Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Titre posthume de Brassens

Ce titre posthume de Georges Brassens, Quand Les Cons Sont Braves, avait été enregistré par son ami Jean Bertola*. Il prend toute sa signification souvent, mais particulièrement aujourd'hui.

Charlie Vivra est le nom du spot de soutien à Charlie Hebdo qui a été réalisé par l’association Presse et Pluralisme et Reporters sans frontières.

C'est notre cher Maxime Le Forestier qui le chante sur le clip (à écouter plus bas).

Le choix du chanteur pour accompagner ce clip ne pouvait pas être plus légitime, parce qu'il a beaucoup et merveilleusement interprété Georges Brassens.

Je pense aussi à l'une des chansons de son dernier album Le Cadeau, Le Caillou : "(...) Sur ce caillou  y'a des gens / Ils sont tous là pour vivre / Curieux, bizarres, différents / Qui lisent pas les mêmes livres /Ils cherchent tous le paradis  / Mais pas d'la même manière / Certains l'échangent contre leur vie / D'autres le veulent sur terre / Comment tu veux bâtir quelque chose d'éternel / Sans que les dieux s'en mêlent (...)" A écouter en suivant ce lien (cette chanson accompagnait l'un de mes collages) --> Cailloux et pierres précieuses

 eMmA MessanA #JeSuisCharlie

Spot Charlie Vivra Reporters Sans Frontières

Pour retrouver d'autres chansons de Maxime Le Forestier dans la playlist d'eMmA, cliquez sur le titre d'une note :

Monde

Cailloux et prierres précieuses

Conversation dans le métro

Maxime au Casino de Paris : c'est lui le cadeau !

Il y avait des oiseaux

Eternité fugace

Trop rare.

La soie du collage dominical

Et que fait Converse ?

des gens qui sont nés quelque part...

Site de Maxime Le Forestier link   

Page facebook de Maxime Le Forestier : link

Quand Les Cons Sont Braves, Georges Brassens

Sans être tout à fait un imbécile fini

Je n'ai rien du penseur, du phénix, du génie.
Mais je ne suis pas le mauvais bougre et j'ai bon cœur

Et ça compense à la rigueur.

Quand les cons sont braves

comme moi,

comme toi,

comme nous,

comme vous,

ce n'est pas très grave
Qu'ils commettent,

se permettent,

des bêtises,

des sottises,

qu'ils déraisonnent,

ils n'emmerdent personne.

Par malheur sur terre

les trois quarts des tocards sont des gens très méchants,

des crétins sectaires.
Ils s'agitent, ils s'excitent,

ils s'emploient, ils déploient leur zèle à la ronde,

ils emmerdent tout le monde.

Si le sieur X était un lampiste ordinaire,

Il vivrait sans histoires avec ses congénères
Mais hélas ! il est chef de parti, l'animal

Quand il débloque, ça fait mal !

Quand les cons sont braves

comme moi, comme toi, comme nous, comme vous,

ce n'est pas très grave
Qu'ils commettent, se permettent, des bêtises, des sottises,

qu'ils déraisonnent,

ils n'emmerdent personne.
Par malheur sur terre

les trois quarts des tocards sont des gens très méchants,

des crétins sectaires.
Ils s'agitent, ils s'excitent,

ils s'emploient, ils déploient leur zèle à la ronde,

ils emmerdent tout le monde.

Si le sieur Z était un jobastre sans grade,

il laisserait en paix ses pauvres camarades.
Mais il est général, va-t-en guerre, "matamore"

dès qu'il s'en mêle, on compte les morts.

Qand les cons sont braves

comme moi,

comme toi,

comme nous,

comme vous,

ce n'est pas très grave
Qu'ils commettent,

se permettent,

des bêtises,

des sottises,

qu'ils déraisonnent,

ils n'emmerdent personne.

Par malheur sur terre

les trois quarts des tocards sont des gens très méchants,

des crétins sectaires.
Ils s'agitent, ils s'excitent,

ils s'emploient, ils déploient leur zèle à la ronde,

ils emmerdent tout le monde.

Mon Dieu, pardonnez-moi si mon propos vous fâche

En mettant les connards dedans des peaux de vaches
En mélangeant les genres, vous avez fait de la terre

Ce qu'elle est : une pétaudière !

Quand les cons sont braves

comme moi,

comme toi,

comme nous,

comme vous,

ce n'est pas très grave
Qu'ils commettent,

se permettent,

des bêtises,

des sottises,

qu'ils déraisonnent,

ils n'emmerdent personne.

Par malheur sur terre

les trois quarts des tocards sont des gens très méchants,

des crétins sectaires.
Ils s'agitent, ils s'excitent,

ils s'emploient, ils déploient leur zèle à la ronde,

ils emmerdent tout le monde.

*L'interprétation de Jean Bertola est à retrouver ici : lien

Pour retrouver d'autres chansons (ou la présence) de Georges Brassens dans la playlist d'eMmA, cliquez sur le titre de ces pages :

Titre posthume de Brassens

Laisse tomber les feuilles

Notre rendez-vous... enfin !

Autoportrait

Rendez-vous

Quel parfum et dans quel sillage ?

14 juillet 14

Au Bois de Vincennes

Que du bonheur

Saturne et Gallilée : Georges et Renaud...

La fête à Léon

Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants...

Encore une fleur ? Calendrier de l'Avent 14 décembre 2009

Site reprenant l’essentiel de Georges Brassens : link 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Parisianne 15/01/2015 08:11

Bonjour eMmA, je connais mal Brassens mais chaque fois c'est un nouveau plaisir de constater à quel point ses chansons sont intemporelles.
Bonne journée
Anne

eMmA 16/01/2015 11:18

Bonjour Parisianne,
Je pense qu'il aurait été fort inspiré durant ces deux dernières semaines et comme tu le dis, malgré tout (je le crains) cinquante ans plus tard les textes qu'il aurait produits demeureraient d'actualité.
Je veux demeurer tout de même d'un naturel plutôt optimiste.
A bientôt,
eMmA

gazou 13/01/2015 17:16

Je ne connaissais pas cette chanson de Brassens,merci de nous la faire connaître

eMmA 14/01/2015 14:28

Elle est hélas encore bien d'actualité...

marine D: 13/01/2015 12:51

Brassens avait les mots justes ! Comme toujours !
Merci pour ce partage Emma
Je te fais de gros bisous d'amitié

eMmA 14/01/2015 14:31

Tiens, je vais me le réécouter, ça fait du bien !
Bises, Marine

kasimir 13/01/2015 10:45

géniale, cette une !
absolument géniale
merci de nous la transmettre avant même que ne sorte le N° du journal
bise de kass

eMmA 13/01/2015 11:05

Oui, tout à fait d'accord avec toi, ils sont géniaux !
Bises Kasi

Jeanne Fadosi 13/01/2015 09:02

Une vraie découverte pour moi cette chanson. Comment m'a-t-elle échappée ? Du coup je suis allée chercher quand il était mort et du coup j'ai compris.
Merci eMmA

eMmA 13/01/2015 09:32

Celui de Maxme ?

annielamarmotte 13/01/2015 09:30

J'ai ce disque qui est super en entier

eMmA 13/01/2015 09:08

Brassens s'est toujours insurgé contre la bêtise humaine et il avait l'humilité de ne pas se prendre pour un génie... Hélas visionnaire

annielamarmotte 13/01/2015 08:18

J'ai toujours aimé cette chanson

eMmA 13/01/2015 08:26

Je viens de la découvrir...