Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

eMmA MessanA, collagiste

Pratique l'art du collage et manie les mots aussi. Des fois, je marie les deux tout en osant m'égarer parfois vers un peu de poésie...


Qui parle ?

Publié par eMmA MessanA sur 5 Mai 2020, 07:30am

Catégories : #Collage de titres, #Un moment de lecture

J'ai repris depuis le 1er mai mon petit jeu du #Collage de titres

Aujourd'hui avec la phrase que je vous propose, saurez-vous retrouver qui aurait pu l'exprimer ?

L'idée, en plus de nous amuser, c'est de remettre à l'honneur le dernier titre de cette compil, car à cause de cette période de confinement qui à rendu l'industrie du livre complètement figée, ce livre de Patrick Tudoret doit reprendre son bâton de pèlerin pour aller à la rencontre de son lectorat. Vous l'aurez compris je vous recommande vivement ce livre, comme je l'avais fait déjà ici.

Voici donc la phrase du jour : 

5 mai 2020, Collage de titres : D'après une histoire vraie, cherchez la femme... Mademoiselle liberté, l'amie prodigieuse, la lectrice, mon cher amour : Juliette !

5 mai 2020, Collage de titres : D'après une histoire vraie, cherchez la femme... Mademoiselle liberté, l'amie prodigieuse, la lectrice, mon cher amour : Juliette !

D'après une histoire vraie, cherchez la femme... Mademoiselle liberté, l'amie prodigieuse, la lectrice, mon cher amour : Juliette !

~~

D'après une histoire vraie roman de Delphine de Vigan publié chez JC Lattès, lu en septembre 2015 à Paris XIème.

Le marque-page : une  jolie et tendre carte d'anniversaire envoyée par ma belle-maman cette année-là.

Cherchez la femmeroman d'Alice Ferney publié chez Actes Sud, lu en juin 2016 à Saint-Urbain (Vendée).

Le marque-page : une carte publicitaire de la très jolie boutique Adeline Klam où j'avais mes habitudes lorsque je vivais à Paris. J'y faisais des razzias de jolis papiers.

Mademoiselle LIBERTE, roman d'Alexandre Jardin publié chez Gallimard, lu en février 2002 à Sliema (Malte).

Les marque-pages : une carte d'accès à bord de la compagnie Lufthansa entre La Valette et Francfort et la carte postale publicitaire d'un hôtel à Sliema.

L'amie prodigieuse, roman d'Elena Ferrante chez Folio, lu en octobre 2019 à Saint-Urbain (Vendée).

Le marque-page : la jolie couverture d'une tablette de chocolat noir 66%, "Sérochoconine" chez Le Chocolat de poche, (illustration Nathalie Virot) 

La lectrice, roman de Raymond Jean publié chez Actes Sud, lu à l'aéroport de Bangkok en octobre 1988.

Le marque-page : une carte postale publicitaire des Editions Jean de Bonnot pour La Comédie humaine de Balzac.

Mon très cher amour..., roman de Françoise Giroud publié chez Grasset. Oh ! pas de mention de date et lieu de lecture, pourtant j'ai bien dû le lire ce livre qui ne me laisse aucun souvenir.

Les marque-pages : une coupure du Canard enchaîné portant la critique (acerbe) du livre par André Rollin et une carte postale du 23 septembre 1994 rédigée en anglais par mon filleul adoré en vacances au Texas.

Juliette, roman de Patrick Tudoret publié chez Tallandier dédicacé par l'auteur, lu en décembre 2019 à Saint-Urbain (Vendée).

Le marque-page : la couverture d'une tablette de chocolat noir 57%, "Embrasse la terre, elle t'aime" chez Le Chocolat de poche, (illustration Cézanne). Oui, je me spécialise ;) 

Bonnes, très bonnes lectures à tous. 

  eMmA MessanA

Hier encore, j’ai reçu une lettre ainsi adressée : Mlle Drouet, avenue Victor-Hugo, Paris. Voilà qui me comble et me trouble. Le « Mlle » me rappelle, s’il en était besoin, ma gloriette passée sur des tréteaux bien instables, mais un « Mme » serait plus adéquat pour l’effraie déplumée que je suis maintenant. Quant à voir nos deux noms unis sur une même enveloppe, j’en suis émue comme au premier jour. Au fond, je n’ai jamais changé. Je suis toujours ce cœur tendre dans lequel il a su imprimer sa vie. Ai-je rêvé un jour d’être Mme Victor Hugo ? Ai-je seulement une fois caressé ce rêve ? Je me dois d’être honnête. Oh ! il y a longtemps, bien longtemps, oui, quand ma possessivité, féroce ne se repaissait de rien. (...)

Patrick Tudoret (in "Juliette", éditions Tallandier, p. 240-241°

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

erato 06/05/2020 21:14

Un joli collage de titres ! Deux illustres amoureux Juliette Drouet et Victor Hugo qui ont vécu longtemps ensemble .
Belle soirée , bises eMmA

Mimi 05/05/2020 17:16

J'ai trouvé c'est Victor Hugo ! Il est génial ton collage Emma !

eMmA MessanA 05/05/2020 22:29

Tu as gagné ! Merci Mimi.

Nous sommes sociaux !

Articles récents