Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

eMmA MessanA, collagiste

Collagiste et auteure jeunesse. Des fois, je mixe les deux et même, je peux m'égarer vers un monde de poésie...


Les 100 jours Flo : gaffe aux hérissons !

Publié par eMmA MessanA sur 22 Juillet 2018, 08:41am

Catégories : #Heureux qui comme Ulysse..., #eMmA s'expose à vos regards, #Pakistan, #Ma famille a du talent, #renaud

     Puisqu'il est question en ce moment du mariage de Florent avec Ammara, je remets en avant cette page qui date d'il y a quatre ans, alors que Florent repartait du Pakistan (pays de sa promise).

Cet incroyable périple, si vous le souhaitez, se lit pour la chronologie à partir de la fin de cette page…

Bonne lecture les amis !

 eMmA MessanA

A Baku, scène de rue

A Baku, scène de rue

La suite du périple à partir de la Géorgie vers Paris est à suivre ici : lien

dimanche 24 août 2014 :

Après une traversée de 24 heures vers l'ouest sur un ferry tout cargo avec seulement 8 passagers à bord, en dehors du personnel et des chauffeurs routiers, Florent est passé par Bakou, capitale de l'Azerbaïdjan, puis à Gabala où un compagon de bus l'a invité à visiter son village.

Après lui avoir demandé s'il n'avait peur ni des chiens, ni des loups, ils ont finalement été pris en chasse par un hérisson. Il vit vraiment dangeureusement !

Il se trouve maintenant en Géorgie.

La Géorgie ne demande pas de visa pour tous les ressortissants de l'Union européenne.

Les premiers pas dans un pays non musulman ont mené Flo à Sighaghi à l'exrême est du pays.

De mon côté, tout ce que je connais de la Géorgie, c'est la chanteuse anglaise d'origine géorgienne, Katie Melua. On l'entend de plus en plus en France. Au début des années 2000, je l'avais découverte grâce à l'émission Taratata. J'avais tout de suite adoré son premier album, sa voix, sa présence sur scène et la chanson The Closest Thing To Crazy (http://www.emmacollages.com/2013/01/quelle-folie.html)

A présent, il se trouve à Tbilissi. Je n'en sais pas plus, car voici ce qu'il vient de me répondre, suite à ma traditionnelle question lapidaire "T'es où ?" : "Cybercafe a Tbilissi. Mais le clavier est pourri donc j'ecris lentement et pas beaucoup..."

La suite est à retrouver sur son compte facebook et ici dimanche prochain pour la mise à jour de cette carte !

Bon dimanche,

eMmA MessanA

Le point rouge le plus à l'est est Sighaghi

dimanche 17 août 2014 :

Les dernières nouvelles datant déjà de trois jours, tout ce que je peux vous dire c'est que Flo a fini de jouer les matelots errants dans le port d'Aktau au Kazakhstan.

Il a embarqué sur un ferry vers Bakou en Azerbaïdjan, après deux semaines d'attente.

Donc, c'est pour l'heure le calme plat sur FB, mail, SMS et autres appels téléphoniques.

J'ignore comment se passe cette traversée sur la Mer Caspienne, mais sans doute est-il à présent arrivé à bon port et recevrons-nous des nouvelles de cette incroyable épopée dès qu'il trouvera un endroit relié par les dieux-des-connections-Internet-et-autres-environnements-Wi-Fi...

Toujours est-il qu'en partant du port d'Atkau, il a maintenant quitté l'Asie. Les repères sur la carte se rapprochent de nous.

Good morning Europe !

Pendant ce temps-là, photos et cartes postales nous sont distillées avec un temps de retard.

Hier nous avons eu la joie de recevoir une 3ème carte du voyage de Florent.

Comme toutes les personnes qui ont reçu des nouvelles "manuelles" de Florent, cela nous a vraiment fait plaisir de trouver cette enveloppe d'Aktau datée du 5 août dans notre boîte à lettres. Cela donne encore plus de réalité à ce périple et nous fera de beaux souvenirs gardés précieusement.

Anecdote amusante : hier en passant devant le Palais des Congrès de Paris, mon regard a été attiré par une grande affiche. Il s'agissait de l'annonce du prochain gala de la compagnie de ballet venant tout droit d'Astana au Kazakhstan dont la tournée mondiale s'arrêtera le 20 septembre à Paris. Il est évident qu'il y a quelques semaines encore, je n'y aurai prêté que peu d'attention.

Merci Flo, car maintenant nous savons où se situe ce lieu d'Asie Centrale.

A dimanche prochain pour la suite et surtout pour connaître quelques détails de la traversée faite sur un bateau qui est loin d'être celui que l'on imagine pour une croisière !

 eMmA MessanA

Notre petit tas de cartes postales de la route de la soie de Flo...

Notre petit tas de cartes postales de la route de la soie de Flo...

De la Mer Caspienne à la Mer Noire, Flo se rapproche pas à pas de Paris... Un clic sur la carte et elle s'agrandit.

De la Mer Caspienne à la Mer Noire, Flo se rapproche pas à pas de Paris... Un clic sur la carte et elle s'agrandit.

A bord du train reliant Alamaty à Astana au Kazakhstan
A bord du train reliant Alamaty à Astana au Kazakhstan

A bord du train reliant Alamaty à Astana au Kazakhstan

*

dimanche 10 août 2014 :

Reçu à l'instant un coup de fil de Flo qui nous a fait bien plaisir. Il était tout content et en forme.

Après près d'une semaine de patience, coincé à Aktau, Florent a obtenu son visa pour l'Azerbaïdjan.

Maintenant, il est... toujours coincé à Aktau car c'est le ferry qui l'emmènera sur la Mer Caspienne pour rejoindre Bakou qu'il attend toujours... patiemment.

Il pourrait prendre simplement un avion, mais il a décidé de se tenir coûte que coûte à son idée première. Donc, il patiente pour monter dans son ferry commercial dont le chargement doit être complet pour qu'il prenne le départ. Il sait d'avance que la traversée sera chère, compliquée, peu pratique, sale !

Apres l'Azerbaïdjan, il passera par Signagi, ville principale du sud-est viticole de la Géorgie (il n'a pas de Dafalgan dans les poches, mais... d'autres médocs). A suivre...

Puis il séjournera à Tbilissi où il retrouvera un couple d'amis.

Ensuite, il envisage une parenthèse arménienne, avant de repasser par la Géorgie à Gori, ville de naissance de Staline, puis, normalement, Borjomi et Batoumi sur la mer Noire, avant d'entrer en Turquie en longeant cette même mer.

En Turquie, Flo a déjà supprimé bon nombre d'endroits qu'il projetait de découvrir à l'est du pays, car le programme qu'il avait envisagé était bien trop ambitieux pour entrer dans le cadre assez restreint de ses 100 jours et surtout à cause des délais ici ou là qu'il est bien obligé de subir. Ce n'est pas pour me déplaire compte tenu des événements qui s'y déroulent en ce moment...

En attendant, voici deux photos, parmi les très nombreuses qu'il nous poste régulièrement via facebook, qui m'ont amusée.

L'une, Flo l'a nommée "la cabane au bord du ravin", et l'autre, je l'ai nommée "la couche royale".

A bientôt pour la suite des aventures des 100 jours de Flo,

eMmA MessanA

Halte à Gorno-Badakhshan (sur la route de Pamir Highway à 3,650 m d'alt, près de la frontière chinoise et du Wakhan Corridor en Afghanistan...
Halte à Gorno-Badakhshan (sur la route de Pamir Highway à 3,650 m d'alt, près de la frontière chinoise et du Wakhan Corridor en Afghanistan...

Halte à Gorno-Badakhshan (sur la route de Pamir Highway à 3,650 m d'alt, près de la frontière chinoise et du Wakhan Corridor en Afghanistan...

 dimanche 03 août 2014 :

Florent continue sa progression vers l'ouest. Nous avons pu ce matin échanger via nos messageries FB.

Après un voyage de plusieurs dizaines d'heures de train (pour être plus précise, 45 heures et... 30mn), il se trouve aujourd'hui à Aktau, ville portuaire du Kazakhstan sur la mer Caspienne.

Il devrait y rester quelques jours afin d'obtenir le visa azeri et aussi, en attendant d'embarquer sur un hypothétique ferry façon low-cost charter de la mer pour se rendre à Bakou, capitale de l'Azerbaïdjan.

Les bateaux ne partent que lorsqu'ils sont pleins de fret et de passagers. Il faut bien rentabiliser les traversées ! On est loin des poncifs glamour, façon caviar de la Mer Caspienne. Le coin n'est guère rock & roll et il y a peu de choses à faire en attendant le bateau et le visa.

Moi, dubitative : mais tu ne t'embêtes pas trop à attendre comme ça?

Flo, placide : en même temps, un espace marin entre le Caucase, la Russie, l'Asie centrale et l'Iran, ça ne pouvait pas être du gâteau !

Moi, tentant d'éveiller sa légendaire curiosité de tout : il n'y a pas quelque chose à visiter?

Flo, retrouvant son âme de prof : Il y a bien le Fort Chevtchenko, un haut lieu de l'histoire nationale ukrainienne, où le poète Taras Chevtchenko avait été envoyé au bagne par le tsar, et y avait écrit pas mal... J'avais justement lu un roman qui s'y déroulait, il y a quelques mois, "Le Caméléon", d'Andrei Kourkov (loin d'être un de ses meilleurs d'ailleurs). Mais le problème, c'est que j'ai appris que c'est à 200 km environ quand même, et qu'à part y aller en taxi, ben... A ce moment-là, je sens chez Flo comme une espèce de déception à l'idée de ne pas avoir récemment gagné au loto...

Il ajoute que dans cette ville, assez nouvelle, tout est organisé en "mikrorayony", c'est-à-dire en blocs de gros immeubles numérotés. "C'est pas franchement glam. Et bien sûr, il n'y a aucun panneau pour indiquer où est quoi...

Moi, tentant le tout pour le tout : oh je suis sûre que tu vas bien faire des rencontres et au final, trouver de l'intérêt à ce coin du monde

Flo, pratique, et retrouvant son entrain : je perds du temps mais au moins, ce n'est pas au milieu de montagnes froides sans douches ni biere ni banque :)) (là, je comprends qu'il s'est gelé et n'a pas beaucoup mangé ces jours derniers)... En Asie Centrale, faut apprendre à patienter à chaque frontière... et c'est justement aux frontières que, généralement, se trouvent les villes les plus paumées et les moins intéressantes. Exceptions faites de Bichkek et d'Almaty. Bon, je vais prendre des photos au bord de la Caspienne, et dans le port...

Après on a rigolé et déliré sur les futurs concerts de piano qu'il offrira à notre illustre voisinage lorsqu'il sera de retour, mais là, permettez-moi de demeurer discrète...

Ce que je constate, c'est que peu à peu et à petite vitesse, il se rapproche très légèrement de Paris...

Voici l'une des nombreuses photos qu'il nous poste régulièrement sur facebook.

A bientôt,

eMmA MessanA

Repas, frugal or not frugal ? Mom's wondering...

Repas, frugal or not frugal ? Mom's wondering...

dimanche 27 juillet 2014 :

Hier, Flo a fêté son 50ème jour en parcourant une trentaine de kilomètres à pied dans Almaty, ancienne capitale du Kazakhstan appelée Alma-Ata durant la période soviétique.

De notre côté, nous recevons petit à petit un peu de la présence de Flo, grâce à la réception d'une deuxième carte postale datée du 1er juillet ;) arrivée du Kirghizistan après celle reçue de Peshawar au Pakistan datée du 11 juin, tout au début de son périple.

J'adore les mentions du mot "France" en alphabet cyrillique et pashto.

Et puis, en attendant de récupérer au Havre deux malles et une caisse, nous sommes allés chercher hier à Roissy sa grosse valise, grâce à l'arrivée à Paris de l'un de ses anciens collègues de l'Alliance française à Lahore.

Vous allez penser que je vais avoir quelques lessives à mettre en route ? Que nenni, comme d'habitude sa valise est remplie de... livres !

J'y ai récupéré une seule chemise qui, je le comprends ne risque pas trop de lui servir durant son voyage de 100 jours...

En fait, je me rends compte que c'est celle qu'il portait durant le concert à quatre mains donné le 24 avril 2014 au Royal Palm Club de Lahore avec Martine Mirabel-Pitté.

Car oui, le DVD du concert que nous attendions depuis début mai était bien dans sa valise.

Les 100 jours Flo : gaffe aux hérissons !
Captures écrans DVD enregistrement C42 City au Royal Palm de Lahore. Récital piano 24 avril 2014. Fantaisie en fa mineur à quatre mains, op. 103 de Franz Schubert Martine Mirabel-Pitté et Florent Arjol Condé
Captures écrans DVD enregistrement C42 City au Royal Palm de Lahore. Récital piano 24 avril 2014. Fantaisie en fa mineur à quatre mains, op. 103 de Franz Schubert Martine Mirabel-Pitté et Florent Arjol Condé
Captures écrans DVD enregistrement C42 City au Royal Palm de Lahore. Récital piano 24 avril 2014. Fantaisie en fa mineur à quatre mains, op. 103 de Franz Schubert Martine Mirabel-Pitté et Florent Arjol Condé

Captures écrans DVD enregistrement C42 City au Royal Palm de Lahore. Récital piano 24 avril 2014. Fantaisie en fa mineur à quatre mains, op. 103 de Franz Schubert Martine Mirabel-Pitté et Florent Arjol Condé

esJM et moi avons donc pu écouter Flo et Martine dans la Fantaisie en fa mineur à quatre mains, op. 103 de Franz Schubert. Le voir jouer avec cette pianiste professionnelle a été très émouvant, même si la technique d'enregistrement n'est pas au top !

Un grand bravo Flo et Martine car nous savons combien les répétitions ont été des plus sommaires. Moi, je ne comprends toujours pas comment on peut arriver à un tel résultat en n'échangeant que par mail, puis en ne se rencontrant que la veille d'un récital ! Et puis, je sais que Flo ne disposait que d'un piano des plus rudimentaires à Lahore pour travailler cette partition.

J'ignore comment transférer cette vidéo sur dailymotion ou youtube pour pouvoir le partager avec vous. Je cherche...

Revenons à nos 100 jours. La prochaine étape à partir de demain lundi : Astana (27 heures de train à parcourir pour l'atteindre).

Moi en Ouzbékistan, allez savoir pourquoi, je serais passée par Samarcande dont le nom me fait rêver !

A bientôt pour d'autres étapes.

Flo est sur facebook : lien

Bon dimanche,

eMmA MessanA

*

Les deux repères rouges : au sud Almaty, au nord Astana

Florent, petit berger et enfants rencontrés, route de Hunza. Un clic sur les photos vous permettra de les agrandir.
Florent, petit berger et enfants rencontrés, route de Hunza. Un clic sur les photos vous permettra de les agrandir.Florent, petit berger et enfants rencontrés, route de Hunza. Un clic sur les photos vous permettra de les agrandir.

Florent, petit berger et enfants rencontrés, route de Hunza. Un clic sur les photos vous permettra de les agrandir.

sadimanche 06 juillet 2014 :

Cette semaine c'était fête et faste car nous avons eu de nombreux contacts avec Flo.

Les dieux des connections Internet et autres environnements Wi-Fi était avec nous : mails, appel téléphonique pour mon anniv, SMS pour sa fête, dropbox, échanges sur facebook où il diffuse des photos de son périple, revues des cartes postales reçues par la nounou et son mari qui l'ont gardé de sa naissance à ses quatre ans et qui ont eux-mêmes vécu un temps dans les années soixante à Peshawar et qui n'en revenaient pas de recevoir des nouvelles de Flo depuis cette ville.

Inutile de dire à quel point ses grands-parents étaient littéralement fous de joie de recevoir ses cartes et des nouvelles fraîches.

Bref, cette semaine, c'est comme s'il était en train de faire une rando dans les Alpes tellement on a pu le sentir proche de nous !

Aujourd'hui, nous savons qu'il est passé à Naryn qui est la capitale de l'une des sept provinces de la République du Kirghizistan, en Asie centrale, située à 196 km au sud-est de Bichkek, elle-même la capitale du Kirghizistan.

La principale richesse de la province de Naryn est l'élevage de moutons, de yacks et de chevaux. D'ailleurs, l'odeur du mouton, il en a eu plein les... narines !

Pour l'anecdote, Il a essuyé des remarques désobligeantes des chauffeurs kirghizes qui n'apprécient pas du tout qu'il se mouche (!)

Leur éducation se borne à crier "Silence !" en russe ou à claquer des doigts pour faire cesser les "Atchoum !" intempestifs de Flo.

En revanche, eux-mêmes sont tout à fait adeptes du jet de crachat par la fenêtre de leur véhicule...

Bon, je ne dévoile pas tous les moments uniques qu'il vit, car je sais qu'il prend de très nombreuses notes, qui seront je l'imagine bien regroupés un jour dans un livre...

Florent comptait se rendre au Tadjikistan à partir de Naryn, mais finalement, pour cause de route impraticalbe entre ces deux points, il a dû retourner sur ses pas et retourner à Bichkek. C'est depuis Osh où il se trouve ce dimanche qu'il devrait demain matin faire route vers Murghab dans l'est du Tadjikistan sur la mythique Pamir Highway, pour ensuite, deux jours plus tard parvenir dans la capitale tadjike, Douchanbé.

D'après Flo, "en gros, c'est la route la plus orientale entre le Kirghizistan et leTadjikistan qui longe au sud la frontière afghane".

Tout prend du temps, et la difficulté supplémentaire c'est que ses visas ont une durée de vie relativement courte, donc il ne peut pas s'éterniser ici ou là...

A mon sens, il devrait revenir "plein d'usage et de raison" après ce grand voyage...

Nous devrions lire un com de Flo ici je pense aujourd'hui.

Bon dimanche et à la semaine prochaine pour savoir la suite de l'histoire, si toutefois les dieux-des-connections-Internet-et-autres-environnements-Wi-Fi demeurent avec nous !

eMmA MessanA

Flo, qui a toujours eu le coeur partageur, est sur facebook : lien

 

Carte itinéraire (source Google Earth) et l'une des photos de Flo entre Islamabad et Hunza
Carte itinéraire (source Google Earth) et l'une des photos de Flo entre Islamabad et Hunza

Carte itinéraire (source Google Earth) et l'une des photos de Flo entre Islamabad et Hunza

ndimanche 29 juin 2014 :

La semaine dernière, nous avions laissé Flo progressant sur la route de la soie de ses rêves à la frontière sino-pakistanaise.

Les nouvelles sont sporadiques, faute de laison internet là où il passe.

Aujourd'hui, nous savons qu'il est arrivé à Osh au Kirghizistan, après un périple de quatorze heures en bus, sans pause, depuis l'oasis de Kashgar en traversant des imensités désertiques.

Kashgar signifie carverne de jade en arabo-persan. Cette ville est située dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang.

Un conte des Mille et une nuits (Le Conte du tailleur, du bossu, du Juif, de l’Intendant et du Chrétien) se déroule à Kashgar.

La ville de Kashgar se situe à l'ouest du désert du Taklamakan au pied des montagnes du Tian Shan. L'oasis de Kachgar se trouve au point de rencontre des routes nord et sud qui contournent le désert de Taklamakan. La route du Karakoroum qui emprunte le col de Khunjerab relie Kachgar à la ville d'Islamabad au Pakistan. Le Kirghizistan voisin est aussi accessible depuis Kachgar via les cols de Torugart et d'Irkeshtam (source Wikipedia).

Son dernier SMS nous fait savoir qu'il goûte les plaisirs d'un repos et repas bien mérités dans une jolie guest-house.

Toujours dans le Kirghizistan, il remonte plein nord vers Bichkek. Attention, je n'ai pas dit Tronche de cake, ni Biboudbec, ni même Bonbec (ça c'est au Québec). Il en a pour 600 km de route.

Je mettrai à jour le parcours et la carte dimanche prochain (si j'ai reçu des nouvelles...)

Bon dimanche !

eMmA MessanA

Un clic sur la carte et celle-ci s'agrandit

Un clic sur la carte et celle-ci s'agrandit

*

Je reporterai au fil des jours l'itinéraire de Flo de retour depuis le Pakistan vers la France en cent jours à pied, à cheval et en voiture (du moins ce qu'on veut bien me dire...) :

Pakistan : Lahore - Faisalabad - Peshawar - Mardan - Charsadda - retour à Islamabad pour les mises au point administratives.

A Peshawar : musée qui abrite entre autres la plus grande collection d'objets et d'artefacts gréco-bouddhiques du royaume du Gandhara. Expérimenté l'hospitalité proverbiale des Pachtounes pakistanais.

dimanche 15 juin 2014 : en route pour la Chine via le col de Khunjerab (dans les 600 kilomètres environ).

C'est un col frontalier qui relie le nord du #Pakistan à la région du Xinjiang en Chine. Situé dans les montagnes du Karakoram (altitude 4 693 mètres).

Le col de Khunjerab est le point de passage frontalier ouvert le plus élevé au monde et le plus haut point sur la route du Karakorum. La route qui traverse le col a été achevée en 1982 (cf. wikipédia).

dimanche 22 juin 2014 : JM et moi supposons que Flo est arrivé en Chine et qu'il se dirige bientôt vers le Tadjikistan.

Je mettrai à jour le parcours et la carte dès que j'aurai du nouveau...

Bon dimanche à tous,

eMmA MessanA

*

11 juin 2014

Zéro fôte faute, c'est pas possible, alors j'avoue, tout est de notre fôte faute !

Parce que c’est bien nous, tes parents qui, dès ta naissance, t'avons frappé du seau sceau du voyage, de la découverte et de l'ailleurs !

Les 100 jours Flo : gaffe aux hérissons !

Au programme de ton éducation, nous t'avons aussi transmis "l'amour des livres" et de Renaud !

Ton petit baluchon est devenu aujourd’hui d’énormes malles qui reviennent en bateau vers le port du Havre bourrées de livres et de partitions, pendant que tu pars sac au dos à l'aventure durant sans cent jours "à pied et surtout pas en avion", nous dis-tu.

J'avoue, tout est de ma fôte faute, tu n’avais pas trois semaines que je t’emmenais  déjà dans une Caravelle pour ton unique baptême, celui de l'air.

Tu nous as suivis partout et c'est même sur une jolie plage du Sénégal que je t'ai appris à lire. A six ans, tu as décrété que tu ne voulais pas rentrer en France, mais rester à l'Ile Maurice défénitivement. Tes chantiers de fouille archéo, tu ne les as pas fait à Léry ou à Epouville comme moi, mais en Ukraine, en Bulgarie, en Grèce...

Alors, forcément, ça laisse des traces mais je n'ai pas de crainte, toi qui durant tes études as été stewart à Air France durant une saison d'été, tu aimes toujours nos grands oiseaux et tu auras bien des occasions de voyager à leur bord pour encore parcourir la planète.

Et même si l’on t’a permis de fréquenter durant de longues années les bancs de l’école, avec un cartable « lourd comme un cheval mort », devenu archéologue, ton futur, tu as commencé à l’écrire durant près de quatre ans à Lahore, loin de ta Normandie natale.

Tu nous as prouvé que tu n'étais pas fâché avec l'école, toi qui as « l’amour de ton prochain », sans jamais être passé par le moindre catéchisme d’aucun bord, tu as enseigné avec efficacité durant quatre ans le français à la LUMS à des étudiants Pakistanais amoureux de notre langue, ce qui est un privilège.

Tu y as laissé de nombreux amis et collègues pour lesquels ton passage chez eux aura été marquant.

Riche d'une expérience extraordinaire, tu nous as démontré que tu aimes les défis et nous sommes fiers de toi, mais, à présent, "j'dis halte à tout" et j'ai bien halte hâte que tu te rapproches de nous.

"C'est quand qu'on" te revoit ?

Photo Flo dans le nord du Pakistan

Photo Flo dans le nord du Pakistan

Bien sûr, nous allons pouvoir suivre tes pérégrinations sur fesse de bouc facebook, où tu auras posté des photos depuis un cyber café improbable au hasard de tes destinations depuis Lahore, Faisalabad, Peshawar où tu te trouves aujourd’hui, vers la Chine, le Kazakhstan, au Tadjikistan, au Kirghizstan, en Ouzbékhistan et que sais-je encore.

Des noms qui font rêver et frissonner à la fois, dans des pays où aller à l’école n’est pas toujours le quotidien des enfants.

Allez, on s’détend, JM et moi, on te suit à la trace et si c’était à refaire, ne t'inquiète pas, on ne ferait pas imprimer un autre faire-part de naissance !

Please, take care Flo and listen to this beautiful walz, for you...

eMmAman

J'ai confié l'encadrement à une spécialiste : sur plexis, 4 baguettes de couleurs différentes, réalisé par colorisdeco : www.colorisdeco.fr

J'ai confié l'encadrement à une spécialiste : sur plexis, 4 baguettes de couleurs différentes, réalisé par colorisdeco : www.colorisdeco.fr

© eMmA MessanA

Paris XIème, mai 2010 - N°136 Lahore

Collage sur papier dessin 24 X 32cm

Fragments de papiers provenant de magazines sur fond de poudre indienne

Ce collage N°136, pièce unique, a été vendu au cours de "Il est revenu le Temps de l'Expo..." 21-22 novembre 2014. Il vit à Londres.

les collages d’eMmA MessanA en APRES SCHOOL à Pondichéry

5% du produit de la vente des collages ont été versés à APRES en France,

envoyés dans une enveloppe "♥ @ ♥"

Yves Duteil et sa famille en sont les fondateurs

 

Renaud, C'Est Quand Qu'on Va Où ? Extrait de l'album A La Belle De Mai

J'me suis chopé cinq cent lignes :
"Je n'dois pas parler en classe"
Ras l'bol de la discipline !
Y'en a marre, c'est dégueulasse !
C'est même pas moi qui parlais,
Moi j'répondais à Arthur
Qui me demandait, en anglais,
Comment s'écrit No Future

Si on est puni pour ça
Alors j'dis "Halte à tout !"
Explique-moi, Papa,
C'est quand qu'on va où ?

C'est quand même un peu galère
D'aller chaque jour au chagrin
Quand t'as tell'ment d'gens sur Terre
Qui vont pointer chez "fout-rien"
'Vec les d'voirs à la maison
J'fais ma s'maine de soixante heures,
Non seul'ment pour pas un rond,
Mais en plus pour finir chômeur !

Veulent me gaver comme une oie
Avec des matières indigestes,
J'aurai oublié tout ça
Quand j'aurai appris tout l'reste,
Soulève un peu mon cartable,
L'est lourd comme un cheval mort,
Dix kilos d'indispensables
Théorèmes de Pythagore !

Si j'dois m'avaler tout ça
Alors j'dis "Halte à tout !"
Explique-moi, Papa
C'est quand qu'on va où ?

L'essentiel à nous apprendre
C'est l'amour des livres qui fait
Qu'tu peux voyager d'ta chambre
Autour de l'humanité,
C'est l'amour de ton prochain,
Même si c'est un beau salaud,
La haine ça n'apporte rien,
Puis elle viendra bien assez tôt

Si on nous apprend pas ça
Alors j'dis "Halte à tout !"
Explique-moi, Papa
C'est quand qu'on va où ?

Quand j's'rai grande j'veux être heureuse,
Savoir dessiner un peu,
Savoir m'servir d'une perceuse,
Savoir allumer un feu,
Jouer peut-être du violoncelle,
Avoir une belle écriture,
Pour écrire des mots rebelles
À faire tomber tous les murs !

Si l'école permet pas ça
Alors j'dis "Halte à tout !"
Explique-moi, Papa
C'est quand qu'on va où ?

Tu dis que si les élections
Ça changeait vraiment la vie,
Y'a un bout d'temps, mon colon,
Qu'voter ça s'rait interdit !
Ben si l'école ça rendait
Les hommes libres et égaux,
L'gouvernement décid'rait
Qu'c'est pas bon pour les marmots !

Si tu penses un peu comme moi
Alors j'dis "Halte à tout !"
Explique-moi, Papa
C'est quand qu'on va où ?

Pour retrouver d'autres chansons de Renaud dans la playlist d'eMmA, cliquez sur le titre de ces pages :

Site de Renaud : link

Page facebook de Renaud : link

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

[ Fabrice ] 23/07/2018 23:24

Bonsoir eMmA,

D'abord, j'ai atterri comme il se doit sur la page d'accueil de ton blog (où, pardon, je n'étais pas revenu depuis un moment ou vite fait sans laisser de traces). Et puis les derniers billets m'étaient assez obscurs au premier abord. J'ai assez vite compris que quelqu'un se mariait, mais qui ? De clic en clic, j'ai fini par arriver ici et là, je découvre cela, le grand voyage de ton fils Florent. Je suis émerveillé, impressionné. C'est si beau de réaliser un rêve de cette taille, ne serait-ce qu'un, dans sa vie. Je comprends que tu sois fière de lui et que tu n'aies pas pu résister à partager cela avec nous. Merci. Et je souhaite tout le bonheur du monde donc pour le couple qu'il forme avec Ammara et qui, dans 5 jours, franchira une étape supplémentaire de son histoire. Bien sûr, mes pensées vont également vers toi car j'imagine toute la fierté, l'excitation, le bonheur, mais aussi la (bonne) fatigue qu'une telle fête apporte à toute la famille.
Je t'embrasse

Fabrice

almanito 21/07/2015 15:45

Comme tu dois être fière! Ton récit est intéressant, parfois drôle, parfois émouvant. Ce garçon a tous les dons j'ai l'impression et des qualité de coeur, d'ouverture aux autres. En plus je trouve qu'il te ressemble beaucoup. Je lui souhaite d'avoir la vie riche et remplie de belles rencontres qu'il mérite!

eMmA MessanA 21/07/2015 22:30

Je suis fière de Flo, oui. Oh que oui, il a de belles qualités et heureusement aussi quelques défauts qui viennent nous rappeler que nous sommes tous perfectibles, bien sûr. Il fait la joie de ses parents, et de sa famille en général.Il reprend la route le mois prochain et je vais recommancer à trembler, mais lui est si heureux. Alors, j'écoute ses derniers morceaux de piano et je le laisse vivre sa vie en comptant les jours qui nous le ramèneront en France.
Merci beaucoup pour tes mots.
Bonne soirée,
eMmA
PS oui, physiquement il me ressemble beaucoup (c'était particulièrement vrai lorsqu'il était petit)

Parisianne 26/08/2014 20:40

Bonsoir eMmA, chaque fois que je découvre les nouvelles de ce magnifique périple de Flo je suis aussi émue qu'impressionnée.
C'est magnifique.
Félicitations à lui et à vous de votre soutien inconditionnel
Bonne soirée
Anne

eMmA 26/08/2014 21:05

Merci Anne. Je conversé avec lui tout à l'heure grâce à facebook (il était dans un cybercafé). Il part demain de Tbilissi pour l'Arménie en minibus. Il est enchanté de son séjour en Géorgie.
C'est gentil de suivre mes petits comptes-tendus.
Je suis moi-même impressionnée par ce qu'il accomplit...
Passe une bonne soirée,
eMmA

erato 24/08/2014 22:16

Quel beau voyage !Les hérissons sont féroces là - bas !!
Belle soirée, bises eMmA

eMmA MessanA 25/08/2014 14:40

Qu'est-ce qu'on a rit quand il a raconté son histoire ! Moi, je n'ai jamais vu de hérisson de ma vie. Juste une taupe, si douce...
A bientôt, Erato.
eMmA

Quichottine 24/08/2014 12:19

Quel beau voyage vous avez fait !
Passe une douce journée eMmA.

eMmA 24/08/2014 12:57

Oui, c'est surtout Flo qui est en route. Nous, voyageons que virtuellement avec lui...

erato 17/08/2014 23:06

Merci pour ces nouvelles fraiches! Ouf , ça y est , il a embarqué ! Cela fait plaisir de le suivre à travers tes billets.
J'aime le tas de cartes postales , c'est vrai , cela fera des souvenirs très vivants.
Douce soirée, bises eMmA

eMmA MessanA 18/08/2014 09:24

Je crois que le tas devrait encore s'étoffer...
Je suis très contente que ces partages vous plaisent !
A dimanche prochain pour la suite.
Bonne semaine,
eMmA

gazou 17/08/2014 10:48

Il se rapproche...
C'est quand même bon de voir nos enfants réaliser leurs rêves
même s'i ly a toujours un peu d'inquiètude

eMmA MessanA 17/08/2014 11:05

Oui tout à fait. Ça va pour l'inquiétude, car Florent a à cœur de nos informer très régulièrement et justement... il vient de le faire alors que je mettais cette note en ligne ! Il est bien arrivé.
Bon dimanche,
eMmA

Jeanne Fadosi 17/08/2014 10:37

tu nous fais voyager par procuration. La mer Caspienne m'a toujours fait rêver. Va savoir pourquoi.
beau dimanche

eMmA MessanA 17/08/2014 11:10

C'est vrai, on ne sait pas toujours pourquoi objectivement le nom de telle ou telle ville ou région du monde nous fait rêver. Moi, c'est Samarcande, Oulan-Bator et l'Islande. Je serais peut-être très déçue si je m'y rendais. Je crois que je le ferai un jour au moins pour l'Islande.
Je te souhaite un bon dimanche.
eMmA

aln03 17/08/2014 09:57

Ton Flo se rapproche ! Matelot errant , tu me me fais rire ! Le voilà matelot , maintenant .
Ton fils m'a gentiment accepté sur son FB .Je lui ai expliqué d'où j'arrivais avec mon pseudo à la noix .Il a vraiment mis de super photos !Et il a beaucoup , beaucoup d'humour ton voyageur .
Avec " ses 100 jours " , on l'a un peu adopté ce voyageur .
Merci Emma pour ton partage .
A -t-il des chants de marins pour l'accompagner ( lol )?
Bon dimanche et bises
Nicole

eMmA MessanA 17/08/2014 12:36

Non non, je l'ignore.

aln03 17/08/2014 12:25

Il va revenir avec une siréne dans son sac ? Tu crois qu'une siréne mange du porc au curry ? ( lol ) Je suis ravie d'apprendre que vous avez eu des nouvelles
.Bon collage !
Nicole

eMmA MessanA 17/08/2014 11:25

Oui, c'est vrai Nicole, Florent sait prendre de la distance sur les événements grâce à son humour qu'il manie depuis toujours. Au tout départ il a pensé que tu étais Kasimir...
Je suis fière que vous ayez adopté Flo le voyageur.
Pour les chants marins, je l'ignore car je n'ai pas encore des détails de sa traversée. Je sais juste depuis une heure qu'il est arrivé. Peut-être des sirènes ?
Allez bises, je m'en vais coller.
eMmA

erato 10/08/2014 22:44

Que des bonnes nouvelles toutes fraîches ! Quel périple ! J'adore la photo de la cabane !
J'espère que ces pays sont sécurisés.
Merci pour ce beau partage.
Belle soirée, bises eMmA

eMmA MessanA 11/08/2014 14:22

Flo me dit être en sécurité et je pense qu'il ne prend pas de risques inconsidérés.Nous sommes donc plutôt rassurés... tout en ayant hâte de le voir rentré. Depuis quatre ans, nous sommes habitués, mais tout de même attentifs.
Lui, est aux anges !

aln03 10/08/2014 16:00

Toujours passionnantes les aventures de Flo .
Normal qu'il ne veuille pas d'avion .Il en a trop vu .Peut-être bien qu'il a failli naître dans un avion .
Tu as un fils formidable et l'heure de manger la choucroute approche .
Tu as vraiment eu une super idée de nous faire partager "Les 100 jours de Flo "
Merci !Et bientôt il pourra te dire ; "C'est quand qu'on va où ? "
Bon courage à Flo et à ses parents pour l'attente

aln03 10/08/2014 16:37

Tu ne nous obliges pas de lire "Les 100 jours " .Moi, ça me passionne .
Peut-être bien qu'il faudra que ses tifs soient raccourcis .Tu pourrais les glisser dans un collage .Il aura un sacré CV ton fils et il trouvera peut-être du travail à Paris , ce qui paraît impossible d'aprés ce que tu écris .Il s'est régalé et c'est le principal .En buvant son expresso ,il pourrait faire de la pub comme Georges .

eMmA MessanA 10/08/2014 16:10

Ton com me fait très plaisir, car je crains d'abuser un peu de votre patience. C'était chouette d'entendre sa voix tout à l'heure. Il venait de se régaler d'une excellente tarte au citron avec un bon expresso, pour pas cher. J'ai senti une pointe de nostalgie culinaire (c'est un fin gourmet)... On a bien déliré aussi sur le fait que je doive lui prendre un rendez-vous chez le coiffeur dès son arrivée !!
Tu sais, avec un peu de chance, tu le rencontreras peut-être durant mon expo. Je suis partagée sur le mot "chance" car cela signifierait qu'il est toujours à Paris et qu'il n'a pas retrouvé du travail... On verra bien !
Le trio est plein de courage, merci Nicole.
eMmA

erato 03/08/2014 22:12

Je reprends mes visites chez toi......je garde Nolwenn et biberon du soir est prioritaire ! lol
C'est merveilleux de pouvoir dialoguer avec son enfant si loin .Cela doit être réconfortant pour toi .Même s'il en bave , il aura de bons souvenirs.
Merci de nous communiquer ton bonheur.
Belle soirée, bises eMmA

eMmA 04/08/2014 07:48

La cérémonie du biberon de Nolwenn, voilà qui en effet ne peut être que prioritaire.
J'imagine la bonne petite bouille repue, heureuse...
Oui, c'est vraiment une chance de pouvoir utiliser ces nouvelles technologies pour communiquer avec l'autre bout de la terre. Nous sommes privilégiés, car j'imagine l'affreux manque pour mes grands-parents demeurés en France lorsque toute ma famille était partie s'exiler en terre australe ! Une lettre de temps en temps faisait l'affaire...
Bonne semaine,
eMmA

aln03 03/08/2014 16:36

Super que tu aies pu parler à Flo ! Il n'a pas perdu son humour , ni la mémoire .Il se souvient qu'il a été Prof ! .Avant d'arriver à Paris , je l'imaginerais bien passant à Strasbourg manger une bonne choucroute
Bonne fin de WE , eMma
Bises
Nicole

eMmA MessanA 03/08/2014 16:47

Oui, j'ai l'impression qu'il aura envie de notre bonne gastronomie française !
Toi aussi Nicole, tu as une bonne mémoire...

aln03 29/07/2014 13:49

Bravo à Flo pour son concert improvisé .Ton fils est un artiste .Et c'est maman , avec ses débuts à l'accordéon qui lui a peut-être donné le goût du piano .Je vais aller faire un tour sur facebook ..
Bravo Florent et merci eMma de nous faire partager ce voyage .

eMmA MessanA 29/07/2014 18:25

Pas vraiment tout à fait improvisé car il a répété plusieurs semaines seul à Lahore (alors que Martine Pitté est en France) sur un piano tout pourri, cette pièce à quatre mains. Il n'ont pu répéter ensemble que la veille du récital....
Oui, c'est moi qui ai donné à Florent ses premiers cours de solfège, alors qu'il avait quatre ans. C'était un petit garçon très volontaire, allant volontiers vers le piano que nous avons acquis pour lui alors qu'il avait autour de trois ans. La difficulté a été de trouver un prof acceptant d'enseigner à un si jeune enfant. Nous n'avons réussi que lorsqu'il a eu cinq ans. Le conservatoire de Chatou ne voulait pas en entendre parler, alors nous avons fait appel à un prof particulier. Il n'a intégré le Conservatoire que plus tard à Strasbourg. Il a un souvenir inoubliable de son excellent professeur, Michel Gaechter.
Merci pour ton assiduité à suivre les 100 jours de Florent.

Jeanne Fadosi 28/07/2014 19:20

pas à pas il suit son chemin ... merci de ce partage

eMmA MessanA 28/07/2014 23:30

Là, il est dans un train couchettes durant 23 heures (mais il a découvert sur place qu'il n'y a pas de vente de nourriture à bord...) !

marinelou 28/07/2014 08:38

Il vit sa vie magnifiquement et vous le suivez avec tout votre amour...
Je t'embrasse fort Emma

eMmA MessanA 28/07/2014 08:41

Oui et avec votre bienveillance comme témoins et comme relais.
Merci pour ton fidèle suivi Marine.
Bonne semaine avec tout plein de temps à vivre.
eMmA

Fanny 28/07/2014 02:28

Je découvre avec beaucoup d'émotion ces parcelles de chemins personnels, celui de Flo, ton fils et le tien, celui d'une Maman... Merci pour ce magnifique partage, pour cet amour, cette tendresse bienveillante si riches d'Essentiel. Merveilleux choix de chanson aussi. Ces témoignages résonnent en moi avec force, comme plusieurs échos infinis ... voyage en Inde, Alexandra David Néel, La Tendresse de Bourvil, Le Cancre de Jacques Prévert, le FLE et son enseignement ... et tant d'autres synchronicités semi conscientes ... Je suivrai donc avec délectation la suite du périple par ta plume et vais visiter la page sur Facebook.

eMmA MessanA 28/07/2014 23:31

Merci Fanny. Tu as enseigné au Pakistan ?

Fanny 28/07/2014 11:49

Ta plume est très agréable à lire, Emma et tout ce qui touche cette région du monde me touche, alors la lecture n'en est que ravissement ! Et j'adore la pluie ! Ai trouvé une coquille, une bonne bâche au dessus de mon campement et hop ! :-)

eMmA MessanA 28/07/2014 08:11

Eh bien Fanny, de bon matin, il fait du bien à lire ton commentaire !
Je suis impressionnée que tu aies eu le courage de lire ce si long billet commencé il y a plus d'un mois, alors que j'avais un peu l'angoisse de voir Florent partir ainsi à l'aventure. Je devrais être habituée puisque cela faisait 4 ans qu'il enseignait au Pakistan, mais le savoir sur la route dans ces contrées m'inquiétait. J'avais tort, mais un coeur de maman ne se refait pas !
Merci beaucoup pour ta lecture attentive et tes remarques qui m'encouragent à poursuivre cette petite chronique dominicale.
Continue bien tes vacances (on s'en fiche de la pluie !)

Quichottine 27/07/2014 22:44

C'est un bien grand voyage...
Merci de nous le faire suivre ainsi.
Passe une douce journée...

eMmA MessanA 28/07/2014 08:00

Nous voyageons presque autant que lui en le suivant presque pas à pas.
Quand Florent a projeté ce périple, je n'imaginais pas que nous pourrions le suivre aussi régulièrement. Merci le net ! En fait, je pense qui lui aurait fallu une année complète (et un bon sponsor) pour réaliser tout à fait le voyage de ses rêves. La route de la soie est longue et les moyens de transport sont parfois dignes du temps des chevaliers !
Passe une bonne semaine,
eMmA

erato 27/07/2014 18:55

Encore une belle page remplie d'émotion et de bonheur .
Bravo pour le récital , deux être doués , c'est merveilleux.
Merci de partager ces moments heureux.
Belle soirée eMmA

eMmA MessanA 27/07/2014 19:25

Je me rends bien compte que Flo nous offre d'heureux souvenirs.
Bien sûr, nous sommes fiers de lui, mais lui n'est que modestie.
Je suis bien contente qu'il entame la seconde partie de son voyage !
A très bientôt Erato.
eMma

gazou 27/07/2014 18:20

Je comprends que tu sois fier de ton fils..merci de nous faire partager son périple

eMmA MessanA 27/07/2014 19:23

Je le trouve bien courageux et j'ai été littéralement impressionnée par le résultat de sa prestation au piano compte tenu des conditions qui l'ont précédée.
C'est un plaisir de partager avec vous.
Merci pour ta réaction, Gazou.

Jeanne Fadosi 07/07/2014 17:18

il trace sa route extérieure et sans doute intérieure aussi. Une semaine qui a dû vous être douce.
Belle continuation à votre fils

eMmA 07/07/2014 18:01

Merci Jeanne.
Oui, tu as certainement raison, c'est une route à double voie sur laquelle Florent chemine. Il aura un petit quelque chose de changé lorsque nous le reverrons...
Bonne soirée,
eMmA

Ludo 07/07/2014 08:49

Ca fait très plaisir d'avoir de ses nouvelles de cette manière ! C'est super, on peut suivre ça de près (enfin... de loin plutôt). Merci, gros bisous et à très bientôt !

eMmA 07/07/2014 09:25

Oui, être dans l'action du compte rendu me permet de tenter de juguler mon impatience à le voir revenu parmi nous et puis, c'est drôlement instructif car cette région m'est totalement inconnue. Il devrait être de retour pour notre grande fête de fin octobre.
Bisous Ludo et à tout bientôt

erato 06/07/2014 21:42

Merci pour ces nouvelles fraiches et cette joie que tu sais si bien communiquer .
J'espère que son voyage se continuera sans problème.
Douce soirée eMmA

eMmA 07/07/2014 07:02

Il est vrai Erato, que c'est une joie que de communiquer avec Florent dont on sent qu'il vit pleinement son rêve. Parfois, j'ai l'impression que c'est un conte initiatique qui s'écrit "en vrai". Il était une fois...
Je te souhaite une belle semaine emplie de belles photos à nous montrer.
eMmA

aln03 06/07/2014 11:33

Merci FLO d'accepter que votre gentille maman diffusev vos "100 jours" .Vous êtes vraiment trés élégant sur cette photo digne d'être donnée à un grand couturier parisien .Merci pour vos jolies photos envoyées du bout du monde .
Que votre voyage continue de bien se passer sans " atchoum " car vous ne semblez pas être un des 7 nains .
Vous faîtes un retour trés original ! Bravo

Merci EMma de tenir ce journal fort intéressant . Les nouvelles de Flo sont toujours agréables à avoir et trés intéressantes .Bon dimanche à toi et à JM
Bises
Nicole

eMmA 06/07/2014 16:32

Tu m'as fait écrouler de rire ! Ben oui, c'est le même ! Ca demande qu'à être bô, pourvu qu'on accepte de porter l'habit !
Merci pour ton humour et ta gentillesse.
Bon je pars coller (j'ai pris tellement de retard....)
Bisous d'eMmA

aln03 06/07/2014 16:29

Purée , qu'il est beau ce Milord sapé par AF !T'es sûr que c'est le même qui fait ses 100 jours .
Mille facettes , mille talents , mille qualités ....Ton fils avait tout cela dans le balluchon de son faire-part de naissance

eMmA 06/07/2014 15:34

C'est vrai qu'avec JM, nous avons plaisir tous les dimanches à nous pencher sur la feuille de route de Flo.
Je dois dire que ce tout petit bout de note dominicale me prend quelques heures de rédaction pour consulter, compiler, mémoriser et pointer sur une carte toutes ces informations, ce coin du globe m'étant parfaitement inconnu!
Je n'aurais pas dû m'avancer en signalant que Flo écrira un com car je n'avais pas plutôt écrit cela, que la liaison Internet était coupée pour lui...
Merci Nicole pour ces encouragements. Je sais qu'il y est sensible.
Quant à la potentielle carrière de Flo dans la mode, je pense qu'il y a lieu d'attendre une autre vie... La mode, c'est pas trop son truc ou alors il faut que ce soit AF qui le sape comme un milord : http://www.emmacollages.com/article-le-clic-du-jour-44450548.html
C'est un plaisir de partager ce voyage original avec vous tous.
Merci encore.
Passe un bon dimanche (la pluie on s'en fiche).
eMmA

erato 29/06/2014 22:54

Quel périple magnifique, que de souvenirs puissants il va engranger , que de soucis pour Papa et Maman ..... elle est pas belle la vie!
Merci eMmA de partager ce fabuleux voyage, je lui souhaite de le faire sans encombre.
Douce soirée

eMmA 30/06/2014 13:40

C'est vrai, c'est un périple un peu singulier et certainement riche d'enseignements. Ce n'est pas le voyage de monsieur tout le monde dans lequel Flo s'est engagé. J'apprends beaucoup à tenter de le suivre sur une mappemonde...
Un jour, il prendra le temps de lire vos gentils commentaires.
A bientôt pour d'autres partages.

sittelle 29/06/2014 17:45

Quelle fierté et bonheur pour toi et les tiens, ma chère eMmA ! un peu d'inquiètude également, mais... tu as su donner à Flo le cran et le coeur de mener son destin par lui-même, et avec générosité. Merci de tes gentilles cartes postales qui me font grand plaisir; je n'ai pas la force de revenir sur les blogs actuellement, la rentrée sera meilleure ! Je te souhaite de bonnes vacances, un bel été et t'envoie mes sincères amitiés, petite Abeille ! déjà cinq ans que je te connais...

eMmA 29/06/2014 18:15

Ton message est un vrai rayon de miel et je t'en remercie beaucoup.
Tu nous manques, mais je te comprends. C'est important de prendre le temps qu'il faut...
Tu reviens régulièrement dans mes pensées, notamment quand je vois ou entend le mot abeille. C'est ainsi, il est lié à toi depuis cinq ans !
Je te souhaite à toi et aux tiens un été doux et porteur d'un peu de légèreté.
Je t'embrasse affectueusement,
eMmA

Parisianne 23/06/2014 08:32

Magnifique de tendresse et d'émotion eMmA, merci de ce partage.
Bonne semaine
Anne

eMmA 23/06/2014 08:58

C'est un partage qui fait du bien...
Merci Anne pour ta gentille réaction.
Belle journée qui commence plutôt bien à Paris ensoleillé.
eMmA

gazou 22/06/2014 13:27

Chaque jour , il est un peu plus près, les retrouvailles vont être belles

eMmA 22/06/2014 22:08

Oui, Gazou, mère Patience nous accompagne...

aln03 22/06/2014 10:58

Trés intéressant de suivre le trajet de Flo .Il se rapproche chaque jour puisqu'il est sur le retour .
Merci de nous le faire partager ..
Je pense qu'un jour vous rirez avec lui de ses 100 jours .
il,écrira son aventure et vos futurs petits enfants ( à toi et à JM ) seront heureux un jour de suivre ce voyage .
Bon courage pour l'attente à vous et bon voyage à Flo .
Bises
Nicole

eMmA 22/06/2014 11:04

Merci Nicole pour ton intérêt, ta fidélité et ta compréhension !
Je partage comme des cartes postales assez rares en fait qui sont autant de rêves que Flo vit avec intensité et qui nous réjouissent pour lui.
Bisous d'eMmA

genestier 12/06/2014 11:04

simplement : c'est beau....

eMmA 12/06/2014 11:10

Merci infiniment pour ces mots et ravie de vous accueillir ici pour la première fois.
A bientôt peut-être,
eMmA

marinelou 12/06/2014 08:28

C'est de ton fils dont tu parles je crois .Quel beau parcours !
A chacun sa voie, la sienne est magnifique, il ne faut rien regretter en effet, juste trouver des moments pour dire son amour et sa fierté !
Je t'embrasse fort Emma

eMmA 12/06/2014 08:38

Je ne regrette rien Marine. Toute cette histoire qui tourne autour du faire-part de naissance et d'éducation, est de l'humour pour bien montrer à notre fils que nous partageons ses passions, que nous le suivons.
Bien sûr, nous aimerions le serrer dans nos bras plus fréquemment, mais c'est bien connu, la rareté est une pierre précieuse.
Merci pour ton appréciation de son parcours. Flo y sera sensible.
Gros bisous,
eMmA

Gérard 11/06/2014 23:47

Mon fils est né en 1985 aussi

eMmA 11/06/2014 23:52

Alors, ce doit être un bon gars !

Ludo 11/06/2014 23:42

Je suis tout simplement admiratif de son parcours. Il vit un truc formidable.
Quand on y pense, c'est vrai que c'est quand même beaucoup de vot' faute ! ;-)

Gros gros bisous à vous trois !

eMmA 11/06/2014 23:54

J'espère qu'il te lira mon Ludo ! Pour la faute, on assume ;)
Gros bisous à tous les quatre.

erato 11/06/2014 23:08

Ce billet merveilleux , c'est une Maman qui s'adresse à son fils avec amour, tendresse, fierté .
Des mots qu'il sera heureux de lire car il en connait la valeur ..... des mots que beaucoup d'enfants voudraient entendre.
Il a choisi un beau parcours , qu'il prenne soin de lui.
Un joli collage très coloré comme l'Inde .
Merci pour ce beau partage Emma
Douce soirée, bises.

eMmA 12/06/2014 08:22

Très touchée par ton com Erato et surtout par ta lecture qui a bien compris le sens de ce billet.
Si Flo ne passe pas sur mon blog avant longtemps, un jour ou l'autre, il lira vos commentaires qui, je le sais, en hypersensible, le rendront heureux et reconnaissant.
Son retour du Pakistan, étape de près de quatre ans fructueuse et formatrice, est bien sûr fort attendu par sa famille. Quelle que soit sa prochaine étape de vie, nous serons en accord avec lui, car ses choix sont exigeants, mais réfléchis.
Merci pour l'expression de ton ressenti plein de douceur.
eMmA

aln03 11/06/2014 18:22

Excuse -moi de l'avoir appelé Florian au lieu de Florent .Une erreur que je viens de voir à l'instant .
Et ensuite tu écriras "Les 100 jours de Florent "

eMmA 11/06/2014 19:16

C'est mon généalogiste de JM qui va être content (moi je m'appelais juste Frau).
Dès que possible, il lira cette note et tous les commentaires qui y sont liés. Mais ce week-end ce sera difficile, car nous serons en Normandie pour un mariage...
Merci Nicole pour tous tes mots gentils. Je ne crois pas une seule seconde que tu veuilles me "cirer les pompes", d'ailleurs, j'adore vivre pieds nus...
Très bonne soirée à toi. Moi je vais coller une enveloppe "Coeur à Coeur".
eMmA

aln03 11/06/2014 19:06

Votre nom de famille est trés beau .Je lui trouve de la noblesse .Je suis sérieuse et je ne dis pas cela pour te "cirer les pompes " Bises et bonne soirée

eMmA 11/06/2014 18:33

En fait, Florian est le prénom que j'avais choisi, mais JM trouvait que cela faisait un peu trop compliqué avec en plus un nom de famille peu simple. Alors, nous avons simplifié en Florent. J'adore, car cela me rappelle les petites boîtes rondes de réglisse et pâtes vanillées dont je raffolais, enfant.
Pour ce qui est d'écrire "Les 100 jours de Florent", c'est à lui de les écrire. Il en a le talent.

kas 11/06/2014 15:20

oh oh....
ya du retour dans l'air
quelle joie !

eMmA 11/06/2014 17:29

Euh... son voyage retour doit durer cent jours ! Mais, bon, nous serons patients...
Youpie !

gazou 11/06/2014 13:01

superbe cette chanson, merci de me la faire connaître

eMmA 11/06/2014 17:41

Ce serait bien si Renaud pouvait revenir de ses grandes vacances pour nous régaler de nouvelles chansons aussi superbes...

ANNE 11/06/2014 12:01

Emma, c'eet un bien bel article, bravo. J'ai 4 enfants, 4 enfants dispersés aux 4 coins du pays,mais ils sont partis loin aussi; je les ai aimés, mais je les ai laissés partir, créer d'autres liens, car l'amour est généreux! sinon, ce n'est pas l'amour!
Et la génération après prend les mêmes voies, le plus jeune (un an) est en Crète au moment où j'écris dans un village très isolé...
En périgord, les gens ne vont pas voir à 30 Kms de là, les familles sont réunies, ils n'imaginent pas pouvoir aller au-delà d'unefrontière invisible ; mais je ne susi pas mieux qu'eux,moi née en Afrique et au baluchon de nomades...............

eMmA 11/06/2014 17:33

Quatre enfants aux quatre coins de la France. Bravo !
Oui, il existe des régions où les habitants n'aiment pas trop s'éloigner de leur lieu de naissance. J'ai constaté ça en Alsace notamment. Pour eux, la France "de l'intérieur", c'est déjà l'étranger.
Pourtant, c'est sûr, partir, c'est grandir !
J'ai quand même hâte que mon nomade se sédentarise un peu...

aln03 11/06/2014 11:36

Son interview est passionnante et toi et JM vous savez qu'un jour , il posera son sac tout prés de "La petite France " puisque c'est dans la ville qu'il aime .
J'ai savouré le chapître où il parle de "sms " .Tu vois lequel ( lol )
Il me semble mieux connaître votre Super Florian maintenant que j'ai lue .Et je le sens trés prés de vous malgré les kms.
Bravo à lui et à ses parents !

eMmA 11/06/2014 17:44

Merci pour ta lecture attentive de cette interview. Oui, le SMS vau son pesant de cacahuètes !
La Petite France, quelle bonne idée ! J'en rêve...
Oui, à présent tu connais un peu mieux Flo (Florent) et tu as raison, nous sommes proches.
Grand merci à toi pour tous ces beaux compliments.
eMmA

Jeanne Fadosi 11/06/2014 11:30

quel magnifique déclaration d'amour et de liberté

eMmA 11/06/2014 17:45

Il y a de ça !

Nous sommes sociaux !

Articles récents