Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

eMmA MessanA

eMmA MessanA

Je pratique l'art du collage et manie les mots aussi. Dernier titre paru : "Transpositions hasardeuses"


Paris, il fait soleil

Publié par eMmA MessanA sur 14 Mars 2019, 11:18am

Catégories : #Mon pari : Paris !, #Bashung

Alain Bashung : 1er décembre 1947 / 14 mars 2009

 

Auteur, compositeur, Dominique A

Je ne t'ai jamais dit
Mais nous sommes
Immortels
Pourquoi es-tu parti
Avant que je
Te l'apprenne ?
Le savais-tu déjà ?
Avais-tu deviné
Que des dieux se cachaient
Sous des faces
Avinées ?

 

Mortel, mortel,
Nous sommes immortels
Je ne t'ai jamais dit
Mais nous sommes, immortels

 

As-tu vu ces lumières
Ces pourvoyeuses d'été
Ces leveuses de barrières
Toutes ces lampes épuisées
Les baisers reçus
Savais-tu qu’ils duraient ?
Qu'en se mordant la bouche
Le goût en revenait

 

Mortel, mortel,
Nous sommes immortels
Je ne t'ai jamais dit
Mais nous sommes, immortels

 

As-tu senti parfois ?
Que rien ne finissait
Et qu'on soit là ou pas
Quand même on y serait
Et toi qui n'es plus là ?
C'est comme si tu étais
Plus immortel que moi
Et je te suis de près

 

Mortel, mortel,
Nous sommes immortels
Je ne t'ai jamais dit
Mais nous sommes, immortels

 

Mortel, mortel,
Nous sommes immortels
Je ne t'ai jamais dit
Mais nous sommes, immortels

20 mars 2009 parvis de l’Église de Saint-Germain-des Prés
20 mars 2009 parvis de l’Église de Saint-Germain-des Prés
20 mars 2009 parvis de l’Église de Saint-Germain-des Prés
20 mars 2009 parvis de l’Église de Saint-Germain-des Prés

20 mars 2009 parvis de l’Église de Saint-Germain-des Prés

  20 mars 2009

   Aujourd'hui, premier jour du Printemps.
Il y a beaucoup de soleil dans le ciel de Paris.
Un petit vent glacial, pourtant, pétrifie la foule des anonymes massés sur le parvis de l’Église de Saint-Germain-des Prés, venus rendre un dernier hommage à Alain Bashung.

Je faisais partie de la foule restée dehors devant le grand écran qui nous a permis de suivre la cérémonie. Celle-ci fut tout en retenue, discrète et humble, presque silencieuse.
Elle fut émaillée à plusieurs reprises par les mots de l'artiste dits par le Père Benoît  : " il faut nous recentrer sur l'essentiel ", comme une évidence et une recherche perpétuelle qui le guidait.
Pendant que les personnes présentes à l'intérieur de l’église se sont succédées devant le cercueil couvert de fleurs blanches pour un dernier hommage au défunt (un signe de croix, une bénédiction, un baiser, une pression de la main sur le cercueil...), quelques succès rock ou pop ont été diffusés.

La voix de l'artiste n'a pas été entendue.
Nul besoin, car elle demeure à jamais dans nos cœurs ou dans nos têtes.

A la fin du défilé, l'écran s'est figé sur une scène, Alain Bashung au micro, comme si nous étions tous venus pour son ultime concert.

Aujourd'hui, premier jour du Printemps 2009, Alain Bashung s'en est allé vers d'autres cieux accompagné par les siens et ses admirateurs en peine.

Il faisait beau à Paris aujourd'hui.

eMmA MessanA

Mes gammes


Pour retrouver d'autres chansons de Alain Bashung dans la playlist d'eMmA, cliquez sur le titre d’une note : 

Chassériau, Bashung et Manset, la Vénus du collage

Immortel Bashung

Sous la lune

La confiance

Elsass Blues

Que faire lorsqu'on attend une clé à l'hôtel de l'Orient ?

Mauvaise nouvelle des étoiles

Livre fermé...... livre ouvert #3

Le Monde du collage dominical

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Bel Hommage
Merci Emma
Répondre
E
Il nous manque bien...
P
Merci Emma de nous transmettre vos impressions sur la cérémonie en l'honneur d'Alain. J'aime sa musique et sa façon de chanter les mots. Vous étiez sur place et vous avez pu vivre en direct l'amour que lui portait le public. Nous, nous le verrons ce soir aux infos de 20h. Mes amitiés. Pierre.
Répondre
E

Oui, c'était très émouvant cet adieu de son public.
Ce soir, nous le verrons de l'intérieur de l'Eglise, l'émotion devait être forte aussi.
Amicalement,
Emma


Nous sommes sociaux !