Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. J'aime toutes les couleurs, surtout celles qui chantent et sont propices aux rêves les plus fous.... Tous droits réservés © eMmA MessanA

Saturne et Gallilée : Georges et Renaud...

Deux magnifiques hymnes à l'amour, chacun dans leur style, dans leur cible, par deux grands poètes qui savent manier les mots et les sentiments, deux artistes faits du même bois, de celui dont on fait... les meilleures guitares.

Je suis tout à fait admirative devant l'immense talent de ces deux astronomes de l'amour, Georges Brassens et Renaud...

Et pour accompagner ces deux titres à activer plus bas, voici mon collage, Satellite.

A bientôt,

eMmA MessanA

Pour d'autres jeux de  correspondances reliez ceci : #Le jeu des correspondances

N° 101 Satellite

 © eMmA MessanA

Paris, septembre 2009, N° 101 Satellite

Collage sur papier dessin 24 X 32 cm

Ce collage N°101, pièce unique, a été vendu à Home Expo 1er et 2 octobre 2010

les collages d’eMmA MessanA soutiennent APRES SCHOOL à Pondichery (Inde)

5% du produit de la vente de ce collage ont été versés à APRES en France, envoyés dans une enveloppe "♥ @ ♥"

Yves Duteil en est le Président-Fondateur et Noëlle Duteil  la Trésorière

Georges Brassens, Saturne

Extrait de l'album Les Copains D'Abord (1964)

Il est morne, il est taciturne, il préside aux choses du tempsIl porte un joli nom "Saturne" mais c'est un dieu fort inquiétant.Il porte un joli nom "Saturne" mais c'est un dieu fort inquiétant.

En allant son chemin morose, pour se désennuyer un peu,
Il joue à bousculer les roses, le temps tue le temps comme il peut.
Il joue à bousculer les roses, le temps tue le temps comme il peut.

Cette saison, c'est toi ma belle, qui a fait les frais de son jeu
Toi qui a payé la gabelle, un grain de sel dans tes cheveux.
Toi qui a payé la gabelle, un grain de sel dans tes cheveux.

C'est pas vilain les fleurs d'automne, et tous les poètes l'ont dit
Je te regarde et je te donne mon billet qu'ils n'ont pas menti.
Je te regarde et je te donne mon billet qu'ils n'ont pas menti.

Viens encore, viens ma favorite, descendons ensemble au jardin
Viens effeuiller la marguerite de l'été de la Saint Martin.
Viens effeuiller la marguerite de l'été de la Saint Martin.

Je sais par coeur toutes tes grâces et, pour me les faire oublier,
Il faudra que Saturne en fasse des tours d'horloge de sablier !
Et la petite pisseuse d'en face peut bien aller se rhabiller.

Pour retrouver d'autres chansons (ou la présence) de Georges Brassens dans la playlist d'eMmA, cliquez sur le titre de ces pages :

Titre posthume de Brassens

Laisse tomber les feuilles

Notre rendez-vous... enfin !

Autoportrait

Rendez-vous

Quel parfum et dans quel sillage ?

14 juillet 14

Au Bois de Vincennes

Que du bonheur

Saturne et Gallilée : Georges et Renaud...

La fête à Léon

Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants...

Encore une fleur ? Calendrier de l'Avent 14 décembre 2009

Site reprenant l’essentiel de Georges Brassens : link 

Renaud, Je m'appelle Galilée

Extrait de l'album Rouge Sang, 2006

Lorsque mes mains caressent ta belle anatomie

Que mes yeux redécouvrent ta planète inconnue
Je deviens Aristote, prince d'astronomie
Me noie dans l'infini de l'infinimment nu

Quand pour parler bien vrai, je t'aime, je te nique
Quand mon regard astrolabe plonge vers tes cratères
Je m'appelle Galilée, Newton, Copernic
Pour ton corps galaxie, nébuleuse, univers

Je m'attarde longtemps sur ces courbes splendides
Qu'il y a près de trente ans, un big band fit naître
Les fleurs de velours de tes seins de cariatide
De cette Voie Lactée où ma bouche furète...

Puis j'explore cette sphère, cet incroyable ventre
Plus vibrant et tendu que la peau d'un tambour
Ce globe, ce berceau où la vie, frissonnante
Annonce un avenir resplendissant d'amour

Ton origine du monde est digne de Courbet
Et mon âme s'enflamme à ce soleil de feu
Cette supernova qui, pour l'éternité
Brillera dans l'azur de mon ciel amoureux

Mais la conquête ultime, la planète magique
À des années-lumière des plaisirs trop conformes
C'est cette pleine lune aux rondeurs magnifiques
Où je pose mes lèvres et mon désir énorme...

Enluminant mes nuits, pareil à la Grande Ourse,
Ton cul est une étoile et je suis son berger
Et c'est là que bientôt s'achèvera la course
De ma sonde voyageuse à deux doigts d'exploser

Vous devinez sans peine la rime à Uranus
Qui me fera atteindre du plaisir, le zénith
Ces territoires sacrés près de ton monde, Vénus
Où mon délire sans fin finira son orbite...

Lorsque mes yeux explorent ta planète inconnue
Je me noie dans l'infini de l'infiniment nu...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Quichottine 03/07/2014 08:18

Merci de m'avoir ouvert la fenêtre... :)
J'aime beaucoup cette page, eMmA et ton collage est superbe.
Passe une douce journée.

eMmA 03/07/2014 09:29

C'est une page assez ancienne, mais il y a toujours de l'air à cette fenêtre !
Merci d'y être passée, Quichottine.
Belle journée (à l'air, si cela est possible car il va faire chaud).
eMmA

mima 12/12/2010 09:01



Deux styles, deux personnages...j'ai un p'tit faible pour le Moustachu 


Bon dimanche eMmA, bises



eMmA 12/12/2010 10:35



Je comprends...


"Saturne" ne me sors pas de la tête depuis plusieurs jours... Allez savoir pourquoi !


Je te te souhaite une très bon diMAnche, Mima.


eMmA



Danielle 11/12/2010 23:24



Et oui, je suis née à Sète, de parents sétois, et j'y demeure toujours sans aucune intention d'en partir, mes enfants y sont nés bien sûr, mon mari également est issue d'une vieille famille
sétoise, ses parents étaient mitoyens avec la famille de Georges. Donc, tu vois, ça remonte loin, il était encore très jeune et allait au Collège de la ville. Connais-tu "la non-demande en
mariage", une splendide chanson qu'il avait écrite pour sa compagne de toute une vie, il faut en savourer les paroles comme bon nombre de ses chansons d'ailleurs. C'est un bijou ! Ou "les 4
bacheliers", un chef d'oeuvre autobiographique. C'est superbe. Beaucoup de ses chansons étaient le reflet exact de sa vie. C'est ce qui le rend si attachant. Bon, j'arrête, j'éprouve une telle
admiration pour lui que j'en parlerais pendant des heures. Bisou à toi. Danielle



eMmA 12/12/2010 10:27



Sétoise ? Tu es une bienheureuse, alors. Beau temps et lumière toute l'année...


Oh oui, je la connais cette chanson.


Elle m'avait inspirée il y a longtemps, mon petit couplet à moi que j'avais reproduit dans le blog, il y a plus d'un an.


C'est ici : http://www.emmacollages.com/article-37018420-6.html#anchorComment


Je t'approuve d'être une inconditionnelle du brillant Georges (il me murmure à l'oreille qu'il est ravi que tu ne l'aies jamais oublié).


Je te souhaite un beau diMAnche,


eMmA



anti 11/12/2010 23:21



Quelle belle note encore et si magnifiquement illustrée. Artistes dans les mains d'une artiste. Personnes au coeur d'or avec une personne au coeur d'or...


Bon week-end eMmA


 


anti



eMmA 12/12/2010 10:37



Anti, tu as toujours de jolies formules. Je suis sous le bureau...


J'ai bien reçu la double trilogie. Superbe !


De la lecture (pour JM) pour les prochaines vacances.


Des bises du diMAnche d'eMmA.



Danielle 11/12/2010 20:25



Très beau collage, superbe article, quel hommage à cet immense poète qu'était Georges Brassens et à notre Renaud. Bon, j'ai un coup de coeur pour Georges, nous sommes nés dans la même ville, nous
nous y sommes rencontrés et c'est quelqu'un d'inoubliable, d'exceptionnel autant par le talent que la sensibilité, cachée sous un faux air bourru, mais si attachant, si "vrai". Trente ans
après, il manque encore. Renaud a des chansons magnifiques, il est fait du même bois mais c'est quand même différent. Allez, je vais écouter à nouveau notre Moustachu pour finir la soirée en
beauté. Grosses bises eMmA. Danielle



eMmA 11/12/2010 22:01



Danielle, quelle chance tu as eu de rencontrer Georges Brassens !


Je regretterai toujours de ne pas l'avoir vu sur scène. Je demeure très admirative de son talent.


"Saturne" fait partie de mon panthéon, avec "l'Orage", "Les Passantes", "La Princesse et le Croque-Note" http://www.youtube.com/watch?v=5nJAACHTI70


Il nous manque beaucoup.


Tu es donc Sétoise ?



télos 11/12/2010 07:49



j'aime que ma rose me bouscule..l'idée est bien agréable.......bon week end..



eMmA 11/12/2010 09:47



Ah Cassandre !



Littorine 11/12/2010 00:12



Effectivement deux hymnes à l'amour exprimés de façons différentes mais tout aussi percutants si j'ose dire....Je ne connaissais ni l'une ni l'autre..une fois de plus tu ouvres mon univers
musical. Bises petite sorcière.



eMmA 11/12/2010 09:46



Je ne m'en lasse pas...


Sortilègement vôtre.


eMmA