Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

eMmA MessanA, collagiste

Collagiste et auteure jeunesse. Des fois, je mixe les deux et même, je peux m'égarer vers un monde de poésie...


La citation du lundi 18juin 18

Publié par eMmA MessanA sur 18 Juin 2018, 06:47am

Catégories : #La citation du lundi, #Un moment de lecture, #Bashung

.... réaction sur Facebook de l'auteure quelques minutes après la publication de cette page (trop cool !) :

La citation du lundi 18juin 18
La citation du lundi 18juin 18

Je monte dans la voiture du commissaire qui sent le tabac froid. Il est silencieux. Moi aussi. En mettant le contact, un CD glissé dans l'autoradio se met à hurler "Elsass Blues" d'Alain Bashung à tue-tête. Nous sursautons. Il coupe le son. On se met à rire. C'est la première fois qu'Alain Bashung fait rire quelqu'un avec cette chanson magnifique mais triste à mourir.

Valérie Perrin (in "Changer l'eau des fleurs" p. 155 Ed. Albin Michel)

Dans mon jardin de Saint-Urbain

Dans mon jardin de Saint-Urbain

 série #Un moment de lecture

   J'ai choisi cette citation extraite du roman de Valérie Perrin, Changer l'eau des fleurs chez Albin Michel, car je trouve qu'il donne le ton à ce livre dont le contexte et le sujet sont assez sombres, mais qui sont illuminés par la principale protagoniste, Violette Toussaint. Grâce à sa profonde humanité, elle sait donner une tournure lumineuse au quotidien et ses misères.

Et puis, vous connaissez mon amour pour la chanson. Or, ce livre est truffé de références à cet art Majeur. J'ai eu plaisir à retrouver au détour des pages des paroles de chansons adorées... Cela faisait comme de jolis cailloux semés sur la trame de nos vies. J'avais ainsi encore plus l'aptitude à me fondre dans la bande-son de Violette et des personnages qui gravitent autour d'elle.

   Je suis venue à ce livre à la suite d'un texto que ma soeur m'a envoyé : "lis-le vite, c'est le plus beau livre que j'ai lu de ma vie! 💝🌼🌷🌻🥀🌺🏵️🌸"

   Je ne veux absolument rien dévoiler de cette très émouvante histoire qui vous happe de la première à la cinq cent cinquante cinquième page.

Et puis encore, j'entretiens un lien d'amour avec ce prénom de Violette (c'est le prénom de la première petite fille qui apparaît dans Le Régime de Replète la sorcière)...

Allez, je vous le dis : je vous recommande très chaudement ce très beau livre.

J'espère qu'il deviendra un jour film choral ;)

Bonnes lectures,

eMmA MessanA

Depuis quelques mois, je suis comme Elvis, j'entends toujours une autre chanson, la même. Elle couvre tout le reste, tous les murmures de mes pensées. C'est une chanson de Vincent Delerm que j'écoute en boucle et qui s'appelle : "La vie devant soi""

Valérie Perrin (in "Changer l'eau des fleurs" p. 555 Ed. Albin Michel)

Alain Bashung, Elsass Blues
Alain BASHUNG / Boris BERGMAN
Je se suis né tout seul près de la frontière
Celle qui vous faisait si peur hier
Dans mon coin on faisait pas de marmot
La cigogne faisait tout le boulot
C'est pas facile d'être de nulle part
D'être le bébé von dem hasard
Hey gypsy, t'as plus de veine que moi
Le blues il sent bon dans ta voix
Elsass blues, Elsass blues
Ça m’amuse
Va falloir que je recouse
Elsa encore un verre de sylvaner
Pour graisser le rocking-chair de grand-mère
Mets ton papillon noir sur la tête
Je te ferai un câlin ce soir après la fête
Faut pas que je parle aux Levy d'en face
Mémé m'a dit reste à ta place
Hey gypsy, j'aurai pas mon bac
Je ferai jamais la carrière de Bismark
Elsass blues, Elsass blues
Ça m'amuse
Va falloir que je recouse
Elsass blues, Elsass blues
Ça m'amuse
Va falloir que je recouse
 
J'habite un blockhaus sous la mer
Elsa est aussi belle qu'hier
Son pavillon se noie dans mon blanc sec
J'ai pas trouvé le dernier Kraftwerk
 
 
Elsass blues, Elsass blues
Ça m'amuse
Va falloir que je recouse
 
Vincent Delerm, La Vie Devant Soi
Paroles et musique, Vincent Delerm
 
Prends un train vers la côte
Sur le ferry-boat
Assieds-toi

Cours derrière l'autocar
Et dans la nuit noire
Pense à ça

La vie devant soi
Devant soi

Parle avec un visage
Au cinquième étage
Écoute-là

Sens comme tu es vivant
Comme les autres avant
Avant toi

La vie devant soi
Devant toi

Pour retrouver d'autres chansons de  Vincent Delerm dans la playlist d'eMmA, cliquez sur les titres de ces notes :

Le Temps des correspondances

Il y a un temps pour tout

Les gens qui doutent

Quoi ?

Site officiel de Vincent Delerm : lien

Page facebook de Vincent Delerm : lien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Valentine 05/07/2018 16:54

J'ai fini le livre hier. Gros coup de coeur de la première à la dernière ligne. J'ai particulièrement aimé la dualité de chacun des personnages rempli de fragilité et de tendresse et qui se "révèlent" au fur et à mesure. Un chemin de vie.
Cette Violette est magnifique.
Bises chère Emma.

eMmA MessanA 06/07/2018 07:34

Ah comme je suis contente, Valentine, que tu aies aimé ce beau roman. Ton retour me fait très plaisir !
On m'a récemment offert le premier roman de Valérie Perrin, "Les oubliés du dimanche". J'ai bien hâte de le découvrir.
Je crois que je connais une Violette en vrai, mais chut….
Je t'embrasse bien fort.
eMmA

Valentine 20/06/2018 14:57

Bel échange!
Je cherchais une idée de livre à offrir à une amie qui fête son anniversaire dans 3 jours et du coup, je vais me l'offrir aussi.
Je me fie les yeux fermés à tes coups de coeur de lectrice.
Bisous Emma.

eMmA MessanA 21/06/2018 23:04

J'ai hâte que tu me dises ton ressenti (j'ai une petite idée, mais quand même...)
Je suis ravie !
Gros bisous,
eMmA

celestine 20/06/2018 09:53

J'aime beaucoup quand tu tisses des liens de soie entre l'écriture, la musique et cette poésie ineffable de la vraie vie qui se nourrit de tout cela.
Des correspondances très baudelairiennes...
C'est magnifique.
Kiss

eMmA MessanA 21/06/2018 21:55

Oh merci Célestine. Cela me rappelle qu'il me faudrait reprendre ma rubrique "correspondanceS" que j'aimais alimenter et que tu décris de façon si poétique...
Baudelaire, un must (dans le spleen)...
Merci encore
eMmA

Chantal Mignot 19/06/2018 12:51

Merci Emma prochaine lecture alors pour moi

eMmA MessanA 19/06/2018 12:59

Comme tu as de la chance de ne pas l'avoir encore lu ! Tu ne pourras plus en sortir une fois plongée dans ce beau roman ;)

gazou 19/06/2018 12:05

je crois que ce livre me plaira , merci de nous en parler

eMmA MessanA 19/06/2018 12:58

Tu nous diras combien tu as aimé (car tu vas aimer, Gazou) ?

Quichottine 19/06/2018 08:57

Merci pour ce partage, eMmA.
Je ne connaissais pas cet auteur mais tu me donnes envie de la lire.
Bises et douce journée.

eMmA MessanA 19/06/2018 09:14

Fonce, les yeux fermés, Quichottine !
Quand j'aurai fini le fleuve que je viens de commencer, "Le Labyrinthe des esprits" de Carlos Ruiz Zafón, je vais me précipiter vers le premier roman de Valérie Perrin, "Les oubliés du dimanche".
Je t'embrasse,
eMmA

Nous sommes sociaux !

Articles récents