Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. Tous droits réservés © eMmA MessanA

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. Tous droits réservés © eMmA MessanA

Cette minute de silence

com

Si vous souhaitez réagir et écrire et/ou lire un commentaire sur cette page, rendez-vous tout en bas de celle-ci.

Merci pour votre visite.

16 novembre 2015

Ce matin, je me sentais triste et fatiguée après ce terrible week-end.

Mais en pensant aux victimes et à leurs proches, je me suis dit que je leur devais bien d'être forte et courageuse, moi qui ai la chance d'être debout.

Alors, j'ai mis un peu plus de rouge à lèvres, me suis redressée, bien droite, et suis partie d'un pas décidé prendre mon métro vers l'atelier où je me rends tous les lundis.

J'ai commencé une nouvelle sculpture en papier mâché. C'est un groupe de personnages (promis, je vous en montrerai toutes les étapes dans une autre page).

A midi avec notre groupe nous avons observé la minute de silence en hommage aux victimes de la barbarie. J'ai été fière de me trouver à ce moment-là dans un atelier d'artiste parisien, symbole pour moi, de liberté, de culture, et de partage.

Je suis bien consciente que sur cette terre je suis une femme privilégiée qui vit comme elle l'entend dans un pays qui le permet. Je ne l'oublie pas.

Quand je suis rentrée, je suis repassée par la rue de Charonne. Un pianiste qui fait inlassablement le tour des lieux qui ont été touchés par la barbarie, y jouait Imagine, pendant que des personnes se recueillaient et apportaient encore et encore des fleurs, des bougies, des petits mots.

Des policiers, bienveillants, mais attentifs, protégeaient les simples humains que nous étions, unis par le même besoin de se retrouver et de pleurer ensemble.

Je ne suis pas sûre que toutes les personnes que j'ai croisées aujourd'hui dans le métro ou dans la rue n'avaient "même pas peur", mais elles étaient dignes et me semble-t-il plus humaines que d'habitude.

A cette heure, en bas de ma rue, des jeunes fêtent un anniversaire. Il peut m'arriver de trouver mon quartier un peu bruyant, mais ce soir je suis heureuse de les entendre se congratuler et s'amuser. Que leur joie demeure !

eMmA MessanA

Cette minute de silence
Cette minute de silence
Cette minute de silence
Cette minute de silence
Cette minute de silence
Cette minute de silence

*

15 novembre 2015

Aujourd'hui, il fait beau à Paris, un soleil radieux illumine la ville en deuil.

A cent mètres de chez nous, nous sommes allés déposer de bonne heure ce matin, une rose devant les restaurants La belle équipe et Sushi maki de la rue de Charonne, où dix-neuf personnes ont perdu la vie ce funeste vendredi soir.

De très nombreuses personnes ont afflué à cet endroit pour se recueillir, se parler, témoigner.

Par rapport à un dimanche ordinaire, il n'y a pas beaucoup de gens dans les rues (le marché d'Aligre est fermé).

Quelques personnes prennent leur café en terrasse en lisant le journal, mais on le voit bien que le coeur n'y est pas. 

Quelques bandeaux noirs, inscriptions ou drapeaux flottent aux balcons...

Voici quelques photos.

eMmA MessanA

Cette minute de silence
Cette minute de silence
Dans un impact de balle, une rose accompagnée de cette inscription : "Au nom de quoi ?"

Dans un impact de balle, une rose accompagnée de cette inscription : "Au nom de quoi ?"

Cette minute de silence
Cette minute de silence
Cette minute de silence
Cette minute de silence
Cette minute de silence
A l'angle de la rue Trousseau, un balcon qui pleure rue du Faubourg St Antoine

A l'angle de la rue Trousseau, un balcon qui pleure rue du Faubourg St Antoine

Cette minute de silence

Modestement, chacun à son échelle, rassemblons nos forces et agissons pour refuser l'obscurantisme de quelque bord qu'il advienne.

L'union et le courage seront autant de forces pour aider ceux qui oeuvrent dans cette difficile bataille pour que revienne la lumière.

Redire nos valeurs même au travers de nos larmes de compassion, de rage, de colère et d'espoir, quand il nous en reste encore un peu.

Plus que jamais, unité nationale autour de Liberté, Egalité, Fraternité !

Les 15 novembre, 16 novembre et 17 novembre 2015 sont déclarés jours de deuil national en hommage aux victimes des attentats commis à Paris le 13 novembre 2015.

Un moment de recueillement est prévu lundi 16 novembre, à 12 heures.

eMmA MessanA

*

14 novembre 2015

Après avoir passé pas mal d'heures avec de très nombreuses personnes à l'EFR de la rue Crozatier, pour montrer notre solidarité et notre compassion avec les victimes, les blessés et leurs familles, nous avons disposé des bougies sur notre balcon, qui donne sur la rue de Charonne.

Notre quartier habituellement plein de vie, est déserté et sans bruit.
Des bougies pour le symbole de la lumière face à l'obscurantisme.

‪#‎bougiespourParis‬ ‪#‎hommage‬

eMmA MessanA

*

14 novembre 2015 #‎bougiespourParis
14 novembre 2015 #‎bougiespourParis

14 novembre 2015 #‎bougiespourParis

Aujourd'hui 14 novembre 2015, ma ville capitale se réveille en état de sidératon au lendemain des attentats. Elle pleure ses morts et ses blessés.

Cela aurait pu être nous.

Demain, après le recueillement, dans la vigilance, nous retournerons au spectacle, dans nos écoles, dans le métro.

Car quelles que soient les doutes et les peurs, légitimes, la culture, l'éducation, la vie sont capitales.

Solidarité, unité, compassion avec Paris.

                           eMmA MessanA

Les Collages d' eMmA MessanA, collage "Il y a des jours", pièce unique

Les Collages d' eMmA MessanA, collage "Il y a des jours", pièce unique

© eMmA MessanA

Paris XIème, août 2014 - N°265 Il y a des jours...

Collage sur papier dessin 24 X 16 cm

  Fragments de papiers provenant de magazines

(le copyright en filigrane n'apparaît pas sur le collage)

Ce collage N°265pièce unique, est vendu

Il vit en Ardèche

les collages d’eMmA MessanA soutiennent APRES SCHOOL à Pondichery (Inde)

5% du produit de la vente de ce collage ont été versés à APRES en France, envoyés dans une enveloppe "♥ @ ♥"

Yves Duteil en est le Président-Fondateur et Noëlle Duteil  la Trésorière

Véronque Sanson et Yves Duteil, Mélancolie

Il y a des jours où, quand le jour se lève,
On voudrait rentrer tout au fond d'un rêve
Et puis, soudain, lorsque le clocher sonne,
Il y a des jours où l'on n'est plus personne.

Alors, on ferme les yeux un instant.
Quand on les rouvre, tout est comme avant.
Les gens vous voient mais leur regard s'étonne.
Il y a des jours où l'on n'est plus personne.

Comme au milieu d'un cinéma désert,
On rembobine et tout passe à l'envers
Et quand on pense aux gens qu'on abandonne,
Il y a des jours où l'on n'est plus personne.

La la la la la la
La la la
La la la...
Il y a des jours où l'on n'est plus personne

Ouvrir son cœur à tous les vents qui passent,
Et, qu'un matin, tous les chagrins s'effacent
Pour oublier, dans le bonheur qu'on donne,
Qu'il y a des jours où l'on n'est plus personne,

Qu'il y a des jours où, quand le jour se lève,
On voudrait rentrer tout au fond du rêve
Et s'endormir lorsque le clocher sonne.
Il y a des jours où l'on n'a plus personne.

La la la la la la
La la la
La la la...
Il y a des jours où l'on n'a plus personne

Pour retrouver d'autres chansons d'Yves Duteil dans la playlist d'eMmA, suivre ce lien : http://www.emmacollages.com/pages/Playlist_Yves_Duteil-6419310.html

Le Blog A Part d'Yves Duteil  : link

Yves Duteil sur facebook : link

Yves Duteil sur twitter : link  

Pour retrouver d'autres chansons de Véronique Sanson dans la playlist d'eMmA, cliquez sur le titre d'une note :

Bon week-end

Regarde-les

Dans ma rue, la suite

La citation du lundi # 6

Site de Véronique Sanson : link

Print
Repost

Commenter cet article

gazou 17/11/2015 08:17

Merci , oui, pour ce reportage hommage qui me touche profondément

eMmA MessanA 17/11/2015 08:23

Autour de moi, partout, les hommes de bonne volonté sont légion, face à la barbarie qui ne doit pas gagner. Faisons confiance en demain et restons vigilants et indomptables.

almanito 16/11/2015 22:54

Touchant ton reportage-hommage. Ici aussi, des bougies, beaucoup, aux fenêtres, sur les terrasses...

eMmA MessanA 17/11/2015 07:24

C'est bien. Soyons unis face à la barberie. Luttons.

Hélène* 16/11/2015 00:36

Tous ceux et celles qui tombent sous les balles de la terreur représentent la défense du droit de la liberté d'être. Et chacun, chacune, est donc un héros de lumière.

Grande tendresse,
Hélène*

erato 15/11/2015 18:18

Merci pour ce partage vivant . " Au nom de quoi " , une interrogation importante à laquelle il faut opposer une attitude fière , libre et décidée à montrer sa force.
J'adore la chanson.
Douce soirée, bises eMmA

eMmA MessanA 15/11/2015 21:58

Tu as tout résumé, Erato. Je te suis !
Passe une bonne soirée, reposante.
eMmA

aln03----- 15/11/2015 17:20

De voir ton joli quartier avec la rose et " au nom de quoi " rend encore plus effrayant ce qui s'est passé.
Continuez de vous serrer les coudes et de montrer votre courage !

eMmA MessanA 15/11/2015 17:24

Oui Nicole, nous sommes déterminés, sans rien oublier de ce qui s'est passé, à continuer de vivre selon nos valeurs et ce qui permet à chacun de s'ouvrir à l'Autre.

aln03----- 15/11/2015 10:17

Je souhaite que la paix et le calme reviennent sur ton quartier, Paris et la France.J'espère encore que ce soit possible après un tel carnage.
Je t'embrasse

eMmA MessanA 15/11/2015 14:29

Le quartier est calme, groggy...

Parisianne 14/11/2015 22:32

Effroi et douleur. C'est effrayant de constater de quoi sont capables les hommes.
Je crois en la lumière, ces flammes sont fragiles mais elles sont bien là.
Affection
Anne

eMmA MessanA 15/11/2015 07:10

Oui, ne laissons jamais s'éteindre ces petites flammes du coeur et restons unis dans ces moments tragiques.
Chaque mot ou action a le pouvoir de servir ou de desservir notre dignité d'humain et par là même, la mémoire des innocents qui sont tombés.
Affectueusement,
eMmA

lenez o vent 14/11/2015 17:16

compassion, dignité et recueillement
Bises Emma

eMmA MessanA 14/11/2015 19:57

Tous ensemble, unis, face à ces tragiques événements.
Bises Armelle,
eMmA

marine D 14/11/2015 14:37

Mélancolie, tristesse, horreur, larmes, dans quel monde nous vivons, la peur est là pour ceux que nous aimons...
Merci pour ce beau collage eMmA

eMmA MessanA 14/11/2015 19:58

Ne pas céder à la peur, du moins jamais ouvertement. Et lutter, chacun à sa manière.
Merci pour ta visite et tes mots.
eMmA

almanito 14/11/2015 13:35

Garder tête haute et ne pas montrer qu'on a peur.

eMmA MessanA 14/11/2015 19:58

Oui, malgré toute l'émotion palpable dans les rues.

Jeanne Fadosi 14/11/2015 12:12

qu'ajouter eMmA. Je n'ai plus de larmes.

eMmA MessanA 14/11/2015 19:59

Les déflagrations vont longtemps résonner dans mes oreilles...

papydompointcom 14/11/2015 11:48

Tant qu'il aura cette vermine et que l'on sera gouverné par des incapables, les larmes ne suffiront pas.. On réclame la démission des incapables (la liste est longue) depuis cette élection funeste de 2012.
Je n'ai jamais été "Charlie" et ne le serai jamais.
dominique

Jackie 14/11/2015 10:59

Silence et recueillement…devant tant de haine …

eMmA MessanA 14/11/2015 20:03

Oui, respect et dignité face à l'immense chagrin d'innocents...

aln03----- 14/11/2015 10:41

Que de larmes sont versées sur ton Paris depuis cette nuit !
Pensées pour les victimes et leur famille .Pensées pour tous ceux qui vivent dans ce carnage .
Solidarité et Compassion.
Gros bisous, Chère Emma

eMmA MessanA 14/11/2015 10:46

Merci Nicole.
Pensées, prières pour ces malheureux innocents.
Besoin d'agir : JM et moi partons donner notre sang à l'EFS près de chez nous.
Je t'embrasse,
eMmA

marine D: 11/01/2015 10:19

Magnifique ! Merci Emma

eMmA 11/01/2015 22:02

Que de larmes ont été versées cette semaine ! C'est révoltant et abominable.
Paix aux âmes de tous ces pauvres innocents.

erato 26/09/2014 16:12

Pourquoi ne voir dans les larmes que de la tristesse ? Elles peuvent être de joie, d'émotion , de crocodile .
Ton collage , l'hiver est là , l' arbre est dénudé , le soleil manque , les couleurs aussi ....... alors l'humeur est triste .
Il faut éclairer le logis et mettre des fleurs , les larmes deviennent de joie!
J'aime beaucoup cette réalisation.
Douce journée, bises eMmA

eMmA 27/09/2014 15:43

Oui Erato, parfois les larmes abondent et les accueillir permet peut-être d'arroser les fleurs de demain...

marine D 26/09/2014 08:54

Il y a des jours où tout est noir
où tout est gris
où rien n'a plus de gout
où la vie nous quitte
comme nos meilleurs amis
où la joie s'en va
où tout fout le camp
où l'amour n'est plus qu'un mot
sans saveur et sans but


il y a des jours où...

eMmA MessanA 26/09/2014 10:05

Rechercher des consolations dans la moindre lueur de beauté...