Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

eMmA MessanA

eMmA MessanA

Je pratique l'art du collage et manie les mots aussi. Dernier titre paru : "Transpositions hasardeuses"


On est bien

Publié par eMmA MessanA sur 9 Août 2017, 17:49pm

Catégories : #anecdote autour du collage du jour, #A table !

    Voici ma petite récolte du jour.

Ma récolte de mûres au jardin de Saint-Urbain (Vendée)

Elle vous parait sans doute dérisoire, d'autant que nous nous y sommes mis à deux !

Mais pour moi, ce sont les toutes premières cueillettes que je peux faire au fond de mon jardin. Vous n'imaginez pas à quel point cela me réjouit...

   Et aussi, ce goût sous la langue, cette couleur profonde, la texture de ces mûres sauvages, tout cela me replonge quelques décennies en arrière lorsque j'allais dans la forêt des Essarts en Normandie avec norte petit chien Capi pour en emplir un seau.

J'en dévorais autant que j'en mettais dans le seau. Je revenais à la maison, les lèvres et les doigts tachés de noir. Maman en faisait parfois de la gelée ou des jus délicieux.

Tout à l'heure, j'en étais tellement contente, que j'ai appelé mes parents pour leur raconter ma minuscule histoire de mûres. Cela leur a fait très plaisir et j'ai eu l'impression de partager mon butin précieux avec eux !

C'est étrange, il me semble que lorsque j'étais enfant, les mûres arrivaient à maturité un peu plus tard, un peu avant la rentrée des classes... Ce doit encore être une histoire de réchauffement climatique...

Aujourd'hui, le soleil et les grosses averses avec un peu de grêle se sont disputé le ciel de Saint-Urbain. Il fait doux, la terre se rengorge. On est bien et le collage en cours à l'atelier se repose (je ne l'ai pas taché)...

Je vous souhaite de minuscules bonheurs à déguster.

A bientôt,

eMmA MessanA

La petite histoire d' eMmA#anecdote autour du collage du jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Juste envie de dire hmmmm !
Répondre
E
Je t'accompagne !
M
Attention aux taches ... Celles occasionnées par le jus des mûres sont tenaces, et même plus !
Chez nous, dans le Berry, je trouve qu'elles sont certes un peu en avance cette année mais elles ne sont pas encore toutes " mûres " et il faudra attendre un petit peu ... ;-) Bons souvenirs d'enfance que ces cueillettes aussi pour moi ...
Je comprends bien ton contentement, eMmA, c'est une production personnelle, quelque chose qui vient de la terre de ton jardin. Je ressens la même chose pour des petits fruits comme les quelques fraises du jardin, les herbes aromatiques, et les mirabelles beaucoup plus nombreuses !
Bises et agréable dégustation.
Répondre
E
Mes doigts sont enfin propres ! Du coup, je vais retourner cueillir les nouvelles mûres ;)
Parmi mes cueillettes d'enfance, il y a également celles où nous partions avec un panier dans la forêt près de chez nous à Gonesse. Nous y cueillions de merveilleuses trompettes de la mort et même de beaux paquets de girolles. Mon père connaissait bien les champignons et au retour, que nous en ayions récolté deux ou deux kilos, la famille avait droit à une savoureuse omelette.
Ah miam les mirabelles, qui me rappellent l'est de la France où nous avons vécu quelques années.
Merci pour ton passage Midolu.
Passe une délicieuse journée.
A
Coucou, on n'accède pas aux commentaires sur ton nouvel article et la page ne défile pas....
Répondre
E
Oui Alma, merci beaucoup, j'ai vu ça. Je vais recommencer...
M
Voici une bien jolie chanson dont je ne me souvenais pas !
Les plaisirs de la campagne, la cueillette des mûres, c'est toute mon enfance...
Bisous eMmA
Répondre
E
Quant à moi, je viens de la découvrir...
Nos enfances étaient donc un peu semblables...
Je t'embrasse,
eMmA
V
Trop belle ta récolte Emma. Mes premières confitures je les ai faites avec des mûres des bois. A l'époque j'étais novice en matière de confiture. J'avais dû les cuire trop longtemps et du coup impossible de rentrer la cuillère dans le pot tant c'était dur et donc inmangeable. Il faut que je retourne dans les bois. Tes mûres me mettent l'eau à la bouche.
Pluie et fraicheur chez nous. On respire.
Bises chère Emma
Répondre
E
Ah, je vois ! Ce serait sûrement pareil pour moi si je me lançais dans ce type de cuisine. En fait, je préfère manger les mûres tout de suite sans attendre (ma nature impatiente sans doute).
Profite de cette belle fraîcheur. Gros bisous.
eMmA
B
J'ai ce même souvenir aussi, que les mûres murissaient plus tard dans la saison.
Bonne journée.
Répondre
E
C'était comme un cadeau pour mieux faire "passer" le jour de la rentrée des classe...
A bientôt.
J
Je te rejoins, c'est Un vrai trésor....
Répondre
E
... dont mes ongles demeurent tachés de noir ! ;)
A
Quel joli partage! Ton butin n'est pas négligeable, ce qui compte, c'est le plaisir:) Je suis bien incapable d'en rapporter autant parce que je les mange sur place, encore toutes chaudes de soleil. Un fruit qui sent l'enfance, tu as raison.
Répondre
E
Oui, tu as raison Alma, c'est un détail du plaisir à ne pas négliger : déguster les mûres toutes gorgées de soleil !
Je t'envoie un bisou,
eMmA
R
Je viens également de ramasser des mûres dans le jardin et aussi des prunelles.
Demain je prends mon courage , je denoyautes les prunelles et je fais une petite confiture des deux ensemble. Merci de votre charmante histoire et bonne soirée
Répondre
E
Merci pour votre passage et votre confidence gourmande.
Bonne confection de confitures. Mmmmmmm, je men régale virtuellement.
A bientôt,
eMmA

Nous sommes sociaux !