Ce fut une rencontre amusante...


 


Passe une divine journée.


eMmA


 



T

pas un vrai ermite mais un personnage sûrement haut en couleurs. et de bien jolies photos.merci
Répondre
E


 


Télos, tu as absolument tout compris (j'ai pensé à toi durant la visite...)



K

quel lieu étrange


cet homme bien sûr


mais aussi le tronc de ce vieux peuplier, qui vit toujours


cette visite me fait un peu froid dans le dos !
Répondre
E


 


Bon alors, bientôt je réchauffe l'athmosphère avec Paestum...



E

Un reportage magnifique , d'une grande beauté .J'admire cet homme si attaché à son village et qui en est la mémoire avec tant de fierté.


J'aime la chanson de Nino Ferrer , un doux souvenir.


Belle soirée eMmA
Répondre
E


 


Merci pour cette vague d'admiration pour ce monsieur...



P

Non, dans le Piémont, tout près de Bergame .


Je n'y suis allée qu'une fois ...


Bisous !
Répondre
E


 


Ah, j'imagine, qu'est-ce que ça doit être beau cette région !


Je viens d'ajouter une vidéo, trouvée sur le net, où ce monsieur montre tout son courrier...


 



D

Bonsoir eMmA, ce reportage est magnifique et l'histoire de Giuseppe me touche beaucoup (petit clin d'oeil de tendresse à mes grands-parents), alors j'ai préparé une carte en Français pour cet
homme si attachant et je suis en train d'en écrire une deuxième pour lui traduire mon texte en Italien (disons essayer de traduire). Bien sûr je vais envoyer le tout dans une jolie enveloppe en
espérant que ses yeux brilleront ... Bisous et bonne soirée à toi, merci pour ces photos et cette belle histoire. Danielle
Répondre
E


 


Bonsoir Danielle,


Ta gentillesse me touche beaucoup.


C'est vrai que ce monsieur aime son village et est avide de lien avec le reste du monde.


Je crois aussi qu'il aime beaucoup sa liberté et sans doute aussi une certaine forme de solitude choisie.


Je suis bien sûre que Giuseppe sera bien content de recevoir ton envoi.


Merci pour lui.


 


Passe une très bonne soirée, Danielle.


eMmA


 



F

un très beau village mas être tjs seul cela doit être dur
Répondre
E


Il n'est pas toujours seul. Il rentre chez lui tous les soirs...



L

Incroyable ce village, cet homme ! Quelle belle découverte. Bises
Répondre
E


 


Oui, compte tenu des vidéos et autres articles trouvés sur Internet, il semble très charismatique...



A

Ce village, on dirait du Giono.........................et ce fier Guiseppe a de l'allure. Beau reportage!
Répondre
E


 


Oui, tu as raison. La référence est belle....


 



P

Je revois le petit village abandonné de l'enfance de ma famille ... Nésé ... Cet homme est la mémoire vivante de ce petit coin perdu au charme fou, où la fontaine chantera toujours . Bel écho de
Nino Ferrer .


Merci eMmA, bonne journée, bisou, Plume .
Répondre
E


 


Est-ce dans les Pyrénées Orientales le village dont tu parles ?


J'ai immédiatement pensé à cette chanson de Nino quand nous avons abordé ce village oublié. Elle ne quittait pas ma tête, surtout les derniers vers...


 


Bonne soirée, Plume.


eMmA


 



A

Je découvre ce village avec plaisir et émotion comme à chaque village abandonné... on imagine, on revoit en songe... ce qui est formidable ici c'est cet homme qui reste pour les touristes pour en
dire plus... merci de ces photos et du reportage !
Répondre
E


 


Moi, j'ai pensé  aux habitations en Lorraine dont les sous sols miniers ont été petit à petit grignotés et à présent que l'on n'extrait plus rien, que ces régions ont été abandonnées, les
maisons sont fissurées de partout et menacent de s'effondrer.


Bon, c'est vrai, c'est un tout autre sujet...


 


Bienvenue ici, Annie.


eMmA


 



P

Il est assorti au village et aussi pittoresque ! Merci pour cette découverte en images et en sons !
Répondre
E


 


Tu as raison, il a une sacrée bobine !



M

C'est beau, un peu triste cet homme seul mais qui aime à juste raison son magnifique vieux village en ruines et qui le fait encore vivre un peu, quel dommage, tant de charme gâché, et que l'on ne
puisse pas vivre dans de tels endroits ! Dans le Lot il y a aussi tant de villages et hameaux désertés, je penses à Nino Ferrer, je suis passé dans son beau coin...


Il est chouette ce bonhomme, je lui enverrai bien une carte !


Bises eMa
Répondre
E


 


Non, non, il n'était pas triste cet homme, plutôt espiègle et content de nous guider dans son village qu'il semble beaucoup aimer...


J'espère que la réhabilitation en cours permettra, non pas de faire que le village revive comme autrefois (ce ne sera plus possible), mais au moins d'être aménagé correctement pour que des
manifestations culturelles s'y déroulent.


Oui, dans nos belles campagnes, il y a aussi bien des villages abandonnés, mais là, à Roscigno Vecchio, il s'agit d'un problème de glissement de terrain qui est à l'origine de l'abandon de ses
habitants qui ne pouvaient plus y vivre en sécurité...


N'hésite pas à lui écrire si tu en as envie !


 


Bonne soirée, Marine.


eMmA


 



G

Magnifique ce village !


Je vais envoyer une carte à Giuseppe
Répondre
E


 


Gazou, tu es adorable !


Merci pour lui et bise à toi,


eMmA


 



Nous sommes sociaux !